PDA

View Full Version : Re: Le quebecois correct


Victal
14 oktober 2006, 13:25
Gilmo wrote:
> chval@lier a écrit :
>> ....ca s'donne pas a tous et nous n'avons pas la gestapo
>> academique pour son imposition pour diriger l'orchestre.
>>
>> La seule facon de l'apprendre est d'ecouter des Quebecois
>> en vivant parmi et avec eux. Pour les malfortunes du monde
>> a qui cette ecole ne serait pas disponible, ou par malheur
>> pas survivable, ils peuvent toujours ecouter Gaston Lepage
>> ou Falardeau. Et pour des exercises de l'ecrite y'a toujours
>> les articles de Gilmo ...qu'un jour je commencerai a
>> plagiariser avec encore moins de reserve de culpabilite.
>>
>> Et que ceux pour qui l'inspiration s'absenterait en lisant
>> ceci ou chroniquement, puisse-t-elle ne plus revenir du
>> tout, amen.
>
> Tiens, Chevalier, si jamais tu veux aider les Couzins de Frônce
> * mieux nous comprendre, ou du moins * nous comprendre un
> brin tu pourrais leurs coller ce qui suit si té ben d'accord avec !
>


Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est * dire ces
mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux francais ) que l'on a
adapté * pour les circonstances * nos besoins jusqu'* leur donner un autre
sens parfois


Ainsi l'expression: « je suis resté » ( fatigué) nous vient de:l'anglais
« to rest » ( reposé )

L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous vient du terme
anglais « mail »


On dit aussi « je restais » * cet endroit pour signifier habiter quelques
part

Ou le mot « pitoune » nous vient de l'expression anglaise « happy town » Ces
petits villages nouvelles construits ( en bois rond) prés des chantier que
les bucherons visitaient parfois lorsqu'ils sortaient des chantiers


Le mot « Becosse» nous vient de l,anglais « Back house » cette petite
cabane derrière la maison où les gens se rendaient faire leur besoin



Si l'on dit qu'une ligne téléphoniquie est « engagée » du terme anglais «
engage » nous signifions qu'.elle est occupée

parfois les canadianismes ( commun.ément appelé « joual» de « cheval » sont
des abrégés ( comme la langue anglais excelle * le faire ) d'expression plus
longue

ainsi ; « Pantoute » veut dire « pas du tout »

« Le Bonhomme sept heures » nous vient de l'anglais « Bones setter » (
souvent après leur journée de travails des foregeron ou des boulangers des
villages s'improvisaient ramencheurs ( autre canadianisme)et visitaient les
maison pour remettre une chevielle ou une épaule en place lors d'accident.
La plupart du temps les enfants étaient couché lors de leur visite mais ca
ne les empêchait pas d'entendre les cris de douleurs de ceux et de celles
qu'Ils tentaient de remettre debout

Quand les parents voulaient faire peur aux enfants lorsqu'ils devenaient
trop tannants ( canadianisme venant du vieux francais signifiant turbulant)
ils leurs disaient que le bonhomme sept heure viendrait les voir la nuit...


Faire « la drave » nous vient de l'anglais « to drive » et signifiait
conduire les pitounes par flottages sur les rivières jusqu'aux scieries ou
aux moulins les utilisant comme matière première

nous avons aussi « binnes au lard » qui nous viennent de l'anglais «
beans »




Quans les gens disent que « ca ne vaut pas de la colle » ca vient de
l,anglais « Cull » ( choisir cueillir)


quand il y a du « frasil » le matin dehors ca vient du terme anglais «
Frost »



on dit aussi faire « du millage » qui nous vient évidemment de « Miles »


voici quelques mots du vieux francais qui sont * leur facon des
canadianismes puisqu'ils ne sont plus utilisé qu'au canada

Abrier : mettre * l'abri, s'abriter. En français moderne, on
utilise plutôt le verbe couvrir.

Achaler : On dit que ce verbe viendrait du mot chaleur. En
effet, la chaleur peut parfois être achalante! De nos jours, on dit plutôt
ennuyer, importuner ou fatiguer.

Asteure : On l'aura deviné, cet adverbe est la contraction de la
locution * cette heure. Cet adverbe, qui nous vient du vieux français, est
encore vivant en Picardie. En français moderne, on utilise plutôt les
adverbes et locutions adverbiales maintenant, aujourd'hui et de nos jours.

Avant-midi : Presque partout dans la francophonie, on utilise
plutôt les mots matin et matinée. Avant-midi est encore très vivant en
Belgique. Il est toutefois intéressant de noter que l*-bas le mot avant-midi
désigne plus précisément la période comprise entre dix heures et midi.

Barrer : On utilise encore le verbe barrer dans le sens de
fermer ou de verrouiller dans certains départements de l'ouest de la France.

Bébelle : Chez nous, on utilise le mot bébelle (parfois prononcé
bebelle) pour désigner des jouets, des objets un peu clinquants ou des
articles de mauvaise qualité. En Touraine, une bébelle est un jouet pour un
petit enfant, alors qu'en Bourgogne ce mot désigne un petit objet.

Bec : Chez nous, on se donne des becs. Dans le reste de la
francophonie, on se donne des baisers. Le mot bécot (qui est synonyme de
baiser, dans la langue familière) vient du mot bec.

Fafiner : Selon la région, ce verbe peut vouloir dire faire la
fine gueule, faire le difficile, tergiverser ou plaisanter. Dans certaines
régions de France, notamment en Normandie, ce verbe existe toujours. Il
signifie manger du bout des dents ou ne pas avoir trop d'appétit pour
certaines choses.

Le temps est cru : Un temps cru est un temps humide et frais.
Cette expression est encore utilisée dans les départements du nord de la
France.

Maringouin : Maringouin est une déformation du mot mbarigui, mot
de la langue tupi-guarani parlée par certains autochtones du Brésil. Le
petit cousin français de notre maringouin s'appelle justement cousin! On
utilise toujours le mot maringouin en Normandie.

Mouiller : Le verbe mouiller (utilisé dans le sens de pleuvoir)
est encore utilisé dans certaines régions de l'ouest de la France. L*-bas,
les enfants chantent cette petite comptine : Il pleut, il mouille, c'est la
fête * la grenouille!

Poquer : Dans la région de Lyon, on risque de faire poquer sa
voiture dans les embouteillages. Comme chez nous, poquer signifie donner des
coups, heurter, faire des bosses.

Rôties : Même * Paris, on mange des toasts! Par contre, dans
quelques régions de France, on mange aussi des rôties. Dans la région de
Lyon, certaines personnes considèrent le mot rôtie comme un synonyme de
tartine.

Serein : Comme nous, les Bretons utilisent le mot serein pour
désigner la fraîcheur du soir. Ce mot nous vient du latin serenum, qui
signifie ciel clair et serein.

Sorteux : Évidemment, un sorteux est une personne qui aime
sortir. On dit parfois : Venez nous voir, on n'est pas sorteux! Ce terme
sympathique est encore utilisé en Normandie.

Source : Infolangue, numéro de l'été 1998. Infolangue est la
revue trimestrielle d'information sur le français de l'Office de la langue
française. Les exemples cités dans cet article ont été tirés de l'ouvrage
intitulé Les mots des régions de France (Belin, 1992), du linguiste français
Loïc Depecker.




















pour terminer voici d,autres mots ( canadianisme ) propre * notre language


claque , napkin, enfarger, pitonnage, charger, ouaouaron, mitaine, bordée
( de neige), ouananiche, prélart, caler, s'adonner, barrer,vadrouille,
greyer,orignal, pichou, maskinongé, taloudi, atoca, , achigan, micouène.
panache ( bois d'orignal) abattis


bon je coupe notre langue est trop riche en mots et en expressions pour en
faire le tour sur ce forum

je termine par cette réflexion qui je l'espère fera réfléchir plus d'un




« Nous somme le seul peuple sur terre * avoir honte de sa langue tout en
proclamant haut et fort que nous voulons un pays pour la protéger »







--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

ella74
14 oktober 2006, 15:15
"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
4530d6b7$0$5928$9a6e19ea@news.newshosting.com...
> Gilmo wrote:
>> chval@lier a écrit :
>>> ....ca s'donne pas a tous et nous n'avons pas la gestapo
>>> academique pour son imposition pour diriger l'orchestre.
>>>
>>> La seule facon de l'apprendre est d'ecouter des Quebecois
>>> en vivant parmi et avec eux. Pour les malfortunes du monde
>>> a qui cette ecole ne serait pas disponible, ou par malheur
>>> pas survivable, ils peuvent toujours ecouter Gaston Lepage
>>> ou Falardeau. Et pour des exercises de l'ecrite y'a toujours
>>> les articles de Gilmo ...qu'un jour je commencerai a
>>> plagiariser avec encore moins de reserve de culpabilite.
>>>
>>> Et que ceux pour qui l'inspiration s'absenterait en lisant
>>> ceci ou chroniquement, puisse-t-elle ne plus revenir du
>>> tout, amen.
>>
>> Tiens, Chevalier, si jamais tu veux aider les Couzins de Frônce
>> * mieux nous comprendre, ou du moins * nous comprendre un
>> brin tu pourrais leurs coller ce qui suit si té ben d'accord avec !
>>
>
>
> Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est * dire ces
> mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux francais ) que l'on a
> adapté * pour les circonstances * nos besoins jusqu'* leur donner un autre
> sens parfois
>
>
> Ainsi l'expression: « je suis resté » ( fatigué) nous vient de:l'anglais
> « to rest » ( reposé )
>
> L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous vient du
> terme anglais « mail »
>
>
> On dit aussi « je restais » * cet endroit pour signifier habiter quelques
> part
>
> Ou le mot « pitoune » nous vient de l'expression anglaise « happy town »
> Ces petits villages nouvelles construits ( en bois rond) prés des chantier
> que les bucherons visitaient parfois lorsqu'ils sortaient des chantiers
>
>
> Le mot « Becosse» nous vient de l,anglais « Back house » cette petite
> cabane derrière la maison où les gens se rendaient faire leur besoin
>
>
>
> Si l'on dit qu'une ligne téléphoniquie est « engagée » du terme anglais
> « engage » nous signifions qu'.elle est occupée
>
> parfois les canadianismes ( commun.ément appelé « joual» de « cheval »
> sont des abrégés ( comme la langue anglais excelle * le faire )
> d'expression plus longue
>
> ainsi ; « Pantoute » veut dire « pas du tout »
>
> « Le Bonhomme sept heures » nous vient de l'anglais « Bones setter » (
> souvent après leur journée de travails des foregeron ou des boulangers des
> villages s'improvisaient ramencheurs ( autre canadianisme)et visitaient
> les maison pour remettre une chevielle ou une épaule en place lors
> d'accident. La plupart du temps les enfants étaient couché lors de leur
> visite mais ca ne les empêchait pas d'entendre les cris de douleurs de
> ceux et de celles qu'Ils tentaient de remettre debout
>
> Quand les parents voulaient faire peur aux enfants lorsqu'ils devenaient
> trop tannants ( canadianisme venant du vieux francais signifiant
> turbulant) ils leurs disaient que le bonhomme sept heure viendrait les
> voir la nuit...
>
>
> Faire « la drave » nous vient de l'anglais « to drive » et signifiait
> conduire les pitounes par flottages sur les rivières jusqu'aux scieries ou
> aux moulins les utilisant comme matière première
>
> nous avons aussi « binnes au lard » qui nous viennent de l'anglais «
> beans »
>
>
>
>
> Quans les gens disent que « ca ne vaut pas de la colle » ca vient de
> l,anglais « Cull » ( choisir cueillir)
>
>
> quand il y a du « frasil » le matin dehors ca vient du terme anglais «
> Frost »
>
>
>
> on dit aussi faire « du millage » qui nous vient évidemment de « Miles »
>
>
> voici quelques mots du vieux francais qui sont * leur facon des
> canadianismes puisqu'ils ne sont plus utilisé qu'au canada
>
> Abrier : mettre * l'abri, s'abriter. En français moderne, on
> utilise plutôt le verbe couvrir.
>
> Achaler : On dit que ce verbe viendrait du mot chaleur. En
> effet, la chaleur peut parfois être achalante! De nos jours, on dit plutôt
> ennuyer, importuner ou fatiguer.
>
> Asteure : On l'aura deviné, cet adverbe est la contraction de
> la locution * cette heure. Cet adverbe, qui nous vient du vieux français,
> est encore vivant en Picardie. En français moderne, on utilise plutôt les
> adverbes et locutions adverbiales maintenant, aujourd'hui et de nos jours.
>
> Avant-midi : Presque partout dans la francophonie, on utilise
> plutôt les mots matin et matinée. Avant-midi est encore très vivant en
> Belgique. Il est toutefois intéressant de noter que l*-bas le mot
> avant-midi désigne plus précisément la période comprise entre dix heures
> et midi.
>
> Barrer : On utilise encore le verbe barrer dans le sens de
> fermer ou de verrouiller dans certains départements de l'ouest de la
> France.
>
> Bébelle : Chez nous, on utilise le mot bébelle (parfois
> prononcé bebelle) pour désigner des jouets, des objets un peu clinquants
> ou des articles de mauvaise qualité. En Touraine, une bébelle est un jouet
> pour un petit enfant, alors qu'en Bourgogne ce mot désigne un petit objet.
>
> Bec : Chez nous, on se donne des becs. Dans le reste de la
> francophonie, on se donne des baisers. Le mot bécot (qui est synonyme de
> baiser, dans la langue familière) vient du mot bec.
>
> Fafiner : Selon la région, ce verbe peut vouloir dire faire la
> fine gueule, faire le difficile, tergiverser ou plaisanter. Dans certaines
> régions de France, notamment en Normandie, ce verbe existe toujours. Il
> signifie manger du bout des dents ou ne pas avoir trop d'appétit pour
> certaines choses.
>
> Le temps est cru : Un temps cru est un temps humide et frais.
> Cette expression est encore utilisée dans les départements du nord de la
> France.
>
> Maringouin : Maringouin est une déformation du mot mbarigui,
> mot de la langue tupi-guarani parlée par certains autochtones du Brésil.
> Le petit cousin français de notre maringouin s'appelle justement cousin!
> On utilise toujours le mot maringouin en Normandie.
>
> Mouiller : Le verbe mouiller (utilisé dans le sens de pleuvoir)
> est encore utilisé dans certaines régions de l'ouest de la France. L*-bas,
> les enfants chantent cette petite comptine : Il pleut, il mouille, c'est
> la fête * la grenouille!
>
> Poquer : Dans la région de Lyon, on risque de faire poquer sa
> voiture dans les embouteillages. Comme chez nous, poquer signifie donner
> des coups, heurter, faire des bosses.
>
> Rôties : Même * Paris, on mange des toasts! Par contre, dans
> quelques régions de France, on mange aussi des rôties. Dans la région de
> Lyon, certaines personnes considèrent le mot rôtie comme un synonyme de
> tartine.
>
> Serein : Comme nous, les Bretons utilisent le mot serein pour
> désigner la fraîcheur du soir. Ce mot nous vient du latin serenum, qui
> signifie ciel clair et serein.
>
> Sorteux : Évidemment, un sorteux est une personne qui aime
> sortir. On dit parfois : Venez nous voir, on n'est pas sorteux! Ce terme
> sympathique est encore utilisé en Normandie.
>
> Source : Infolangue, numéro de l'été 1998. Infolangue est la
> revue trimestrielle d'information sur le français de l'Office de la langue
> française. Les exemples cités dans cet article ont été tirés de l'ouvrage
> intitulé Les mots des régions de France (Belin, 1992), du linguiste
> français Loïc Depecker.
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
> pour terminer voici d,autres mots ( canadianisme ) propre * notre language
>
>
> claque , napkin, enfarger, pitonnage, charger, ouaouaron, mitaine, bordée
> ( de neige), ouananiche, prélart, caler, s'adonner, barrer,vadrouille,
> greyer,orignal, pichou, maskinongé, taloudi, atoca, , achigan, micouène.
> panache ( bois d'orignal) abattis
>
>
> bon je coupe notre langue est trop riche en mots et en expressions pour en
> faire le tour sur ce forum
>
> je termine par cette réflexion qui je l'espère fera réfléchir plus d'un

