PDA

View Full Version : [ONU][Scandale Oil-for-Food] Rapport Volcker - partie 3


Yoki
9 augustus 2005, 10:45
La Commission indépendante (présidée par M. Paul A. Volcker) chargée
d'enquêter sur la corruption de l'ONU dans le cadre de Pétrole contre
Nourriture (http://www.iic-offp.org/) poursuit ses travaux. Après les
premières publications des 3 févriers et 29 mars (souvenez-vous :
http://groups.google.be/group/fr.soc.politique/msg/0bfe242b8eb9cde5?hl=fr),
un troisième rapport intérimaire est désormais disponible, impitoyable pour
l'ancien directeur du programme, le chypriote Benon Sevan.

Il y a bien eu corruption dans la gestion par l'Onu de son programme
"pétrole contre nourriture" en Iraq, Sevan en ayant "tiré de manière
corrompue un bénéfice financier". M. Sevan a bénéficié, pour un montant de
147.184 dollars, des allocations de pétrole accordées, * sa propre demande,
* la compagnie African Middle East Petroleum (Amep), dirigée par l'Egyptien
Fakhry Abdelnour, un cousin de l'ancien secrétaire général des Nations
unies, Boutros Boutros-Ghali. Lire la suite :
http://www.tageblatt.lu/edition/article.asp?ArticleId=38359

Les têtes commencent * tomber * l'ONU.(*) Il était temps. Mais pourquoi
diantre la presse s'est-elle donc focalisée ces derniers mois sur des
sujets d'importance mineure (par exemple l'ambassadeur John Bolton) alors
que l'on a affaire * l'un des plus grands scandales de corruption de tous
les temps ?

* Communiqué de presse (en anglais) :
http://www.iic-offp.org/story08Aug05.htm
* Third Interim Report - The Conduct of Benon Sevan, The Conduct of
Alexander Yakovlev :
http://www.iic-offp.org/documents/Third%20Interim%20Report.pdf


---
(*) «Pétrole contre nourriture» : des têtes tombent * l'ONU
Pierre Prier [Le Figaro, 09 août 2005]

Le scandale du programme «Pétrole contre nourriture» en Irak, qui pèse sur
les Nations unies, a fait une nouvelle victime : son patron. Le Chypriote
Benon Sevan, directeur exécutif du programme, a démissionné dimanche, * la
veille de la remise d'un rapport d'une commission indépendante établie par
l'ONU. Le rapport, rendu public hier, l'accuse d'avoir reçu des sommes
d'argent en liquide dans le cadre du système mis en place de 1996 * 2003
pour alléger les souffrances du peuple irakien. La commission d'enquête,
dirigée par l'ancien président de la Réserve fédérale américaine, Paul
Volcker, recommande au secrétaire général Kofi Annan de lever l'immunité de
Benon Sevan et d'un autre responsable de l'ONU «* des fins d'enquête
criminelle» - concernant Sevan, cette recommandation est superflue, sa
démission semblant lever de fait son immunité.

Mais l'affaire ne devrait pas en rester l*. Elle prenait hier des allures
de règlement de comptes au sommet de l'ONU. Le rapport met aussi en cause
deux parents de l'ancien secrétaire général de l'ONU, l'Egyptien Boutros
Boutros-Ghali.

Le scandale a éclaté début 2004, quand un journal irakien a publié une
liste de 270 noms de sociétés, d'hommes politiques et d'officiels des
Nations unies accusés d'avoir profité du programme qui autorisait Saddam
Hussein * vendre des quantités limitées de pétrole pour acheter
principalement des denrées et des médicaments, sans enfreindre les
sanctions économiques imposées * l'Irak.

Trois enquêtes différentes sont en cours : une du Sénat américain, une du
gouvernement irakien et celle de l'ONU. Paul Volcker a déj* fait tomber une
tête, celle du chef de la Division des affaires du Conseil de sécurité,
Joseph Stéphanidès, un autre Chypriote, limogé début juin par Kofi Annan.
Dans son rapport, la commission Volcker accuse Benon Stevan d'avoir
«bénéficié personnellement, pour un montant de plus de 147 000 dollars, des
allocations de pétrole accordées, * sa propre demande, * la compagnie
African Middle East Petroleum». Le rapport désigne aussi, parmi les
bénéficiaires supposés, Fred Nadler, un frère de Leia Boutros-Ghali, la
femme de l'ancien secrétaire général. Le dirigeant de la société
pétrolière, Fakhry Abd el-Nour, est un cousin de Boutros Boutros-Ghali. Ce
dernier a été interrogé par la commission Volcker, qui n'a pas établi de
lien entre lui et les pots-de-vin.

Benon Sevan, quant * lui, nie tout et renvoie le blâme * Kofi Annan, dans
une lettre amère au secrétaire général : «Je comprends parfaitement la
pression * laquelle vous êtes soumis... mais me sacrifier par expédient
politique n'apaisera pas les critiques. La seule solution est de dire la
vérité...» L'avocat de Sevan, Eric Lewis, s'est montré plus explicite.
Selon lui, son client sert de bouc émissaire * Kofi Annan, pour faire
oublier le rôle joué par Kojo, le fils du secrétaire général, dans le
programme «Pétrole contre nourriture».

