PDA

View Full Version : Meer info over Belgische terroristencel


Pascal L.
10 juni 2004, 20:30
Vandaag in Le Monde:

Des islamistes arrêtés en Italie et en Belgique semblaient préparer un attentat-suicide * Paris
LE MONDE | 10.06.04 | 14h10


Le ministère de l'intérieur français et le procureur adjoint de Milan estiment qu'on ne peut tirer des renseignements collectés aucune "indication sur la préparation d'un éventuel attentat".
Rome de notre correspondant

"Mohamed l'Egyptien", le terroriste présumé arrêté mardi 8 juin * Milan, préparait-il avec des complices en Belgique, eux aussi arrêtés, un attentat-suicide dans le métro parisien ? L'hypothèse était suffisamment plausible, aux yeux des policiers italiens, pour déclencher le coup de filet qui a conduit * la capture de Rabei Osman Sayed Ahmed, considéré comme un des chefs de la structure militaire d'Al-Qaida en Europe, dans un appartement de la banlieue milanaise. "La situation était en train de s'accélérer", ont expliqué les enquêteurs italiens, qui surveillait Rabei, alias "Mohamed l'Egyptien", depuis avril.

Les écoutes téléphoniques réalisées sur la ligne de l'appartement et sur son portable - publiées par la presse italienne - semblent indiquer que le métro parisien figurait parmi les cibles. Dans ces conversations avec un certain Mourad, habitant en Belgique, il parle des conditions de sécurité et de contrôle sur le réseau métropolitain de la capitale française, ainsi que d'un "martyr" appelé Mohamed.

Selon La Repubblica, le contenu des écoutes aurait été transmis jour après jour par les policiers milanais * leurs collègues belges, français, néerlandais et espagnols. Le 12 avril * 14 h 36, par exemple, d'après le compte-rendu du quotidien romain, Mourad expliquait * Rabei que le programme se déroulait bien et que lui-même était "déj* prêt * se rendre * l'endroit indiqué" * Paris. Le 24 mai * 12 h 20, Rabei demande * Mourad : "Tu partiras en France d'ici peu ? (...) Va chez Mohamed au même endroit où nous l'avons rencontré."

Le 28 mai, les enquêteurs se sont inquiétés de l'apparition d'un langage codé entre les deux hommes. "Mohamed est en mouvement", dit Rabei. Il doit prendre livraison de quelque chose, chez un Tunisien : "Les 145 euros sont prêts, si Dieu le veut." L'homme a la consigne d'en garder une partie, et d'en remettre une autre "au frère algérien". "L'opération avance", conclut Rabei, après s'être * nouveau enquis des mesures de sécurité "dans la ville" et "dans le métro".

Mais l'alarme serait venue d'une interception téléphonique faite par la police belge et transmise * Milan : "Mohamed est prêt au martyre dans une opération-suicide."

Rabei Osman Sayed Ahmed, le Palestinien de 21 ans qui l'hébergeait et un troisième homme présent dans l'appartement ont été arrêtés dans la nuit du 8 au 9 juin, tandis que la police belge lançait un coup de filet aboutissant * quatre arrestations. "Mohamed l'Egyptien" est considéré comme l'un des principaux auteurs des attentats qui ont fait 191 morts et 1 430 blessés le 11 mars * Madrid. Or les écoutes téléphoniques consignées dans les 27 pages d'annexes au mandat d'arrêt italien font référence, selon la presse italienne, * des minimessages (SMS) employés pour coordonner l'action des terroristes en Espagne.

Pour le procureur adjoint de Milan spécialisé dans la lutte antiterroriste, Armando Spataro, ce faisceau d'informations tronquées, et parfois codées, ne constitue pas la preuve qu'un attentat était en préparation * Paris : "C'est une question d'interprétation", a-t-il indiqué, mercredi 9 juin. Si les Italiens ont jugé qu'il était temps d'intervenir, le ministère de l'intérieur français se montre beaucoup plus circonspect : "On ne peut tirer de ces informations aucune indication sur la préparation d'un éventuel attentat * Paris

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-368375,0.html

straddle
10 juni 2004, 21:53
In Belgie wilde de politie nog niet kwijt waar de aanslag zou moeten hebben plaatsgrijpen... zo werd op het VRT nieuws gezegd....

Herman Desmedt ©HD
12 juni 2004, 02:22
Ik verwachtte eerder een aanslag in Brussel dan in Parijs.
Het probleem zal daarmee nog niet van de baan zijn.
Van de duizenden opgeleiden in de Al Quaida kampen zijn dat er maar een paar. En waar zit de rest ?

Funghus
12 juni 2004, 11:19
Ik vind het toch wel straf dat de geheime Al Qaida leden blijven gsm's gebruiken voor hun communicatie als er ongeveer elke week één wordt opgepakt nadat ze hun gsm hebben afgeluisterd.

Dat is een beetje zoals die video cassettes en Arabische geschriften die ze achterlaten in hun gestolen auto's nadat ze een aanslag plegen. :)

illwill
12 juni 2004, 12:20
En enkele maanden geleden wist de binnenlandse veiligheidsdienst niets van terroristen in ons land. :lol: En nu zijn het er zelfs een stuk of 15 die men heeft kunnen oppakken in brussel alleen. Laat staan hoeveel er nog rondlopen en van onze sociale zekerheid leven.