> « Nous somme le seul peuple sur terre * avoir honte de sa langue tout en
> proclamant haut et fort que nous voulons un pays pour la protéger »
====================
quelque fois tu peut être un mec intéressant, mais stp ne parle jamais des
femmes la tu fais^pas rire du tout, merci Victal pour ce petit interlude sur
le beau Français de ton pays.
Ella

nadagami
14 oktober 2006, 15:15
"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
4530d6b7$0$5928$9a6e19ea@news.newshosting.com...
> Gilmo wrote:
>> chval@lier a écrit :
>>> ....ca s'donne pas a tous et nous n'avons pas la gestapo
>>> academique pour son imposition pour diriger l'orchestre.
>>>
>>> La seule facon de l'apprendre est d'ecouter des Quebecois
>>> en vivant parmi et avec eux. Pour les malfortunes du monde
>>> a qui cette ecole ne serait pas disponible, ou par malheur
>>> pas survivable, ils peuvent toujours ecouter Gaston Lepage
>>> ou Falardeau. Et pour des exercises de l'ecrite y'a toujours
>>> les articles de Gilmo ...qu'un jour je commencerai a
>>> plagiariser avec encore moins de reserve de culpabilite.
>>>
>>> Et que ceux pour qui l'inspiration s'absenterait en lisant
>>> ceci ou chroniquement, puisse-t-elle ne plus revenir du
>>> tout, amen.
>>
>> Tiens, Chevalier, si jamais tu veux aider les Couzins de Frônce
>> * mieux nous comprendre, ou du moins * nous comprendre un
>> brin tu pourrais leurs coller ce qui suit si té ben d'accord avec !
>>
>
>
> Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est * dire ces
> mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux francais ) que l'on a
> adapté * pour les circonstances * nos besoins jusqu'* leur donner un autre
> sens parfois



Qu'est-ce que vous entendez par «[l]es vraie expressions de chez nous»?


1) Canadianisme (LPR) : n.m. - 1888; de «canadien» / Fait de langue (mot,
tournure) propre au français parlé au Canada. => québécisme...

2) Canadianisme (LPL) : n.m. Fait de langue, tournure propre au français ou
««« * l'anglais »»» parlés au Canada.




À titre personnel, je me réfère toujours * l'origine du mot canadien quand
je parle «des expressions de chez nous» :


- Canadien, ienne (LPR) : n.f. - adj. et n. - XVIe; de Canada, mot huron
«village», nom donné par ««« JACQUES CARTIER »»» * la Nouvelle-France, 1535.
[...]



Mais comme on a dénaturé l'origine du mot canadien ainsi que par respect
pour tous ceux qui ont été humiliés et qui le sont encore aujourd'hui, j'ai
décidé de taire ce mot pour le remplacer par celui qui me rattache * mon
lieu de naissance, au lieu de naissance de mon peuple, soit par le mot
«francoquébécois».


Je suis un Francoquébécois qui parle, écrit, pense, rêve, manifeste, espère
et finalement vit en francoquébécois.



nadagami

Selene
14 oktober 2006, 15:45
"ella74" <ella74@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news:
4530f00c$0$27400$ba4acef3@news.orange.fr...

>> Asteure : On l'aura deviné, cet adverbe est la contraction de
>> la locution * cette heure. Cet adverbe, qui nous vient du vieux français,
>> est encore vivant en Picardie. En français moderne, on utilise plutôt les
>> adverbes et locutions adverbiales maintenant, aujourd'hui et de nos
>> jours.

Ca c'est un mot de wallon utilisé encore en Belgique même lorsque la
personne parle en français

>> Le temps est cru : Un temps cru est un temps humide et frais.
>> Cette expression est encore utilisée dans les départements du nord de la
>> France.

C'est utilisé courament en Belgique
>> Sorteux : Évidemment, un sorteux est une personne qui aime
>> sortir. On dit parfois : Venez nous voir, on n'est pas sorteux! Ce terme
>> sympathique est encore utilisé en Normandie.

Et en Belgique

>> claque , napkin, enfarger, pitonnage, charger, ouaouaron, mitaine, bordée
>> ( de neige), ouananiche, prélart, caler, s'adonner, barrer,vadrouille,
>> greyer,orignal, pichou, maskinongé, taloudi, atoca, , achigan, micouène.
>> panache ( bois d'orignal) abattis
>>
>>
>> bon je coupe notre langue est trop riche en mots et en expressions pour
>> en faire le tour sur ce forum
>>
>> je termine par cette réflexion qui je l'espère fera réfléchir plus d'un
>
>> « Nous somme le seul peuple sur terre * avoir honte de sa langue tout en
>> proclamant haut et fort que nous voulons un pays pour la protéger »

> ====================
> quelque fois tu peut être un mec intéressant, mais stp ne parle jamais des
> femmes la tu fais^pas rire du tout, merci Victal pour ce petit interlude
> sur le beau Français de ton pays.
> Ella

Je souscris totalement * ce que dit Ella. Et les particularismes régionaux
sont plein de saveur etd'histoire....c'est ce qui les rend si délicieux

Séléné
>
>
>

Thibaud
14 oktober 2006, 17:05
nadagami a écrit:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
> 4530d6b7$0$5928$9a6e19ea@news.newshosting.com...
>
>>Gilmo wrote:
>>
>>>chval@lier a écrit :
>>>
>>>>....ca s'donne pas a tous et nous n'avons pas la gestapo
>>>>academique pour son imposition pour diriger l'orchestre.
>>>>
>>>>La seule facon de l'apprendre est d'ecouter des Quebecois
>>>>en vivant parmi et avec eux. Pour les malfortunes du monde
>>>>a qui cette ecole ne serait pas disponible, ou par malheur
>>>>pas survivable, ils peuvent toujours ecouter Gaston Lepage
>>>>ou Falardeau. Et pour des exercises de l'ecrite y'a toujours
>>>>les articles de Gilmo ...qu'un jour je commencerai a
>>>>plagiariser avec encore moins de reserve de culpabilite.
>>>>
>>>>Et que ceux pour qui l'inspiration s'absenterait en lisant
>>>>ceci ou chroniquement, puisse-t-elle ne plus revenir du
>>>>tout, amen.
>>>
>>>Tiens, Chevalier, si jamais tu veux aider les Couzins de Frônce
>>>* mieux nous comprendre, ou du moins * nous comprendre un
>>>brin tu pourrais leurs coller ce qui suit si té ben d'accord avec !
>>>
>>
>>
>>Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est * dire ces
>>mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux francais ) que l'on a
>>adapté * pour les circonstances * nos besoins jusqu'* leur donner un autre
>>sens parfois
>
>
>
>
> Qu'est-ce que vous entendez par «[l]es vraie expressions de chez nous»?
>
>
> 1) Canadianisme (LPR) : n.m. - 1888; de «canadien» / Fait de langue (mot,
> tournure) propre au français parlé au Canada. => québécisme...
>
> 2) Canadianisme (LPL) : n.m. Fait de langue, tournure propre au français ou
> ««« * l'anglais »»» parlés au Canada.
>
>
>
>
> À titre personnel, je me réfère toujours * l'origine du mot canadien quand
> je parle «des expressions de chez nous» :
>
>
> - Canadien, ienne (LPR) : n.f. - adj. et n. - XVIe; de Canada, mot huron
> «village», nom donné par ««« JACQUES CARTIER »»» * la Nouvelle-France, 1535.
> [...]
>
>
>
> Mais comme on a dénaturé l'origine du mot canadien ainsi que par respect
> pour tous ceux qui ont été humiliés et qui le sont encore aujourd'hui, j'ai
> décidé de taire ce mot pour le remplacer par celui qui me rattache * mon
> lieu de naissance, au lieu de naissance de mon peuple, soit par le mot
> «francoquébécois».
>
>
> Je suis un Francoquébécois qui parle, écrit, pense, rêve, manifeste, espère
> et finalement vit en francoquébécois.
>
>
>
> nadagami
>
>
>
>
>
>

C'est écrit en français.

--
Thibaud

Victal
14 oktober 2006, 17:55
nadagami wrote:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
> 4530d6b7$0$5928$9a6e19ea@news.newshosting.com...
>> Gilmo wrote:
>>> chval@lier a écrit :
>>>> ....ca s'donne pas a tous et nous n'avons pas la gestapo
>>>> academique pour son imposition pour diriger l'orchestre.
>>>>
>>>> La seule facon de l'apprendre est d'ecouter des Quebecois
>>>> en vivant parmi et avec eux. Pour les malfortunes du monde
>>>> a qui cette ecole ne serait pas disponible, ou par malheur
>>>> pas survivable, ils peuvent toujours ecouter Gaston Lepage
>>>> ou Falardeau. Et pour des exercises de l'ecrite y'a toujours
>>>> les articles de Gilmo ...qu'un jour je commencerai a
>>>> plagiariser avec encore moins de reserve de culpabilite.
>>>>
>>>> Et que ceux pour qui l'inspiration s'absenterait en lisant
>>>> ceci ou chroniquement, puisse-t-elle ne plus revenir du
>>>> tout, amen.
>>>
>>> Tiens, Chevalier, si jamais tu veux aider les Couzins de Frônce
>>> * mieux nous comprendre, ou du moins * nous comprendre un
>>> brin tu pourrais leurs coller ce qui suit si té ben d'accord avec !
>>>
>>
>>
>> Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est *
>> dire ces mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux francais
>> ) que l'on a adapté * pour les circonstances * nos besoins jusqu'*
>> leur donner un autre sens parfois
>
>
>
> Qu'est-ce que vous entendez par «[l]es vraie expressions de chez
> nous»?

ce sont ces mots ou ces expression qui nous sont propres dans le contexte
dans lequel ils sont utilisés
>
> 1) Canadianisme (LPR) : n.m. - 1888; de «canadien» / Fait de langue
> (mot, tournure) propre au français parlé au Canada. => québécisme...
>
> 2) Canadianisme (LPL) : n.m. Fait de langue, tournure propre au
> français ou ««« * l'anglais »»» parlés au Canada.


oui et c,est bien ce que je rappelle
>
>
>
>
> À titre personnel, je me réfère toujours * l'origine du mot canadien
> quand je parle «des expressions de chez nous» :
>
>
> - Canadien, ienne (LPR) : n.f. - adj. et n. - XVIe; de Canada, mot
> huron «village», nom donné par ««« JACQUES CARTIER »»» * la
> Nouvelle-France, 1535. [...]
>




>
>
> Mais comme on a dénaturé l'origine du mot canadien ainsi que par
> respect pour tous ceux qui ont été humiliés et qui le sont encore
> aujourd'hui, j'ai décidé de taire ce mot pour le remplacer par celui
> qui me rattache * mon lieu de naissance, au lieu de naissance de mon
> peuple, soit par le mot «francoquébécois».

je regrette mais québecois vous vient des anglais

alors que Canadien nous vient de l,esprit francais




>
>
> Je suis un Francoquébécois

pourquoi vous fait il t'il rajouter franco?????


qui parle, écrit, pense, rêve, manifeste,
> espère et finalement vit en francoquébécois.

bref vous pourriez être musulman africain et polygame et vous seriez
québecois et ca cadrerait avec votre définition


Il n'y a pas de peuple québecois comme tel dans l'histoire ( c'est un terme
d'utilisation somme toute récente ( les année soixantes)

Par contre il y a bel et bien un peuple canadien avéré par l'histoire, ses
coutumes sa religions ses particularités culturelle etc.






--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

nadagami
14 oktober 2006, 18:25
"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
45311535$0


>
> je regrette mais québecois vous vient des anglais



Hein! C'est un mot algonquin qui signifie «l* où les deux rives se
rapprochent».



nadagami

Victal
14 oktober 2006, 18:55
nadagami wrote:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
> 45311535$0
>
>
>>
>> je regrette mais québecois vous vient des anglais
>
>
>
> Hein! C'est un mot algonquin qui signifie «l* où les deux rives se
> rapprochent».

vous ne suivez pas


Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait de vous
un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude de nommer leur
colonie des provinces

Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos ancêtre
nommaient le Canada

De cette appellation est né Province de Québec lors de la confédération
puis Québec dans les années soixantes débouchant sur le terme Québecois

Ce terme donc vous vient bel et bien des Anglais.

Il avait aussi des provinces of Pennsylvania, of maryland, of rhode island
etc.