La commission Volcker a établi que Kojo Annan avait été employé de 1995 *
2004 comme «consultant» par la société Cotecna, qui a battu la prestigieuse
compagnie britannique Lloyd's dans la compétition pour un contrat de
supervision des importations irakiennes. Kofi Annan a laissé des plumes
dans l'affaire. Il a d'abord monté une commission interne qui a conclu, en
une seule journée, que Kojo avait quitté la Cotecna en 1998. Mais la
commission Volcker a démontré que le fils de Kofi Annan avait en réalité
été payé par la firme jusqu'en en 2004. Paul Volcker avait jugé
«inadéquate» la gestion du cas Kojo par Kofi Annan. Il a indiqué hier que
«l'enquête se poursuivait» concernant le secrétaire général, la découverte
en juin dernier d'un courriel «soulevant de nouvelles questions» sur ce que
savait Kofi Annan. Les accusations de Benon Sevan risquent de renforcer les
convictions des adversaires du secrétaire général de l'ONU.

Yoki
10 augustus 2005, 00:25
> Il y a bien eu corruption dans la gestion par l'Onu de son programme
> "pétrole contre nourriture" en Iraq, Sevan en ayant "tiré de manière
> corrompue un bénéfice financier". M. Sevan a bénéficié, pour un montant
> de 147.184 dollars, des allocations de pétrole accordées, * sa propre
> demande, * la compagnie African Middle East Petroleum (Amep), dirigée par
> l'Egyptien Fakhry Abdelnour, un cousin de l'ancien secrétaire général des
> Nations unies, Boutros Boutros-Ghali. Lire la suite :
> http://www.tageblatt.lu/edition/article.asp?ArticleId=38359


Comme prévu, le quotidien belge Le Soir (premier en Belgique francophone)
accorde dans son édition du 9 août une phrase et moins de 10 cm² * cette
information (et encore, une bonne partie pour relayer la défense du
corrompu Sevan selon lequel Annan l'aurait "sacrifié"). Le tout en page 11,
dans la rubrique "En deux mots", entre une brève sur un cambriolage au
Brésil et l'arrestation du criminel de guerre Milan Lukic.

lenel luc
10 augustus 2005, 17:55
"Yoki" <yokitori@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
oUaKe.165741$tk1.8713278@phobos.telenet-ops.be...

> Comme prévu, le quotidien belge Le Soir (premier en Belgique francophone)
> accorde dans son édition du 9 août une phrase et moins de 10 cm² * cette
> information (et encore, une bonne partie pour relayer la défense du
> corrompu Sevan selon lequel Annan l'aurait "sacrifié"). Le tout en page
> 11, dans la rubrique "En deux mots", entre une brève sur un cambriolage au
> Brésil et l'arrestation du criminel de guerre Milan Lukic.


Comme attendu vous vous êtes tiré une balle dans le pied.

Page 11 dans l'édition de ce jour.

Yoki
10 augustus 2005, 23:15
"lenel luc" <luc.lenel@azertychello.be> a écrit

>> Comme prévu, le quotidien belge Le Soir (premier en Belgique
>> francophone) accorde dans son édition du 9 août une phrase et moins de
>> 10 cm² * cette information (et encore, une bonne partie pour relayer la
>> défense du corrompu Sevan selon lequel Annan l'aurait "sacrifié"). Le
>> tout en page 11, dans la rubrique "En deux mots", entre une brève sur un
>> cambriolage au Brésil et l'arrestation du criminel de guerre Milan
>> Lukic.
>
>
> Comme attendu vous vous êtes tiré une balle dans le pied.
>
> Page 11 dans l'édition de ce jour.


C'est vrai. Ils ont publié ce mercredi un article plus conséquent (sans
toutefois tirer les conclusions qui s'imposent sur le fonctionnement même
de l'Onu, mais ne plus masquer la réalité de la bureaucratie et de la
corruption, c'est un début).

UBUjean-jacques viala
11 augustus 2005, 21:05
On Wed, 10 Aug 2005 22:08:17 GMT, "Yoki" <yokitori@hotmail.com> wrote:

>
>"lenel luc" <luc.lenel@azertychello.be> a écrit
>
>>> Comme prévu, le quotidien belge Le Soir (premier en Belgique
>>> francophone) accorde dans son édition du 9 août une phrase et moins de
>>> 10 cm² * cette information (et encore, une bonne partie pour relayer la
>>> défense du corrompu Sevan selon lequel Annan l'aurait "sacrifié"). Le
>>> tout en page 11, dans la rubrique "En deux mots", entre une brève sur un
>>> cambriolage au Brésil et l'arrestation du criminel de guerre Milan
>>> Lukic.
>>
>>
>> Comme attendu vous vous êtes tiré une balle dans le pied.
>>
>> Page 11 dans l'édition de ce jour.
>
>
>C'est vrai. Ils ont publié ce mercredi un article plus conséquent (sans
>toutefois tirer les conclusions qui s'imposent sur le fonctionnement même
>de l'Onu, mais ne plus masquer la réalité de la bureaucratie et de la
>corruption, c'est un début).

tu parles, ils sacrifient un naif qui s'est fait acheter 250.000 dollars
sur quatre ans, quand passait sous son nez des milliards de $.

toujours le Lampiste qui trinque.

--
>
>

UBU
"Depuis ma fenêtre de ma chambre d'hôtel, j'ai aperçu un homme voûté, sale avec un bouton sur le nez, c'était un Serbe"
Bernard Henri Levy, antiraciste professionnel, racontant sa guerre yougoslave.