Ils auraient appelés cette terre « province of alberta » et vous seriez
tous des albertains * débattre de votre souveraineté



--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Anne
14 oktober 2006, 19:05
ella74 wrote:

> quelque fois tu peut être un mec intéressant

Seulement quand il copie entièrement un site sans en citer la source.

http://www.radio-canada.ca/radio/francaismicro/description.asp?ID=689&CAT=C&leid=553&lacat=z

ella74
14 oktober 2006, 19:25
"Anne" <an_guille@alussinan.org> a écrit dans le message de news:
Bz9Yg.40332$UT1.258513@wagner.videotron.net...
> ella74 wrote:
>
>> quelque fois tu peut être un mec intéressant
>
> Seulement quand il copie entièrement un site sans en citer la source.
>
> http://www.radio-canada.ca/radio/francaismicro/description.asp?ID=689&CAT=C&leid=553&lacat=z
=============
oui Anne je viens de le lire, >
http://www.radio-canada.ca/radio/francaismicro/description.asp?ID=689&CAT=C&leid=553&lacat=z
on va lui laissé le bénéfice du doute, pour une fois que Victal me fais
sourire, bonne soirée a toi et a Séléné.
Ella

Thibaud
14 oktober 2006, 20:05
Victal a écrit:

> je regrette mais québecois vous vient des anglais

D'un mot amérindien signifiant «détroit»...

>
> alors que Canadien nous vient de l,esprit francais

D'un mot amérindien signifiant «campement»

Ni français ni anglais, simples emprunts pour désigner la même région, au
départ, spécialisés ensuite.

Dire que Vancouver est au «Canada» est une étrangeté.

>
--
Thibaud

Victal
14 oktober 2006, 22:45
Thibaud wrote:
> Victal a écrit:
>
>> je regrette mais québecois vous vient des anglais
>
> D'un mot amérindien signifiant «détroit»...
>
>>
>> alors que Canadien nous vient de l,esprit francais
>
> D'un mot amérindien signifiant «campement»

vous ne comprenez pas si le terme canada a été retenu pour ce pays s'il
avait été adopté par les descendants des francais

Il faut tout vous expliquez?






>
> Ni français ni anglais, simples emprunts pour désigner la même
> région, au départ, spécialisés ensuite.
>
> Dire que Vancouver est au «Canada» est une étrangeté.

voici ma ma réponse * natagami

vous ne suivez pas


Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait de vous
un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude de nommer leur
colonie des provinces

Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos ancêtre
nommaient le Canada

De cette appellation est né Province de Québec lors de la confédération
puis Québec dans les années soixantes débouchant sur le terme Québecois

Ce terme donc , vous vient bel et bien des Anglais.

Il y avait aussi des provinces of Pennsylvania, of maryland, of Rhode
island
etc.

Ils auraient appelés cette terre « province of alberta » et vous seriez
tous des albertains * débattre de votre souveraineté



--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
14 oktober 2006, 22:55
Anne wrote:
> ella74 wrote:
>
>> quelque fois tu peut être un mec intéressant
>
> Seulement quand il copie entièrement un site sans en citer la source.
>
> http://www.radio-canada.ca/radio/francaismicro/description.asp?ID=689&CAT=C&leid=553&lacat=z

pardon mais je n.'ai rien copier sauf ceci
et la source y est indiquée





Abrier : mettre * l'abri, s'abriter. En français moderne, on
utilise plutôt le verbe couvrir.

Achaler : On dit que ce verbe viendrait du mot chaleur. En
effet, la chaleur peut parfois être achalante! De nos jours, on dit plutôt
ennuyer, importuner ou fatiguer.

Asteure : On l'aura deviné, cet adverbe est la contraction de la
locution * cette heure. Cet adverbe, qui nous vient du vieux français, est
encore vivant en Picardie. En français moderne, on utilise plutôt les
adverbes et locutions adverbiales maintenant, aujourd'hui et de nos jours.

Avant-midi : Presque partout dans la francophonie, on utilise
plutôt les mots matin et matinée. Avant-midi est encore très vivant en
Belgique. Il est toutefois intéressant de noter que l*-bas le mot avant-midi
désigne plus précisément la période comprise entre dix heures et midi.

Barrer : On utilise encore le verbe barrer dans le sens de
fermer ou de verrouiller dans certains départements de l'ouest de la France.

Bébelle : Chez nous, on utilise le mot bébelle (parfois prononcé
bebelle) pour désigner des jouets, des objets un peu clinquants ou des
articles de mauvaise qualité. En Touraine, une bébelle est un jouet pour un
petit enfant, alors qu'en Bourgogne ce mot désigne un petit objet.

Bec : Chez nous, on se donne des becs. Dans le reste de la
francophonie, on se donne des baisers. Le mot bécot (qui est synonyme de
baiser, dans la langue familière) vient du mot bec.

Fafiner : Selon la région, ce verbe peut vouloir dire faire la
fine gueule, faire le difficile, tergiverser ou plaisanter. Dans certaines
régions de France, notamment en Normandie, ce verbe existe toujours. Il
signifie manger du bout des dents ou ne pas avoir trop d'appétit pour
certaines choses.

Le temps est cru : Un temps cru est un temps humide et frais.
Cette expression est encore utilisée dans les départements du nord de la
France.

Maringouin : Maringouin est une déformation du mot mbarigui, mot
de la langue tupi-guarani parlée par certains autochtones du Brésil. Le
petit cousin français de notre maringouin s'appelle justement cousin! On
utilise toujours le mot maringouin en Normandie.

Mouiller : Le verbe mouiller (utilisé dans le sens de pleuvoir)
est encore utilisé dans certaines régions de l'ouest de la France. L*-bas,
les enfants chantent cette petite comptine : Il pleut, il mouille, c'est la
fête * la grenouille!

Poquer : Dans la région de Lyon, on risque de faire poquer sa
voiture dans les embouteillages. Comme chez nous, poquer signifie donner des
coups, heurter, faire des bosses.

Rôties : Même * Paris, on mange des toasts! Par contre, dans
quelques régions de France, on mange aussi des rôties. Dans la région de
Lyon, certaines personnes considèrent le mot rôtie comme un synonyme de
tartine.

Serein : Comme nous, les Bretons utilisent le mot serein pour
désigner la fraîcheur du soir. Ce mot nous vient du latin serenum, qui
signifie ciel clair et serein.

Sorteux : Évidemment, un sorteux est une personne qui aime
sortir. On dit parfois : Venez nous voir, on n'est pas sorteux! Ce terme
sympathique est encore utilisé en Normandie.

Source : Infolangue, numéro de l'été 1998. Infolangue est la
revue trimestrielle d'information sur le français de l'Office de la langue
française. Les exemples cités dans cet article ont été tirés de l'ouvrage
intitulé Les mots des régions de France (Belin, 1992), du linguiste français
Loïc Depecker.






--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Selene
14 oktober 2006, 22:55
"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
453159b1$0$5937$9a6e19ea@news.newshosting.com...
> Thibaud wrote:
>> Victal a écrit:
>>
>>> je regrette mais québecois vous vient des anglais
>>
>> D'un mot amérindien signifiant «détroit»...
>>
>>>
>>> alors que Canadien nous vient de l,esprit francais
>>
>> D'un mot amérindien signifiant «campement»
>
> vous ne comprenez pas si le terme canada a été retenu pour ce pays s'il
> avait été adopté par les descendants des francais
>
> Il faut tout vous expliquez?

.......rire....mon pauvre Thibaud......tu es vraiment bête, bête, bête......y
t'esssplique tout et tu comprends rien de rien....pfff.......fait un effort
que diable........Sinon c'est le tiroir de Sorcière ;-)

Séléné


>
>
>
>
>
>
>>
>> Ni français ni anglais, simples emprunts pour désigner la même
>> région, au départ, spécialisés ensuite.
>>
>> Dire que Vancouver est au «Canada» est une étrangeté.
>
> voici ma ma réponse * natagami
>
> vous ne suivez pas
>
>
> Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait de
> vous
> un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude de nommer leur
> colonie des provinces
>
> Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos ancêtre
> nommaient le Canada
>
> De cette appellation est né Province de Québec lors de la confédération
> puis Québec dans les années soixantes débouchant sur le terme Québecois
>
> Ce terme donc , vous vient bel et bien des Anglais.
>
> Il y avait aussi des provinces of Pennsylvania, of maryland, of Rhode
> island
> etc.
>
> Ils auraient appelés cette terre « province of alberta » et vous seriez
> tous des albertains * débattre de votre souveraineté
>
>
>
> --
> Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
> mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
> croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
> force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
> et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
> en puissance"
>
> Extrait de Sous-Bois d'A.G.
>

Zulu
14 oktober 2006, 23:15
Victal wrote:


> Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait de vous
> un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude de nommer leur
> colonie des provinces
>
> Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos ancêtre
> nommaient le Canada
>
> De cette appellation est né Province de Québec lors de la confédération
> puis Québec dans les années soixantes débouchant sur le terme Québecois
>
> Ce terme donc , vous vient bel et bien des Anglais.
>

T'es le roi des raisonnements fallacieux.
Ce n'est pas parce que les anglais l'ont utilisé pour une raison ou
pour une autre que ce mot doit perdre son origine amérindienne.
En gros, si les algonquin ne l'avaient pas créé, les brits ne
l'auraient pas utilisé.
Pigé?

Zulu
14 oktober 2006, 23:35
Victal wrote:

> L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous vient du terme
> anglais « mail »

Qui vient du français malle (malle postale)


> Maringouin : Maringouin est une déformation du mot mbarigui, mot
> de la langue tupi-guarani parlée par certains autochtones du Brésil. Le
> petit cousin français de notre maringouin s'appelle justement cousin! On
> utilise toujours le mot maringouin en Normandie.

Je connais bien le "Parque Barigui" a Curitiba
Le mot barigui vient du tupi-guarani mbariwi qui signifie "fleuve des
moustiques-poudre"

"O nome barigüi vem do tupi guarani mbariwi, que siginifica rio dos
mosquitos pólvora."

http://www.bonde.com.br/urbenauta/parques/barigui.htm
http://br.geocities.com/blogufpr/

Lesmoustiques poudres sont des moustiques minuscules appelés
"borrachudos" par les brésiliens dans le genre des "nonos" de
Polynésie. On ne les voit pas mais ça fait mal, et longtemps.

IL y a en France un moustique qui s'appelle "cousin" qui n'a rien de
minuscule mais je sais pas si ça a un rapport. C'est rigolo en tout
cas.

> Serein : Comme nous, les Bretons utilisent le mot serein pour
> désigner la fraîcheur du soir. Ce mot nous vient du latin serenum, qui
> signifie ciel clair et serein.

Serão en portuguais c'est la soirée qui peut être au Brésil une
soirée musicale..

Anne
15 oktober 2006, 00:05
Victal wrote:
> Anne wrote:

>>Seulement quand il copie entièrement un site sans en citer la source.

>>http://www.radio-canada.ca/radio/francaismicro/description.asp?ID=689&CAT=C&leid=553&lacat=z

> pardon mais je n.'ai rien copier sauf ceci

90 lignes !

On avait remarqué... C'est celle où il n'y avait pas de fautes.

> et la source y est indiquée

Quand on copie sur un site, on donne le lien où on l'a piqué.

A
15 oktober 2006, 02:35
"Victal" <victallen@sympatico.ca> wrote in
news:45315c20$0$5915$9a6e19ea@news.newshosting.com :

> Anne wrote:
>> ella74 wrote:
>>
>>> quelque fois tu peut être un mec intéressant
>>
>> Seulement quand il copie entièrement un site sans en citer la source.
>>
>> http://www.radio-canada.ca/radio/francaismicro/description.asp?ID=689&
>> CAT=C&leid=553&lacat=z
>
> pardon mais je n.'ai rien copier sauf ceci
> et la source y est indiquée
>
En tous cas, on sent la grande frustration d'Anne par sa poursuite assidue
de vous chercher des poux dans tout. Si elle avait porté plus attention,
elle aurait vu que le texte de son lien vers Radio-Canada se termine avec
la même source que vous mettez au bas de votre info :

"Source : Infolangue, numéro de l’été 1998. Infolangue est la revue
trimestrielle d’information sur le français de l’Office de la langue
française. Les exemples cités dans cet article ont été tirés de l’ouvrage
intitulé Les mots des régions de France (Belin, 1992), du linguiste
français Loïc Depecker."

La source de l'info n'est pas Radio-Canada comme pense Anne, c'est plutôt
Infolangue comme nous lisons dans votre texte :
Message-ID: 4530d6b7$0$5928$9a6e19ea@news.newshosting.com

Anne devient presqu'une une atteinte * notre droit d'utiliser les groupes
de nouvelles sans être témoin de sa folle poursuite assidue vers vous,
Victal. Seriez-vous devenu sa nouvelle raison d'exister ? C'est sûr qu'Anne
aime se ridiculiser. Comment expliquer ou comprendre son comportement quand
en septembre 2006 elle écrit que vous bandez 80 fois par jour et en mai
2006, son chiffre : "Victal bande 300 fois par jour," ?

--
A.

Anne
15 oktober 2006, 02:45
A wrote:

Tiens, un nouvel anonyme...
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> wrote in

>>pardon mais je n.'ai rien copier sauf ceci
>> et la source y est indiquée

> En tous cas, on sent la grande frustration d'Anne par sa poursuite assidue
> de vous chercher des poux dans tout.

Il n'y a pas * chercher loin. Victal est un pou.

> Si elle avait porté plus attention,
> elle aurait vu que le texte de son lien vers Radio-Canada se termine avec
> la même source que vous mettez au bas de votre info :

> La source de l'info n'est pas Radio-Canada comme pense Anne, c'est plutôt
> Infolangue comme nous lisons dans votre texte :
> Message-ID: 4530d6b7$0$5928$9a6e19ea@news.newshosting.com

La source du site de Radio-Canada est bien celle-l*.
Et c'est bien sur le site de Radio-Canada que Victal a pompé tout cela,
source comprise.

Et je veux bien manger mon chapeau si Victal a chez lui un bouquin de
linguistique. Duquel il aurait de plus recopié tout cela sans aucune faute.

> Comment expliquer ou comprendre son comportement quand
> en septembre 2006 elle écrit que vous bandez 80 fois par jour et en mai
> 2006, son chiffre : "Victal bande 300 fois par jour," ?

J'ai déj* expliqué ici l'impossibilité physique de trouver une trace des
messages de Victal : il faudrait écrire chaque mot de la recherche avec
10 graphies différentes, toutes plus farfelues les unes que les autres.

Victal
15 oktober 2006, 02:55
A wrote:

> Anne devient presqu'une une atteinte * notre droit d'utiliser les
> groupes de nouvelles sans être témoin de sa folle poursuite assidue
> vers vous, Victal. Seriez-vous devenu sa nouvelle raison d'exister ?
> C'est sûr qu'Anne aime se ridiculiser. Comment expliquer ou
> comprendre son comportement quand en septembre 2006 elle écrit que
> vous bandez 80 fois par jour et en mai 2006, son chiffre : "Victal
> bande 300 fois par jour," ?

Il n'y a qu'un mot la définir

Psychiatrie




--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Anne
15 oktober 2006, 02:55
Victal wrote:

> Il n'y a qu'un mot la définir

> Psychiatrie

Vous, un seul ne suffirait pas.

Tiens, si : neurone.

Victal
15 oktober 2006, 02:55
Anne wrote:
> A wrote:
>
> Tiens, un nouvel anonyme...
>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> wrote in
>
>>> pardon mais je n.'ai rien copier sauf ceci
>>> et la source y est indiquée
>
>> En tous cas, on sent la grande frustration d'Anne par sa poursuite
>> assidue de vous chercher des poux dans tout.
>
> Il n'y a pas * chercher loin. Victal est un pou.
>
>> Si elle avait porté plus attention,
>> elle aurait vu que le texte de son lien vers Radio-Canada se termine
>> avec la même source que vous mettez au bas de votre info :
>
>> La source de l'info n'est pas Radio-Canada comme pense Anne, c'est
>> plutôt Infolangue comme nous lisons dans votre texte :
>> Message-ID: 4530d6b7$0$5928$9a6e19ea@news.newshosting.com
>
> La source du site de Radio-Canada est bien celle-l*.
> Et c'est bien sur le site de Radio-Canada que Victal a pompé tout
> cela, source comprise.
>
> Et je veux bien manger mon chapeau si Victal a chez lui un bouquin de
> linguistique. Duquel il aurait de plus recopié tout cela sans aucune
> faute.
>> Comment expliquer ou comprendre son comportement quand
>> en septembre 2006 elle écrit que vous bandez 80 fois par jour et en
>> mai 2006, son chiffre : "Victal bande 300 fois par jour," ?
>
> J'ai déj* expliqué ici l'impossibilité physique de trouver une trace
> des messages de Victal : il faudrait écrire chaque mot de la
> recherche avec 10 graphies différentes, toutes plus farfelues les
> unes que les autres.

vous savez toutes les descriptions que j'ai donné de différentes expression
canadienne me viennent de mon expérience et de ce que j,en ai appris au fil
des ans

Hormi quelques exemples où je cite la source je n'ai fait que rapporter ce
que je sais depuis des années


Pour le reste
Vous n'êtes pas canadienne ni québecoise
Vous êtes bête
Vous haissez le Canada
Vous haissez les québecois
Vous me haissez

Vous ne savez rien de notre histoire ou de notre culture

alors allez vous faire foutre vous et vos petits amis musulmans

S'il était possible de le faire je crois bien que la très grande majorité
des francophone de souche sur ce forum voterait pour votre expulsion de ce
pays subito presto manu militari






--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
15 oktober 2006, 03:15
Zulu wrote:
> Victal wrote:
>
>
>> Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>> de vous un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude
>> de nommer leur colonie des provinces
>>
>> Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos
>> ancêtre nommaient le Canada
>>
>> De cette appellation est né Province de Québec lors de la
>> confédération puis Québec dans les années soixantes débouchant sur
>> le terme Québecois
>>
>> Ce terme donc , vous vient bel et bien des Anglais.
>>
>
> T'es le roi des raisonnements fallacieux.
> Ce n'est pas parce que les anglais l'ont utilisé pour une raison ou


Je n'ai jamais dit que Québec n'étais pas un mot amérindien


j'ai dit que le terme « Québécois» vous vient des anglais quand il ont
nommé ce territoire « Province de Quebec » comme il avait l'habitude de
nommer les territoire sous juridiction Britannique.

Cet appelation fut utilisé par rapport * la ville ou se situait le pouvoir
administratif au Canada, c'est * dire la ville de Québec


Ce terme « province of Quebec » ne fut jamais utilisé par les canadiens
francais. Il faudra attendre la confération pour qu'il soit adopté pour
définir la nouvelle entitée créé par la condération * même le redécoupage du
territoire * ce moment l* Ce terme sera associé au bas Canada et Ontario au
haut canada

Jamais les francophones n'ont utilisé le terme québécois pour se définir

Ce n'est qu'avec la montée du nationalisme que l'idée de peuple québécois
fit son chemin dans l'esprit des gens dans les année soixante



> En gros, si les algonquin ne l'avaient pas créé, les brits ne
> l'auraient pas utilisé.
> Pigé?

Vous n'avez pas compris le sens de mes propos
L'idée ici, est de rappeller que le terme « Québécois » vous vient des
anglais. Ca ne remet nullement en question l'origine amérindienne du terme.
Ce post rappelle seulement l'utilisation que les anglais en ont fait et la
récupération que les nationalisme ont fait par la suite sans se soucier
qu'ils tournaient le dos * leur histoire pour se définir par quelques chose
qu'il tenait de cela même qu'ils honnisaient c,est * dire les Britanniques


--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
15 oktober 2006, 03:15
Anne wrote:
> Victal wrote:
>
>> Il n'y a qu'un mot la définir
>
>> Psychiatrie
>
> Vous, un seul ne suffirait pas.
>
> Tiens, si : neurone.

Oh vous savez moi les gens me jugent comme ils veulent

je n'ai pas de complexes


--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Anne
15 oktober 2006, 03:15
Victal wrote:

> vous savez toutes les descriptions que j'ai donné de différentes expression
> canadienne me viennent de mon expérience et de ce que j,en ai appris au fil
> des ans

Presque tout ce que vous aviez pondu vous-même était faux.

> Hormi quelques exemples où je cite la source je n'ai fait que rapporter ce
> que je sais depuis des années

90 lignes entièrement pompées sur le site de Radio Canada.

> Pour le reste
> Vous n'êtes pas canadienne ni québecoise

Ah ? C'est une tare ?

> Vous êtes bête

Arf.

> Vous haissez le Canada

Disons que je ne l'aime pas plus qu'un autre pays.
En fait, je n'aime aucun pays. J'aime des gens.

Quant * parler de haine, je ne hais certainement rien autant que vous
haïssez la moitié de la planète.

> Vous haissez les québecois

Effectivement, je n'aime pas *les* Québécois, j'aime *des* Québécois.

Vous conviendrez avec moi qu'on ne peut pas aimer des gens (ni les haïr)
uniquement en fonction de leur origine géographique.

> Vous me haissez

Bah non. Si vous saviez.
J'ai autant de sentiment pour vous que pour une coquerelle qui vivrait *
200 km de chez moi.

Je m'en fous, de vous.

Mais je n'aime aucune de vos idées, effectivement.
Du fanatisme, du sexisme, de la bigoterie, du racisme, de
l'homophobie... le tout apprêté * la sauce C de C.

> Vous ne savez rien de notre histoire ou de notre culture

À vous lire mélangeant tout allégrément, * continuellement ramener les
Québécois au rang de Canadien français comme les autres assimilés, c'est
vous qui n'en connaissez pas grand chose.

Moi qui suis ici depuis 19 ans, je peux considérer que j'en sais autant
qu'une personne ayant commencé * comprendre * 6 ans. Soit 25 ans.

> alors allez vous faire foutre vous et vos petits amis musulmans

Votre haine aveugle de tous les musulmans sans distinction est bien le
trait le plus caractéristique de votre personne. Cela permet de mettre
en perspective tout ce que vous dites : vous êtes incapable de nuance,
de recul, de mesure. Un vrai fanatique, quoi. Vous feriez un taliban
parfait.

> S'il était possible de le faire je crois bien que la très grande majorité
> des francophone de souche sur ce forum

Il n'y a qu'eux qui ont droit * la parole ?

> voterait pour votre expulsion de ce pays subito presto manu militari

S'il faut expulser de ce pays tous les gens qui vous contredisent, vous
aller vous retrouver bien seul.

Anne
15 oktober 2006, 03:15
Victal wrote:

> Oh vous savez moi les gens me jugent comme ils veulent

> je n'ai pas de complexes

Heureusement pour vous.

Victal
15 oktober 2006, 03:25
Zulu wrote:
> Victal wrote:
>
>> L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous vient
>> du terme anglais « mail »
>
> Qui vient du français malle (malle postale)

La malle chez nous ce sont des lettres, de l* « Mail »



>
>
>> Maringouin : Maringouin est une déformation du mot
>> mbarigui, mot de la langue tupi-guarani parlée par certains
>> autochtones du Brésil. Le petit cousin français de notre maringouin
>> s'appelle justement cousin! On utilise toujours le mot maringouin en
>> Normandie.
>
> Je connais bien le "Parque Barigui" a Curitiba
> Le mot barigui vient du tupi-guarani mbariwi qui signifie "fleuve des
> moustiques-poudre"
>
> "O nome barigüi vem do tupi guarani mbariwi, que siginifica rio dos
> mosquitos pólvora."
>
> http://www.bonde.com.br/urbenauta/parques/barigui.htm
> http://br.geocities.com/blogufpr/
>
> Lesmoustiques poudres sont des moustiques minuscules appelés
> "borrachudos" par les brésiliens dans le genre des "nonos" de
> Polynésie. On ne les voit pas mais ça fait mal, et longtemps.
>
> IL y a en France un moustique qui s'appelle "cousin" qui n'a rien de
> minuscule mais je sais pas si ça a un rapport. C'est rigolo en tout
> cas.
>
>> Serein : Comme nous, les Bretons utilisent le mot serein
>> pour désigner la fraîcheur du soir. Ce mot nous vient du latin
>> serenum, qui signifie ciel clair et serein.
>
> Serão en portuguais c'est la soirée qui peut être au Brésil une
> soirée musicale..

--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
15 oktober 2006, 04:25
Anne wrote:
> Victal wrote:

>
> Mais je n'aime aucune de vos idées, effectivement.
> Du fanatisme, du sexisme, de la bigoterie, du racisme, de
> l'homophobie... le tout apprêté * la sauce C de C.


vous savez plus vous écrivez et plus vous vous discréditez

Je n'ai même plus besoin d'argumenter avec vous

Désormais vous êtes seule avec votre merde

Tous les contributeurs des différents savent qui vous êtes




>
>> Vous ne savez rien de notre histoire ou de notre culture
>
> À vous lire mélangeant tout allégrément, * continuellement ramener les
> Québécois au rang de Canadien français comme les autres assimilés,
> c'est vous qui n'en connaissez pas grand chose.
>
> Moi qui suis ici depuis 19 ans, je peux considérer que j'en sais
> autant qu'une personne ayant commencé * comprendre * 6 ans. Soit 25
> ans.


après 19 ans même un trou reste un trou






>

>
>> S'il était possible de le faire je crois bien que la très grande
>> majorité des francophone de souche sur ce forum
>
> Il n'y a qu'eux qui ont droit * la parole ?

non ce serait leur droit de parole



>
>> voterait pour votre expulsion de ce pays subito presto manu militari
>
> S'il faut expulser de ce pays tous les gens qui vous contredisent,
> vous aller vous retrouver bien seul.

ici il s'agit simplement d'expulser une psychosée haineuse et dangereuse
pour la société






--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Anne
15 oktober 2006, 04:25
Victal wrote:

Rien de ce que vous avez difficilement écrit ne répond d'une manière
argumentée * mon message.

Insultes, insultes et insultes.
C'est tout ce qu'il vous reste comme argument.

A
15 oktober 2006, 04:35
Anne <an_guille@alussinan.org> wrote in
news:HggYg.46486$UT1.322163@wagner.videotron.net:

> A wrote:
>
> Tiens, un nouvel anonyme...

Vrai, je suis anonyme. Faux, je ne suis pas nouveau.
Vous n'avez pas cherché loin. Cherchez "a@a.a" dans français.
http://groups.google.ca/advanced_search?hl=fr
J'y suis souvent et plusieurs années avant vous. Doit-on écrire tous les
jours comme vous le faites pour ne plus être considéré comme nouveau ? Non
merci, j'ai une vie en dehors d'internet. Ce qui ne semble pas votre cas.
SCQ a bien changé.

--
A.

Anne
15 oktober 2006, 04:35
A wrote:

> SCQ a bien changé.

Ah, ça, maâme Michu, comme vous dites !

Quand j'y suis arivée, on ne pouvait y lire quasiment que des brûlots
racistes.

Il y a maintenant une bonne majorité d'interlocuteurs avec qui il est
possible de discuter.

Mais je ne pense pas pouvoir vous compter dans le tas; votre idée étant
faite.

nadagami
15 oktober 2006, 12:05
"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
45312393$0$5894$9a6e19ea@news.newshosting.com...
> nadagami wrote:
>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>> 45311535$0
>>
>>
>>>
>>> je regrette mais québecois vous vient des anglais
>>
>>
>>
>> Hein! C'est un mot algonquin qui signifie «l* où les deux rives se
>> rapprochent».
>
> vous ne suivez pas
>
>
> Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait de vous
> un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude de nommer leur
> colonie des provinces
>
> Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos ancêtre
> nommaient le Canada
>
> De cette appellation est né Province de Québec lors de la confédération
> puis Québec dans les années soixantes débouchant sur le terme Québecois
>
> Ce terme donc vous vient bel et bien des Anglais.
>
> Il avait aussi des provinces of Pennsylvania, of maryland, of rhode island
> etc.
>
> Ils auraient appelés cette terre « province of alberta » et vous seriez
> tous des albertains * débattre de votre souveraineté
>
>


En lisant votre intervention, je me suis dit : «Tiens, c'est curieux, ce
sont les Anglais qui ont enclenché le processus menant * l'articulation du
caractère distinct du Québec et aujourd'hui, ces mêmes Anglais refusent de
reconnaître cet état de fait.»


nadagami

Victal
15 oktober 2006, 13:15
nadagami wrote:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
> 45312393$0$5894$9a6e19ea@news.newshosting.com...
>> nadagami wrote:
>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>>> 45311535$0
>>>
>>>
>>>>
>>>> je regrette mais québecois vous vient des anglais
>>>
>>>
>>>
>>> Hein! C'est un mot algonquin qui signifie «l* où les deux rives se
>>> rapprochent».
>>
>> vous ne suivez pas
>>
>>
>> Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>> de vous un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude
>> de nommer leur colonie des provinces
>>
>> Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos
>> ancêtre nommaient le Canada
>>
>> De cette appellation est né Province de Québec lors de la
>> confédération puis Québec dans les années soixantes débouchant sur
>> le terme Québecois Ce terme donc vous vient bel et bien des Anglais.
>>
>> Il avait aussi des provinces of Pennsylvania, of maryland, of rhode
>> island etc.
>>
>> Ils auraient appelés cette terre « province of alberta » et vous
>> seriez tous des albertains * débattre de votre souveraineté
>>
>>
>
>
> En lisant votre intervention, je me suis dit : «Tiens, c'est curieux,
> ce sont les Anglais qui ont enclenché le processus menant *
> l'articulation du caractère distinct du Québec et aujourd'hui, ces
> mêmes Anglais refusent de reconnaître cet état de fait.»

pardon mais l* encore vous faussez le prpos

Les anglais il n'y en a plus au Canada de la même facon qu'il n'y a plus de
francais

Le point soulevé ici est la contradiction du discour souverainiste qui voit
dans l'anglais la source de tous les malheur et qui ne se gène pas pourtant
de nier notre nom de canadien qui a servi de rampart contre l'assimilation
pour adopter celui de ( Québecois) qu'ils tiennent pourtant de ces même
britanniques.

Bref les souverainistes nient ce que nous sommes et se revêtent de ce que
nos pères aurait honni.






complétons ici par un petit rappel sur la facon dont les patriotes se
voyaient eux-même et comment ils voyeait la couronne Britannique


.. LES 92 RÉSOLUTIONS TELLES QUE PRÉSENTÉES DEVANT LA CHAMBRE D'ASSEMBLÉE
DU BAS-CANADA EN JANVIER 1834

1.Résolu, -- Que c'est l'opinion de ce comité, que les LOYAUX SUJETS de Sa
Majesté, le peuple de cette province du Bas-Canada, ont montré le plus grand
attachement pour l'empire britannique dont ils forment partie ; qu'il l'ont
défendu avec courage dans le guerre, * deux diverses fois, qu'* l'époque qui
a précédé l'indépendance des ci-devant colonies anglaises de ce continent,
ils ont résisté * l'appel qu'elles leur faisaient de

2. Résolu, -- Que c'est l'opinion de ce comité, que le peuple de cette
province a manifesté en tout temps sa confiance dans le gouvernement de Sa
Majesté, même dans les circonstances les plus difficiles, et nous des
administrations provinciales qui foulaient aux pieds les droits et les
sentiments les plus chers * des sujets britanniques ; et que le peuple de
cette province persévère dans les mêmes dispositions.

3. Résolu, -- Que c'est l'opinion de ce comité, que le peuple de cette
province s'est toujours montré * accueillir avec libéralité et fraternité
ces co-sujets qui, ayant laissé diverses parties du Royaume-Uni, et de ses
dépendances, sont venus en ce pays pour y faire leur demeure ; qu'il s'est
empressé de leur faciliter, en tant qu'il a dépendu de lui, la participation
aux avantages politiques et aux ressources industrielles dont il profitait,
et * aplanir pour eux les difficultés résultant du système vicieux, adopté
par les administrations provinciales, * l'égard des parties du pays qu'ils
habitaient principalement.

4. Résolu, -- Que c'est l'opinion de ce comité, que cette chambre comme
représentant le peuple de cette province, a montré un vif empressement *
avancer la prospérité générale du pays, en assurant la paix et le
contentement de toutes les classes de ses habitants, sans distinction d'origine
ni de croyance, sur la base solide et égale confiance dans la protection de
la mère-patrie.

5. Résolu, -- Que c'est l'opinion de ce comité, que cette chambre s'est
empressée d'adopter et de consolider dans la province, au moyen des lois,
non seulement le droit constitutionnel et parlementaire anglais, nécessaire
* l'opération du son gouvernement, mais aussi toutes les parties du droit
public du Royaume-Uni qui lui ont paru salutaires et protectrices, et
conformes aux besoins et aux voux du peuple, et que cette chambre s'est
également efforcée de régler ces procédés, par l'analogie avec ce qui se
pratique dans les communes du Royaume-Uni, d'une manière aussi rapprochée
que les circonstances de cette colonie ont pu le permettre.


--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
15 oktober 2006, 13:25
Anne wrote:
> Victal wrote:
>
>> Oh vous savez moi les gens me jugent comme ils veulent
>
>> je n'ai pas de complexes
>
> Heureusement pour vous.

VRAIMENT VOUS PARLEZ POUR NE RIEN DIRE

FIN DU FIL



--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

nadagami
15 oktober 2006, 13:25
"Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:

>
> C'est écrit en français.
>
> --
> Thibaud



Oui! Du francoquébécois, c'est du français, semblable et différent * la fois
de ce qu'on peut retrouver ailleurs mais qui n'en demeure pas moins
l'expression de la langue française, d'une langue ayant évolué dans des
conditions particulières telles que nous les avons connues et que nous les
connaissons aujourd'hui au Québec.

La langue française au Québec est originale certes mais aussi brutale,
délinquante, par trop indifférente des lois qui la régissent, vibrante
d'insécurité et ce sans doute parce que par le passé elle a été violentée,
ridiculisée, presque étouffée.

Sans volonté individuelle, la langue française au Québec, la langue
francoquébécoise, est condamnée * disparaître.


nadagami

C.Rouhault
15 oktober 2006, 13:25
Après mure réflexion, Victal a écrit :


> Anne wrote:
>> Victal wrote:
>>
>>> Oh vous savez moi les gens me jugent comme ils veulent
>>
>>> je n'ai pas de complexes
>>
>> Heureusement pour vous.

> VRAIMENT VOUS PARLEZ POUR NE RIEN DIRE

> FIN DU FIL

Mince, mon victalou.... tu est ennuyé l*, d'habitude c'est toi qui
parles pour rien dire, elle t'as copié...!!
:o)

--
Christian

" Celui qui s'est marié une fois mérite une couronne de patience, et
celui qui s'est marié deux fois une camisole de force. "
Proverbe Italien

Gisele
15 oktober 2006, 13:35
"Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Sat, 14 Oct 2006
08:23:58 -0400):

>Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est * dire ces
>mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux francais ) que l'on a
>adapté * pour les circonstances * nos besoins jusqu'* leur donner un autre
>sens parfois
>
>
>Ainsi l'expression: « je suis resté » ( fatigué) nous vient de:l'anglais
>« to rest » ( reposé )

Jamais entendu. Ça doit être de la même mouture que la terre arabe ou
le sirop d'arabe...

>
>L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous vient du terme
>anglais « mail »

Anglicisme donc et non pas canadianisme.

>
>
>On dit aussi « je restais » * cet endroit pour signifier habiter quelques
>part

Ce n'est pas un canadianisme.

"Voyez-vous les fenêtres où il y a des giroflées? c'est l* que reste
madame Étienne" (BALZAC, Ferragus, 1833, p. 106).

>
>Ou le mot « pitoune » nous vient de l'expression anglaise « happy town » Ces
>petits villages nouvelles construits ( en bois rond) prés des chantier que
>les bucherons visitaient parfois lorsqu'ils sortaient des chantiers

Anglicisme donc et non pas canadianisme.

>
>
>Le mot « Becosse» nous vient de l,anglais « Back house » cette petite
>cabane derrière la maison où les gens se rendaient faire leur besoin

Anglicisme donc et non pas canadianisme.
>
>
>
>Si l'on dit qu'une ligne téléphoniquie est « engagée » du terme anglais «
>engage » nous signifions qu'.elle est occupée

Anglicisme donc et non pas canadianisme.

>
>parfois les canadianismes ( commun.ément appelé « joual» de « cheval » sont
>des abrégés ( comme la langue anglais excelle * le faire ) d'expression plus
>longue



Le « joual » est une sous-langue : il est, par nature, confusion,
appauvrissement, privation, désagrégation. Le « joual », c'est le
français parlé par un groupe linguistique dont la langue maternelle
est gravement ébranlée par la proximité et la pression d'une langue
étrangère, l'anglais. (...) le « joual », c'est le français ébranlé
non seulement dans son articulation et son vocabulaire mais aussi,
mais surtout dans sa syntaxe.
P. CHAMBERLAND, Les Lettres nouvelles, 1967 ds R. HOLLIER, Canada,
Paris, Éd. du Seuil, 1967, p. 183.


>
>ainsi ; « Pantoute » veut dire « pas du tout »
>
>« Le Bonhomme sept heures » nous vient de l'anglais « Bones setter » (
>souvent après leur journée de travails des foregeron ou des boulangers des
>villages s'improvisaient ramencheurs ( autre canadianisme)et visitaient les
>maison pour remettre une chevielle ou une épaule en place lors d'accident.
>La plupart du temps les enfants étaient couché lors de leur visite mais ca
>ne les empêchait pas d'entendre les cris de douleurs de ceux et de celles
>qu'Ils tentaient de remettre debout
>
>Quand les parents voulaient faire peur aux enfants lorsqu'ils devenaient
>trop tannants ( canadianisme venant du vieux francais signifiant turbulant)
>ils leurs disaient que le bonhomme sept heure viendrait les voir la nuit...

Anglicisme donc et non pas canadianisme.

>
>
>Faire « la drave » nous vient de l'anglais « to drive » et signifiait
>conduire les pitounes par flottages sur les rivières jusqu'aux scieries ou
>aux moulins les utilisant comme matière première
>
Anglicisme donc et non pas canadianisme.


>nous avons aussi « binnes au lard » qui nous viennent de l'anglais «
> beans »

Anglicisme donc et non pas canadianisme.

>
>
>
>
>Quans les gens disent que « ca ne vaut pas de la colle » ca vient de
>l,anglais « Cull » ( choisir cueillir)

N'importe quoi!

Ça vaut pas de la colle = ça ne vaut pas de la merde. Colle = matière
visqueuse et gluante peu appétissante. D'ailleurs on dit aussi "ça
vaut pas de la marde".

>
>
>quand il y a du « frasil » le matin dehors ca vient du terme anglais «
>Frost »

Pas d'avantage. Ça vient de fraisille, subst. fém. Poussières légères
provenant du fraisage. Des fraisilles s'accrochaient * sa poitrine [du
charpentier] sur quoi bâillait sa chemise (POURRAT, Gaspard, 1922, p.
57).

>
>
>
>on dit aussi faire « du millage » qui nous vient évidemment de « Miles »
>
>
>voici quelques mots du vieux francais qui sont * leur facon des
>canadianismes puisqu'ils ne sont plus utilisé qu'au canada
>
> Abrier : mettre * l'abri, s'abriter. En français moderne, on
>utilise plutôt le verbe couvrir.
>
> Achaler : On dit que ce verbe viendrait du mot chaleur. En
>effet, la chaleur peut parfois être achalante! De nos jours, on dit plutôt
>ennuyer, importuner ou fatiguer.

Achaler. v. tr. Terme du Canada (Canada 1930; BÉL. 1957, s.v.) issu
des dial. gallo-rom. de l'ouest (Anjou achaler ds VERR.-ON. 1908, s.v.
: agacer, impatienter... affaibli, attristé. Empl. au Longeron au sens
propre de « échauffer »; voir FEW t. 2, 1, 82b-83a) corresp. * l'a.
fr. achaillir « échauffer » dep. le début du XIIe s. (Voyage Saint
Brendan, éd. F. Michel, 1361 ds T.-L. : Puis el demain el [l. jo] sui
galiz Cum cil qui est tot acaliz [?]); cf. Rennes chaler « chauffer »
(Mém. Soc. Antiq. de France, VI, 244 : chaler. Pour chauffer, en usage
chez les paysans. On dit je porte un paquet de hâres, chez nous, pour
nous chaler; pour je porte, chez nous, un paquet de branches pour nous
chauffer), corresp. * l'a. fr. chaloir « id. » < lat. calere «
chauffer ».

>
> Asteure : On l'aura deviné, cet adverbe est la contraction de la
>locution * cette heure. Cet adverbe, qui nous vient du vieux français, est
>encore vivant en Picardie. En français moderne, on utilise plutôt les
>adverbes et locutions adverbiales maintenant, aujourd'hui et de nos jours.
>
> Avant-midi : Presque partout dans la francophonie, on utilise
>plutôt les mots matin et matinée. Avant-midi est encore très vivant en
>Belgique. Il est toutefois intéressant de noter que l*-bas le mot avant-midi
>désigne plus précisément la période comprise entre dix heures et midi.
>
> Barrer : On utilise encore le verbe barrer dans le sens de
>fermer ou de verrouiller dans certains départements de l'ouest de la France.

Ben oui. On bloquait une porte avec une barre pour l'empêcher
d'ouvrir. On le fait encore dans certain cas.

>
> Bébelle : Chez nous, on utilise le mot bébelle (parfois prononcé
>bebelle) pour désigner des jouets, des objets un peu clinquants ou des
>articles de mauvaise qualité. En Touraine, une bébelle est un jouet pour un
>petit enfant, alors qu'en Bourgogne ce mot désigne un petit objet.
>
> Bec : Chez nous, on se donne des becs. Dans le reste de la
>francophonie, on se donne des baisers. Le mot bécot (qui est synonyme de
>baiser, dans la langue familière) vient du mot bec.

Bec est le diminutif de bécot qui vient de bec (bouche).

>
> Fafiner : Selon la région, ce verbe peut vouloir dire faire la
>fine gueule, faire le difficile, tergiverser ou plaisanter. Dans certaines
>régions de France, notamment en Normandie, ce verbe existe toujours. Il
>signifie manger du bout des dents ou ne pas avoir trop d'appétit pour
>certaines choses.
>
> Le temps est cru : Un temps cru est un temps humide et frais.
>Cette expression est encore utilisée dans les départements du nord de la
>France.
>
> Maringouin : Maringouin est une déformation du mot mbarigui, mot
>de la langue tupi-guarani parlée par certains autochtones du Brésil. Le
>petit cousin français de notre maringouin s'appelle justement cousin! On
>utilise toujours le mot maringouin en Normandie.
>
> Mouiller : Le verbe mouiller (utilisé dans le sens de pleuvoir)
>est encore utilisé dans certaines régions de l'ouest de la France. L*-bas,
>les enfants chantent cette petite comptine : Il pleut, il mouille, c'est la
>fête * la grenouille!
>
> Poquer : Dans la région de Lyon, on risque de faire poquer sa
>voiture dans les embouteillages. Comme chez nous, poquer signifie donner des
>coups, heurter, faire des bosses.
>
> Rôties : Même * Paris, on mange des toasts! Par contre, dans
>quelques régions de France, on mange aussi des rôties. Dans la région de
>Lyon, certaines personnes considèrent le mot rôtie comme un synonyme de
>tartine.
>
> Serein : Comme nous, les Bretons utilisent le mot serein pour
>désigner la fraîcheur du soir. Ce mot nous vient du latin serenum, qui
>signifie ciel clair et serein.
>
> Sorteux : Évidemment, un sorteux est une personne qui aime
>sortir. On dit parfois : Venez nous voir, on n'est pas sorteux! Ce terme
>sympathique est encore utilisé en Normandie.

Sorteur, -euse, adj. et subst. masc. a) Adj., rare. Qui aime sortir de
chez lui (pour se distraire, se promener). On ne pouvait plus la
retenir dans son taudis. Elle était devenue sorteuse (CÉLINE, Voyage,
1932, p. 364).

>
> Source : Infolangue, numéro de l'été 1998. Infolangue est la
>revue trimestrielle d'information sur le français de l'Office de la langue
>française. Les exemples cités dans cet article ont été tirés de l'ouvrage
>intitulé Les mots des régions de France (Belin, 1992), du linguiste français
>Loïc Depecker.

Bref, voil* quelques exemples d'anglicismes et de français québécois
mais rien concernant le québécois comme langue distincte.

Toutes les langues sont l'expression d'un peuple et il existe autant
de français que d'espagnols, d'anglais ou de portugais. La langue est
un outil. On l'adapte, la fait évoluer et l'enrichit * partir des
besoins quotidiens.

C'est vrai ici, en Amérique latine et en Afrique. On n'a pas idée de
l'incroyable créativité linguistique des Africains francophones.

Si le français n'était que la langue des Français, ce serait une
langue morte.

D'ailleurs le français n'existe pas plus que l'espagnol, le portugais
ou l'italien. Tout ça n'est que du latin.
-
°\
/\ (timbrée)

Gisele
15 oktober 2006, 13:45
"Victal" <victallen@sympatico.ca> (soc.culture.quebec ; Sun, 15 Oct
2006 08:15:11 -0400):

>Anne wrote:
>> Victal wrote:
>>
>>> Oh vous savez moi les gens me jugent comme ils veulent
>>
>>> je n'ai pas de complexes
>>
>> Heureusement pour vous.
>
>VRAIMENT VOUS PARLEZ POUR NE RIEN DIRE
>
>FIN DU FIL

C'est pas toi qui va en décider, petite tête.
-
°\
/\ (timbrée)

nadagami
15 oktober 2006, 13:55
"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
453223c8$0$5914$9a6e19ea@news.newshosting.com...
> nadagami wrote:
>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>> 45312393$0$5894$9a6e19ea@news.newshosting.com...
>>> nadagami wrote:
>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>>>> 45311535$0
>>>>
>>>>
>>>>>
>>>>> je regrette mais québecois vous vient des anglais
>>>>
>>>>
>>>>
>>>> Hein! C'est un mot algonquin qui signifie «l* où les deux rives se
>>>> rapprochent».
>>>
>>> vous ne suivez pas
>>>
>>>
>>> Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>>> de vous un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude
>>> de nommer leur colonie des provinces
>>>
>>> Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos
>>> ancêtre nommaient le Canada
>>>
>>> De cette appellation est né Province de Québec lors de la
>>> confédération puis Québec dans les années soixantes débouchant sur
>>> le terme Québecois Ce terme donc vous vient bel et bien des Anglais.
>>>
>>> Il avait aussi des provinces of Pennsylvania, of maryland, of rhode
>>> island etc.
>>>
>>> Ils auraient appelés cette terre « province of alberta » et vous
>>> seriez tous des albertains * débattre de votre souveraineté
>>>
>>>
>>
>>
>> En lisant votre intervention, je me suis dit : «Tiens, c'est curieux,
>> ce sont les Anglais qui ont enclenché le processus menant *
>> l'articulation du caractère distinct du Québec et aujourd'hui, ces
>> mêmes Anglais refusent de reconnaître cet état de fait.»
>
> pardon mais l* encore vous faussez le prpos
>
> Les anglais il n'y en a plus au Canada de la même facon qu'il n'y a plus
> de francais



Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que vous en aviez
fait de même dans votre réponse :

«Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait de vous
un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui avaient l'habitude de
nommer leur colonie des provinces.»


Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»


Je comprends très bien où vous voulez en venir mais de grâce, évitez de
susciter des controverses en y allant de commentaires impropres * une
compréhension claire des faits.



De toute façon, je n'ai qu'un intérêt dans tout cela et c'est la survie de
la langue française, ou du francoquébécois, au Québec.



Par le passé, il y a beaucoup trop de politiciens qui ont abusé du fait
français québécois, qui ont tenté de nous noyer soit dans l'identité
canadiAn, soit dans l'identité québécoise, pour croire que ceux qui sont
aujourd'hui élus (au pouvoir ou dans l'opposition, au fédéral comme au
provincial) puissent nous être d'un quelconque secours.




nadagami

Driss
15 oktober 2006, 14:45
Victal a écrit :
>
> Anne wrote:
> > Victal wrote:
> >
> >> Oh vous savez moi les gens me jugent comme ils veulent
> >
> >> je n'ai pas de complexes
> >
> > Heureusement pour vous.
>
> VRAIMENT VOUS PARLEZ POUR NE RIEN DIRE
>
> FIN DU FIL

HAHAHAHAHAHA !!!!!
Anne bat vicmachin par jet de l'éponge.

Le bougre a tout tenté pour mordre sauvagement l'oreille de son adversaire
mais pas pu....

Une grande victoire de la magnifique puncheuse !
Elle aura démontré de belles qualités aussi bien techniques que mentales.

Pau'f vicmachin :-(((((
--
Driss

" Plus fort est celui qui sait cacher sa force, que celui qui sait l’exercer."

[ Machiavel ]

Victal
15 oktober 2006, 17:25
Gisele wrote:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Sat, 14 Oct 2006
> 08:23:58 -0400):
>
>> Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est *
>> dire ces mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux francais
>> ) que l'on a adapté * pour les circonstances * nos besoins jusqu'*
>> leur donner un autre sens parfois
>>
>>
>> Ainsi l'expression: « je suis resté » ( fatigué) nous vient
>> de:l'anglais
>> « to rest » ( reposé )
>
> Jamais entendu. Ça doit être de la même mouture que la terre arabe ou
> le sirop d'arabe...

évidemment beacoup de ces mots aujourd'hui ne sont plus utilisé depuis le
matracage de la loi 101 et la destruction systématique par une clique de cul
de poule comme toi de tous nos beaux mots de chez nous


Mais si tu sortais de ta niche et parlais encore * des ainées tu
l'entendrais encore * l'occasion
>
>>
>> L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous vient
>> du terme anglais « mail »
>
> Anglicisme donc et non pas canadianisme.


lespardon un anglicisme est un mot anglais repris tel quel dans la langue
francaise

Ainsi change tes wipers Ici wiper ( essuie glace )est un anglicisme)

de même que mon tire est mou ( tire ici pour pneu)

Parcontre un mots qui n'est plus prononcé * l'anglaise et dont l'orthographe
est changé n,est pas un anglicisme

Ce qui est vrai pour drave, bécosse ou bakro ( pour back road dans les
chantiers forestier) l,est aussi pour malle


>
>>
>>
>> On dit aussi « je restais » * cet endroit pour signifier habiter
>> quelques part
>
> Ce n'est pas un canadianisme.
>
> "Voyez-vous les fenêtres où il y a des giroflées? c'est l* que reste
> madame Étienne" (BALZAC, Ferragus, 1833, p. 106).


oui dans ce sens il est plus usité mais dans le sens de fatigué c'est bien
un canadianisme qui vient de To rest



>
>>
>> Ou le mot « pitoune » nous vient de l'expression anglaise « happy
>> town » Ces petits villages nouvelles construits ( en bois rond) prés
>> des chantier que les bucherons visitaient parfois lorsqu'ils
>> sortaient des chantiers
>
> Anglicisme donc et non pas canadianisme.

pardon mais vous ne connaissez pas ce que sont les canadianismes

un anglicisme est un mot anglais utilisé comme tel dans la langue

Un canadianisme est un mot ou une expression anglaise, amérindienne ou de
vieux francais qui par son utilisation et le sens qu'.on lui donne mais
aussi par la facon dont on l'écrit ou on le parle est propre * la langue
francaise du Canada








>
>>
>>
>> Le mot « Becosse» nous vient de l,anglais « Back house » cette
>> petite cabane derrière la maison où les gens se rendaient faire leur
>> besoin
>
> Anglicisme donc et non pas canadianisme.
>>
>>
>>
>> Si l'on dit qu'une ligne téléphoniquie est « engagée » du terme
>> anglais « engage » nous signifions qu'.elle est occupée
>
> Anglicisme donc et non pas canadianisme.


écouté votre ignorance me sidère



>
>>
>> parfois les canadianismes ( commun.ément appelé « joual» de « cheval
>> » sont des abrégés ( comme la langue anglais excelle * le faire )
>> d'expression plus longue
>
>
>
> Le « joual » est une sous-langue :

ce n'est pas une sous langue sinon le créole l'est lui aaussi


cLe joual est cette langue simple parlé par des millions de personnes au
Canada avant que le politiquement correct et la régie de la langue francaise
ne viennent interdire ou dénoncer


il est, par nature, confusion,
> appauvrissement, privation, désagrégation. Le « joual », c'est le
> français parlé par un groupe linguistique dont la langue maternelle
> est gravement ébranlée par la proximité et la pression d'une langue
> étrangère, l'anglais. (...) le « joual », c'est le français ébranlé
> non seulement dans son articulation et son vocabulaire mais aussi,
> mais surtout dans sa syntaxe.
> P. CHAMBERLAND, Les Lettres nouvelles, 1967 ds R. HOLLIER, Canada,
> Paris, Éd. du Seuil, 1967, p. 183.

tient vous nous citez un contemporain qui comme vous affiche bien sa honte
de la langue de nos pères


Voyons un autre point de vue. Lisez le et puis retournez vous coucher


http://fr.wikipedia.org/wiki/Joual

--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
15 oktober 2006, 17:25
Driss wrote:
> Victal a écrit :
>>
>> Anne wrote:
>>> Victal wrote:
>>>
>>>> Oh vous savez moi les gens me jugent comme ils veulent
>>>
>>>> je n'ai pas de complexes
>>>
>>> Heureusement pour vous.
>>
>> VRAIMENT VOUS PARLEZ POUR NE RIEN DIRE
>>
>> FIN DU FIL
>
> HAHAHAHAHAHA !!!!!
> Anne bat vicmachin par jet de l'éponge.


vous savez je me lasse des murs



>
> Le bougre a tout tenté pour mordre sauvagement l'oreille de son
> adversaire mais pas pu....
>
> Une grande victoire de la magnifique puncheuse !
> Elle aura démontré de belles qualités aussi bien techniques que
> mentales.
>
> Pau'f vicmachin :-(((((



vous savez tourner le dos * la merde ce n'est pas la manger






--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Anne
15 oktober 2006, 17:35
Driss wrote:

> Pau'f vicmachin :-(((((

Pas « Vicmachin »; *Vic*tor (Hugo) + *Al*len (Guilbert) = Vict-al.

A
15 oktober 2006, 18:55
Anne <an_guille@alussinan.org> wrote in news:YYhYg.47100$UT1.339673
@wagner.videotron.net:

> A wrote:
>
>> SCQ a bien changé.
>
> Ah, ça, maâme Michu, comme vous dites !

Je ne dis pas "maâme Michu" dans mes messages.

> Quand j'y suis arivée, on ne pouvait y lire quasiment que des brûlots
> racistes.

Vous avez reçu de qui cette mission d'être la mémérapolice de SCQ ?

> Il y a maintenant une bonne majorité d'interlocuteurs avec qui il est
> possible de discuter.

Vous ne discutez pas. Vous jouez * être la mémérapolice des groupes de
nouvelles. Les racistes ont le droit de s'exprimer et vous avez le droit
d'être en désaccord avec eux. Victal a le droit d'écrire qu'il est "ému"
quand il regarde les photos de jeunes ingénues du photographe David
Hamilton. Vous n'avez pas le droit d'écrire, que pour lui, être "ému" veut
dire "bander". Anne, le problème se situe dans votre tête. Laissez les
autres juger par eux-mêmes.

> Mais je ne pense pas pouvoir vous compter dans le tas; votre idée étant
> faite.

Vos manières n'invitent pas * l'échange. Anne, vos vieilles chicanes, nous
nous en fouttons. Nous nous faisons une idée avec ce que nous lisons.
Depuis mon retour sur SCQ, (quelques semaines) je vous vois poursuivre
Victal de message en message. Vous essayez de monter les autres contre lui
et ça se retourne contre vous. Je vais vous dire ce que nous voyons quand
nous ne sommes pas des assidus de SCQ : "Une vieille folle qui joue *
manipuler les messages." Souvent vous citez un message au complet pour
mettre qu'un rire ":-))". Parfois vous citez seulement quelques mots pour
changer tout le sens du message. Vous êtes une manipulatrice et vos
chicanes de vieille chipie n'aident pas * garder une ambiance confortable.

--
A.

A
15 oktober 2006, 19:05
Anne <an_guille@alussinan.org> wrote in
news:HggYg.46486$UT1.322163@wagner.videotron.net:

> A wrote:
>
>> Comment expliquer ou comprendre son comportement quand
>> en septembre 2006 elle écrit que vous bandez 80 fois par jour et en
>> mai 2006, son chiffre : "Victal bande 300 fois par jour," ?
>
> J'ai déj* expliqué ici l'impossibilité physique de trouver une trace
> des messages de Victal : il faudrait écrire chaque mot de la recherche
> avec 10 graphies différentes, toutes plus farfelues les unes que les
> autres.

Vous êtes l'une des plus affreuses manipulatrices que j'ai pu lire sur les
groupes de nouvelles. Mon commentaire que vous citez très mal d'ailleurs,
est sur votre comportement, pas sur celui de Victal.

--
A.

A
15 oktober 2006, 19:05
"Victal" <victallen@sympatico.ca> wrote in news:45322625$0$5905
$9a6e19ea@news.newshosting.com:

> Anne wrote:
>> Victal wrote:
>>
>>> Oh vous savez moi les gens me jugent comme ils veulent
>>
>>> je n'ai pas de complexes
>>
>> Heureusement pour vous.
>
> VRAIMENT VOUS PARLEZ POUR NE RIEN DIRE
>
> FIN DU FIL

C'est la meilleure décision * prendre.

--
A.

Anne
15 oktober 2006, 19:05
A wrote:
> Anne <an_guille@alussinan.org> wrote in news:YYhYg.47100$UT1.339673

>>Mais je ne pense pas pouvoir vous compter dans le tas; votre idée étant
>>faite.

> vieilles chicanes,
> vieille folle
> vieille chipie

Ben voil*.

Victal
15 oktober 2006, 19:05
Anne wrote:
> Driss wrote:
>
>> Pau'f vicmachin :-(((((
>
> Pas « Vicmachin »; *Vic*tor (Hugo) + *Al*len (Guilbert) = Vict-al.

heu vous faites une fixation sur moi ou quoi

--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

erak
15 oktober 2006, 19:05
Le Sun, 15 Oct 2006 13:57:12 -0400, Anne a écrit*:

>
>> vieilles chicanes,
>> vieille folle
>> vieille chipie
>
> Ben voil*.

Il a oublié "frustrée"

--
De minimis non curat praetor

Anne
15 oktober 2006, 19:15
A wrote:
> Anne <an_guille@alussinan.org> wrote in
>>A wrote:

>>>Comment expliquer ou comprendre son comportement quand
>>>en septembre 2006 elle écrit que vous bandez 80 fois par jour et en
>>>mai 2006, son chiffre : "Victal bande 300 fois par jour," ?

>>J'ai déj* expliqué ici l'impossibilité physique de trouver une trace
>>des messages de Victal : il faudrait écrire chaque mot de la recherche
>>avec 10 graphies différentes, toutes plus farfelues les unes que les
>>autres.

> Vous êtes l'une des plus affreuses manipulatrices que j'ai pu lire sur les
> groupes de nouvelles. Mon commentaire que vous citez très mal d'ailleurs,
> est sur votre comportement, pas sur celui de Victal.

Et moi je vous dis que j'ai vainement cherché le chiffre cité par
Victal, et que j'en suis arrivée * la conclusion que c'était impossible.
Et que les chiffres 80 et 300 étant de toute manière farfelus, j'aurais
encore pu écrire 174.

Anne
15 oktober 2006, 19:15
erak wrote:
> Le Sun, 15 Oct 2006 13:57:12 -0400, Anne a écrit :

>>>vieilles chicanes,
>>>vieille folle
>>>vieille chipie

>>Ben voil*.

> Il a oublié "frustrée"

Et « mal baisée ».

erak
15 oktober 2006, 19:55
Le Sun, 15 Oct 2006 14:09:16 -0400, Anne a écrit*:

> erak wrote:
>> Le Sun, 15 Oct 2006 13:57:12 -0400, Anne a écrit :
>
>>>>vieilles chicanes,
>>>>vieille folle
>>>>vieille chipie
>
>>>Ben voil*.
>
>> Il a oublié "frustrée"
>
> Et « mal baisée ».

Je ne peut l'exclure

--
Ps:j'ai lut dans un fil qu'il y en a un qui crois
dur comme fer a un être supérieur.............
et bien...c'est moi!!!!!!!mais shuuuuttttttttt
je suis la incognito

Anaconda
15 oktober 2006, 21:05
Anne wrote:
> A wrote:
>> Anne <an_guille@alussinan.org> wrote in news:YYhYg.47100$UT1.339673
>
>>> Mais je ne pense pas pouvoir vous compter dans le tas; votre idée
>>> étant faite.
>
>> vieilles chicanes,
>> vieille folle
>> vieille chipie
>
> Ben voil*.

Et oui tout le monde s'accorde sur ce constat !

Victal
15 oktober 2006, 22:55
nadagami wrote:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
> 453223c8$0$5914$9a6e19ea@news.newshosting.com...
>> nadagami wrote:
>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>>> 45312393$0$5894$9a6e19ea@news.newshosting.com...
>>>> nadagami wrote:
>>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>>>>> 45311535$0
>>>>>
>>>>>
>>>>>>
>>>>>> je regrette mais québecois vous vient des anglais
>>>>>
>>>>>
>>>>>
>>>>> Hein! C'est un mot algonquin qui signifie «l* où les deux rives se
>>>>> rapprochent».
>>>>
>>>> vous ne suivez pas
>>>>
>>>>
>>>> Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>>>> de vous un Québecois vous vient des anglais qui avaient l'habitude
>>>> de nommer leur colonie des provinces
>>>>
>>>> Ce sont eux qui nommé « Province of Quebec » ce territoire que nos
>>>> ancêtre nommaient le Canada
>>>>
>>>> De cette appellation est né Province de Québec lors de la
>>>> confédération puis Québec dans les années soixantes débouchant sur
>>>> le terme Québecois Ce terme donc vous vient bel et bien des
>>>> Anglais. Il avait aussi des provinces of Pennsylvania, of maryland, of
>>>> rhode
>>>> island etc.
>>>>
>>>> Ils auraient appelés cette terre « province of alberta » et vous
>>>> seriez tous des albertains * débattre de votre souveraineté
>>>>
>>>>
>>>
>>>
>>> En lisant votre intervention, je me suis dit : «Tiens, c'est
>>> curieux, ce sont les Anglais qui ont enclenché le processus menant *
>>> l'articulation du caractère distinct du Québec et aujourd'hui, ces
>>> mêmes Anglais refusent de reconnaître cet état de fait.»
>>
>> pardon mais l* encore vous faussez le prpos
>>
>> Les anglais il n'y en a plus au Canada de la même facon qu'il n'y a
>> plus de francais
>
>
>
> Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que vous en
> aviez fait de même dans votre réponse :
>
> «Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
> de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui avaient
> l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»

oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au Canada...vous
me suivez?


>
>
> Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»


ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami




--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

nadagami
16 oktober 2006, 12:25
"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
4532ac34$0


>> Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que vous en
>> aviez fait de même dans votre réponse :
>>
>> «Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>> de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui avaient
>> l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»
>
> oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au
> Canada...vous me suivez?
>
>
>>
>>
>> Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»
>
>
> ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami
>
>
>
>


-----

Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un Francoquébécois.


Vous me suivez? Non? Qu'importe, je n'ai jamais demandé * qui que ce soit de
me suivre. Par contre, cette dénomination * double connotation identitaire
contient tout ce dont je suis conscient d'être et qui mérite que je m'y
attarde.



nadagami

Thibaud
16 oktober 2006, 18:55
nadagami a écrit:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
> 4532ac34$0
>
>
>
>>>Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que vous en
>>>aviez fait de même dans votre réponse :
>>>
>>>«Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>>>de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui avaient
>>>l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»
>>
>>oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au
>>Canada...vous me suivez?
>>
>>
>>
>>>
>>>Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»
>>
>>
>>ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami
>>
>>
>>
>>
>
>
>
> -----
>
> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un Francoquébécois.

Alors, Anne aussi? Et moi aussi?

Fastload
16 oktober 2006, 19:05
"Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
4533C73E.4040202@hotmail.com...
> nadagami a écrit:
>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>> 4532ac34$0
>>
>>
>>
>>>>Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que vous en
>>>>aviez fait de même dans votre réponse :
>>>>
>>>>«Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>>>>de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui avaient
>>>>l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»
>>>
>>>oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au
>>>Canada...vous me suivez?
>>>
>>>
>>>
>>>>
>>>>Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»
>>>
>>>
>>>ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami
>>>
>>>
>>>
>>>
>>
>>
>>
>> -----
>>
>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un Francoquébécois.
>
> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?

Non, Anne est belge...a propos...c'est quoi l'affaire avec les belges et les
frites?

Victal
16 oktober 2006, 19:25
nadagami wrote:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
> 4532ac34$0
>
>
>>> Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que vous
>>> en aviez fait de même dans votre réponse :
>>>
>>> «Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>>> de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui avaient
>>> l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»
>>
>> oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au
>> Canada...vous me suivez?
>>
>>
>>>
>>>
>>> Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»
>>
>>
>> ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami
>>
>>
>>
>>
>
>
> -----
>
> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un Francoquébécois.

Vous seriez pas un petit peu du genre Elvis gratton parce que voyez vous si
vous êtes Franco-Québecois et bien c'est qu'il y a quelques part des
AngloQuébéecois qui n'ont pas les mêmes droits que vous






--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
16 oktober 2006, 19:35
Thibaud wrote:
> nadagami a écrit:
>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>> 4532ac34$0
>>
>>
>>
>>>> Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que vous
>>>> en aviez fait de même dans votre réponse :
>>>>
>>>> «Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>>>> de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui avaient
>>>> l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»
>>>
>>> oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au
>>> Canada...vous me suivez?
>>>
>>>
>>>
>>>>
>>>> Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»
>>>
>>>
>>> ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami
>>>
>>>
>>>
>>>
>>
>>
>>
>> -----
>>
>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>> Francoquébécois.
>
> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?

et ces dizaines de milliers d'Arabo musulmans qui sont débarqués du maghreb

--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
16 oktober 2006, 19:35
Fastload wrote:
> "Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
> 4533C73E.4040202@hotmail.com...
>> nadagami a écrit:
>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>>> 4532ac34$0
>>>
>>>
>>>
>>>>> Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que
>>>>> vous en aviez fait de même dans votre réponse :
>>>>>
>>>>> «Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui
>>>>> fait de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui
>>>>> avaient l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»
>>>>
>>>> oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au
>>>> Canada...vous me suivez?
>>>>
>>>>
>>>>
>>>>>
>>>>> Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»
>>>>
>>>>
>>>> ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami
>>>>
>>>>
>>>>
>>>>
>>>
>>>
>>>
>>> -----
>>>
>>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>> Francoquébécois.
>>
>> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>
> Non, Anne est belge...a propos...c'est quoi l'affaire avec les belges
> et les frites?


Anne est toujours dans les patates
--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Fastload
16 oktober 2006, 19:35
"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
4533ce78$0$5939$9a6e19ea@news.newshosting.com...
> Fastload wrote:
>> "Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
>> 4533C73E.4040202@hotmail.com...
>>> nadagami a écrit:
>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>>>> 4532ac34$0
>>>>
>>>>
>>>>
>>>>>> Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que
>>>>>> vous en aviez fait de même dans votre réponse :
>>>>>>
>>>>>> «Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui
>>>>>> fait de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui
>>>>>> avaient l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»
>>>>>
>>>>> oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au
>>>>> Canada...vous me suivez?
>>>>>
>>>>>
>>>>>
>>>>>>
>>>>>> Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»
>>>>>
>>>>>
>>>>> ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami
>>>>>
>>>>>
>>>>>
>>>>>
>>>>
>>>>
>>>>
>>>> -----
>>>>
>>>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>> Francoquébécois.
>>>
>>> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>>
>> Non, Anne est belge...a propos...c'est quoi l'affaire avec les belges
>> et les frites?
>
>
> Anne est toujours dans les patates

LOL!

Thibaud
16 oktober 2006, 19:35
Fastload a écrit:
> "Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
> 4533C73E.4040202@hotmail.com...
>
>>nadagami a écrit:
>>
>>>"Victal" <victallen@sympatico.ca> a écrit dans le message de news:
>>>4532ac34$0
>>>
>>>
>>>
>>>
>>>>>Bon, écoutez mon ami, j'ai utilisé le mot «anglais» parce que vous en
>>>>>aviez fait de même dans votre réponse :
>>>>>
>>>>>«Qiuébec est un mot algonquin mais l'utilisation politique qui fait
>>>>>de vous un Québecois vous vient des »»»»» anglais ««««« qui avaient
>>>>>l'habitude de nommer leur colonie des provinces.»
>>>>
>>>>oui mais * cette époque il y avait bel et bien des anglais au
>>>>Canada...vous me suivez?
>>>>
>>>>
>>>>
>>>>
>>>>>Et l*, vous écrivez : «Les anglais il n'y en a plus au Canada...»
>>>>
>>>>
>>>>ben non depuis que ce pays est indépendant mon ami
>>>>
>>>>
>>>>
>>>>
>>>
>>>
>>>
>>>-----
>>>
>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un Francoquébécois.
>>
>>Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>
>
> Non, Anne est belge...

Anne est francophone et habite au Québec.

> a propos...c'est quoi l'affaire avec les belges et les
> frites?

Ils font les meilleures.

>
>
>



--
Thibaud

Thibaud
16 oktober 2006, 19:45
Victal a écrit:

>>>
>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>Francoquébécois.
>>
>>Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>
>
> et ces dizaines de milliers d'Arabo musulmans qui sont débarqués du maghreb
>

Combien, exactement?

--
Thibaud

Acribia
16 oktober 2006, 19:45
Thibaud a écrit :
> Victal a écrit:
>
>>>>
>>>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>> Francoquébécois.
>>>
>>> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>>
>>
>> et ces dizaines de milliers d'Arabo musulmans qui sont débarqués du
>> maghreb
>>
>
> Combien, exactement?

Cherchez.

Fastload
16 oktober 2006, 19:55
"Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
4533D0DD.2040208@hotmail.com...
> Victal a écrit:
>
>>>>
>>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>>Francoquébécois.
>>>
>>>Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>>
>>
>> et ces dizaines de milliers d'Arabo musulmans qui sont débarqués du
>> maghreb
>>
>
> Combien, exactement?

Beaucoup trop!

Anne
16 oktober 2006, 21:05
Thibaud a écrit:
> Victal a écrit:

>>>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>> Francoquébécois.

>>> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?

>> et ces dizaines de milliers d'Arabo musulmans qui sont débarqués du
>> maghreb

> Combien, exactement?

Des millions ! Il y en a partout. Des milliards !!!
En plus, il mangent les petits enfants.

AAAAAAAAAAArgh !!!

--
Anne

nadagami
16 oktober 2006, 23:05
"Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:


>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un Francoquébécois.
>
> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?



Bin quoi? C'est évident.




nadagami

Gisele
17 oktober 2006, 01:25
"Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Mon, 16 Oct 2006
05:54:35 -0400):

>Gisele wrote:
>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Sun, 15 Oct 2006
>> 12:14:57 -0400):
>>
>>> Gisele wrote:
>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Sat, 14 Oct 2006
>>>> 08:23:58 -0400):
>>>>
>>>>> Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est *
>>>>> dire ces mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux
>>>>> francais ) que l'on a adapté * pour les circonstances * nos
>>>>> besoins jusqu'* leur donner un autre sens parfois
>>>>>
>>>>>
>>>>> Ainsi l'expression: « je suis resté » ( fatigué) nous vient
>>>>> de:l'anglais
>>>>> « to rest » ( reposé )
>>>>
>>>> Jamais entendu. Ça doit être de la même mouture que la terre arabe
>>>> ou le sirop d'arabe...
>>>
>>> évidemment beacoup de ces mots aujourd'hui ne sont plus utilisé
>>> depuis le matracage de la loi 101 et la destruction systématique par
>>> une clique de cul de poule comme toi de tous nos beaux mots de chez
>>> nous
>>
>> L'OLF a mis des policiers dans tous les voisinages? N'importe quoi.
>>
>> Je n'ai jamais entendu ce barbarisme ni * Québec, ni * Montréal, ni au
>> Saguenay, ni dans Charlevoix, ni en Gaspésie et ni même en Outaouais.
>>
>>>
>
>et bien si vous êtes pr^te * mettre 10 dollars pour chaque individu que je
>vous présente qui connaissent ou qui utilisent cette expression je suis
>
>prête * vous inviter faire une promenage en campagne
>
>
>Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail disait : «
>j'sus resté »
>
>
>>>
>>> Mais si tu sortais de ta niche et parlais encore * des ainées tu
>>> l'entendrais encore * l'occasion
>>>>
>>>>>
>>>>> L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous vient
>>>>> du terme anglais « mail »
>>>>
>>>> Anglicisme donc et non pas canadianisme.
>>>
>>>
>>> lespardon un anglicisme est un mot anglais repris tel quel dans la
>>> langue francaise
>>
>> ANGLICISME. subst. masc.
>> 2. Mot, sens ou tour syntaxique anglais introduit dans le vocabulaire
>> ou la syntaxe d'une autre langue :
>
>
>>
>> 2. Le danger d'escalade.
>> À chacun des niveaux, qu'il soit stable ou instable, plane la grande
>> menace d'ascension au paroxysme atomique, ce que, d'anglicisme en
>> néologisme, on a convenu d'appeler « escalade ».
>> BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964, p. 69.
>>
>> Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
>> PRONONC. : []. Demi-longueur ds PASSY 1914 pour []. Enq. : //.
>> ÉTYMOL. ET HIST. 1. 1704 « façon de parler, particulière * la langue
>> anglaise » (Trév. : Anglicisme. Façon de parler Angloise); 2. 1704
>> ling. « mot, locution ou tournure anglais passés en français ou dans
>> une autre langue » (Ibid. : [...] Cet homme parle assez bien François;
>> mais il est sujet * faire des Anglicismes).
>
>
>écoute tu ne connais rien de notre langue canadienne
>
>va voir ailleur
>
>
>J'ai expliquer ce qu'est un anglicisme ( e tu répéte avec plus de mots) et
>ce qu'est un canadianisme ( dont tu semble ignorer l,existence0 et nulle
>part tu ne contredis ce que j'ai écris.
>Tu ne fait que gesticuler avec des définitions de cours de francais 101

C'est la définition d'ANGLICISME. C'est tiré du Trésor de la langue
française né des recherches de linguistes de l'u. Laval pas du tout en
accord avec l'approche normative de l'OLF.

Oui, je sais, on n'y parle pas de terre arabe. Ça ne doit donc pas
être des vrais linguistes.

Tu as un autre DICTIONNAIRE * nous citer?
-
°\
/\ (timbrée)

Anne
17 oktober 2006, 02:05
nadagami wrote:
> "Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:

>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un Francoquébécois.

>>Alors, Anne aussi? Et moi aussi?

> Bin quoi? C'est évident.

Lalèèèèreu !

Thibaud
17 oktober 2006, 03:05
nadagami a écrit:
> "Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
>
>
>
>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un Francoquébécois.
>>
>>Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>
>
>
>
> Bin quoi? C'est évident.
>
>
>
>
> nadagami
>
>
>
>

Ben, pas pour tout le monde, justement.



--
Thibaud

Victal
17 oktober 2006, 11:05
Thibaud wrote:
> Victal a écrit:
>
>>>>
>>>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>> Francoquébécois.
>>>
>>> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>>
>>
>> et ces dizaines de milliers d'Arabo musulmans qui sont débarqués du
>> maghreb
>
> Combien, exactement?

les chiffres sont flous mais on parle d'une communauté musulmane de 200,000
milles personnes * Montréal et la plupart 75 % orignes du maghreb * cause
de la langue (francais)

--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
17 oktober 2006, 11:15
Gisele wrote:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Mon, 16 Oct 2006
> 05:54:35 -0400):
>
>> Gisele wrote:
>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Sun, 15 Oct 2006
>>> 12:14:57 -0400):
>>>
>>>> Gisele wrote:
>>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Sat, 14 Oct 2006
>>>>> 08:23:58 -0400):
>>>>>
>>>>>> Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est *
>>>>>> dire ces mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux
>>>>>> francais ) que l'on a adapté * pour les circonstances * nos
>>>>>> besoins jusqu'* leur donner un autre sens parfois
>>>>>>
>>>>>>
>>>>>> Ainsi l'expression: « je suis resté » ( fatigué) nous vient
>>>>>> de:l'anglais
>>>>>> « to rest » ( reposé )
>>>>>
>>>>> Jamais entendu. Ça doit être de la même mouture que la terre arabe
>>>>> ou le sirop d'arabe...
>>>>
>>>> évidemment beacoup de ces mots aujourd'hui ne sont plus utilisé
>>>> depuis le matracage de la loi 101 et la destruction systématique
>>>> par une clique de cul de poule comme toi de tous nos beaux mots
>>>> de chez nous
>>>
>>> L'OLF a mis des policiers dans tous les voisinages? N'importe quoi.
>>>
>>> Je n'ai jamais entendu ce barbarisme ni * Québec, ni * Montréal, ni
>>> au Saguenay, ni dans Charlevoix, ni en Gaspésie et ni même en
>>> Outaouais.
>>>
>>>>
>>
>> et bien si vous êtes pr^te * mettre 10 dollars pour chaque individu
>> que je vous présente qui connaissent ou qui utilisent cette
>> expression je suis
>>
>> prête * vous inviter faire une promenage en campagne
>>
>>
>> Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail disait
>> : « j'sus resté »
>>
>>
>>>>
>>>> Mais si tu sortais de ta niche et parlais encore * des ainées tu
>>>> l'entendrais encore * l'occasion
>>>>>
>>>>>>
>>>>>> L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous
>>>>>> vient du terme anglais « mail »
>>>>>
>>>>> Anglicisme donc et non pas canadianisme.
>>>>
>>>>
>>>> lespardon un anglicisme est un mot anglais repris tel quel dans la
>>>> langue francaise
>>>
>>> ANGLICISME. subst. masc.
>>> 2. Mot, sens ou tour syntaxique anglais introduit dans le
>>> vocabulaire ou la syntaxe d'une autre langue :
>>
>>
>>>
>>> 2. Le danger d'escalade.
>>> À chacun des niveaux, qu'il soit stable ou instable, plane la grande
>>> menace d'ascension au paroxysme atomique, ce que, d'anglicisme en
>>> néologisme, on a convenu d'appeler « escalade ».
>>> BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964, p. 69.
>>>
>>> Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
>>> PRONONC. : []. Demi-longueur ds PASSY 1914 pour []. Enq. : //.
>>> ÉTYMOL. ET HIST. 1. 1704 « façon de parler, particulière * la
>>> langue anglaise » (Trév. : Anglicisme. Façon de parler Angloise);
>>> 2. 1704 ling. « mot, locution ou tournure anglais passés en
>>> français ou dans une autre langue » (Ibid. : [...] Cet homme parle
>>> assez bien François; mais il est sujet * faire des Anglicismes).
>>
>>
>> écoute tu ne connais rien de notre langue canadienne
>>
>> va voir ailleur
>>
>>
>> J'ai expliquer ce qu'est un anglicisme ( e tu répéte avec plus de
>> mots) et ce qu'est un canadianisme ( dont tu semble ignorer
>> l,existence0 et nulle part tu ne contredis ce que j'ai écris.
>> Tu ne fait que gesticuler avec des définitions de cours de francais
>> 101
>
> C'est la définition d'ANGLICISME. C'est tiré du Trésor de la langue
> française né des recherches de linguistes de l'u. Laval pas du tout en
> accord avec l'approche normative de l'OLF.
>
> Oui, je sais, on n'y parle pas de terre arabe. Ça ne doit donc pas
> être des vrais linguistes.
>
> Tu as un autre DICTIONNAIRE * nous citer?

je ne cite ici aucune dictionnaire mais ce qui est unaniment accepté



Anglicisme:
Mot anglais repris comme tel dans la langue francaise.
Ex: Week End, tire. hood, show,

Canadianisme :
Expression ou mots anglais. amérindiens ou d'origine du vieux francais dont
l'orthographe la prononciation ou le sens ont été changé reflétant la parlé
des canadiens


Il n'y a rien d'autre * dire la dessus
--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Victal
17 oktober 2006, 11:15
Anne wrote:
> Thibaud a écrit:
>> Victal a écrit:
>
>>>>> Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>>> Francoquébécois.
>
>>>> Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
>
>>> et ces dizaines de milliers d'Arabo musulmans qui sont débarqués du
>>> maghreb
>
>> Combien, exactement?
>
> Des millions ! Il y en a partout. Des milliards !!!
> En plus, il mangent les petits enfants.

je crois que vous les confondez avec vos poux




--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

dupainetdesjeux
18 oktober 2006, 16:25
Fastload wrote:
> "Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
> 4533D0DD.2040208@hotmail.com...
> > Victal a écrit:
> >
> >>>>
> >>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
> >>>>Francoquébécois.

Un VRAI francoquébécois n'aurait JAMAIS choisi, un pseudo tel que
le votre
Dear Fastload.
Et vlan dans la patate.

alain
> >>>Alors, Anne aussi? Et moi aussi?
> >>
> >>
> >> et ces dizaines de milliers d'Arabo musulmans qui sont débarqués du
> >> maghreb
> >>
> >
> > Combien, exactement?
>
> Beaucoup trop!

Fastload
18 oktober 2006, 16:45
"dupainetdesjeux" <quivapianovasano@hotmail.com> a écrit dans le message de
news: 1161184559.373959.222330@m73g2000cwd.googlegroups. com...

Fastload wrote:
> "Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
> 4533D0DD.2040208@hotmail.com...
> > Victal a écrit:
> >
> >>>>
> >>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
> >>>>Francoquébécois.

> Un VRAI francoquébécois n'aurait JAMAIS choisi, un pseudo tel que
>le votre
> Dear Fastload.
> Et vlan dans la patate.

N'importe quoi, parlant de prejuger, en voila un!

Et rebond dans TA patate! Du con!

Thibaud
18 oktober 2006, 16:55
Fastload a écrit:
> "dupainetdesjeux" <quivapianovasano@hotmail.com> a écrit dans le message de
> news: 1161184559.373959.222330@m73g2000cwd.googlegroups. com...
>
> Fastload wrote:
>
>>"Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
>>4533D0DD.2040208@hotmail.com...
>>
>>>Victal a écrit:
>>>
>>>
>>>>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>>>>Francoquébécois.
>>>>>
>
>> Un VRAI francoquébécois n'aurait JAMAIS choisi, un pseudo tel que
>>le votre
>> Dear Fastload.
>> Et vlan dans la patate.
>
>
> N'importe quoi, parlant de prejuger, en voila un!
>
> Et rebond dans TA patate! Du con!
>
>
>

C'est pourtan vrai, cette rage de se donner des sobriquets en anglais
(souvent mauvais), comme si le français manquait de mots.



--
Thibaud

Anne
18 oktober 2006, 17:05
Thibaud a écrit:

> C'est pourtan vrai, cette rage de se donner des sobriquets en anglais
> (souvent mauvais), comme si le français manquait de mots.

Comme /Paltoquet/, /Cuistre/, ou même /ChargementRapide/...

--
Anne

Fastload
18 oktober 2006, 17:15
"Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
45364D7C.4080306@hotmail.com...
> Fastload a écrit:
>> "dupainetdesjeux" <quivapianovasano@hotmail.com> a écrit dans le message
>> de news: 1161184559.373959.222330@m73g2000cwd.googlegroups. com...
>>
>> Fastload wrote:
>>
>>>"Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
>>>4533D0DD.2040208@hotmail.com...
>>>
>>>>Victal a écrit:
>>>>
>>>>
>>>>>>>Je suis un francophone qui demeure au Québec, donc un
>>>>>>>Francoquébécois.
>>>>>>
>>
>>> Un VRAI francoquébécois n'aurait JAMAIS choisi, un pseudo tel que
>>>le votre
>>> Dear Fastload.
>>> Et vlan dans la patate.
>>
>>
>> N'importe quoi, parlant de prejuger, en voila un!
>>
>> Et rebond dans TA patate! Du con!
>>
>>
>>
>
> C'est pourtan vrai, cette rage de se donner des sobriquets en anglais
> (souvent mauvais), comme si le français manquait de mots.

Nenon, le francais ne manque pas de mots, le phenomene est que je me demande
comment je pourrait traduire ca.

Chargement rapide? Voyont donc!

Thibaud
18 oktober 2006, 17:35
>>C'est pourtan vrai, cette rage de se donner des sobriquets en anglais
>>(souvent mauvais), comme si le français manquait de mots.
>
>
> Nenon, le francais ne manque pas de mots, le phenomene est que je me demande
> comment je pourrait traduire ca.
>
> Chargement rapide? Voyont donc!
>
>
>

C'est comme le disait Gaston Miron: les Québécois (ou du moins trop d'entre
eux) pensent, parlent et même écrivent en «traduidu».



--
Thibaud

simili-tortue
18 oktober 2006, 17:35
dupainetdesjeux a écrit :


> Un VRAI francoquébécois

D'abord on a eu les *Québécois* en excluant tous les autres Canadiens Français
(même le nom est devenu tabou)

puis on a eu les *Vrais Québécois* ce qui implique qu'il y en a des faux ...

et maintenant on a les "Vrais Francoquébécois" ce qui implique qu'il y a des "faux francoquébécois" ...

Bref:

1- On exclu les Canadiens Francais ne résidant pas au Québec.
2- Puis on exclu les "faux québécois"
3- Ensuite on exclu les "faux francoquébécois"

Tu me suis ?

Alors continue dans le même sens : exclu tout ce qui n'est pas identique * toi et ta bande:
"hyper vrai Franco Parti Québécois vrai franco péquistes purs" :

Ça fait pas beaucoup de monde même en t'incluant l*-dedans...
Mais au moins ils sont PURS et de plus en plus...
;-)

Fait donc la liste de ceux qui restent et poste-la ici.

De cette façon on saura combien de douzaine de twits vous êtes
et comparer avec la liste de membre des autres sectes ...

J'ai hâte de lire cette liste...
Emwèye: GO!

Pi après "on" pourra passer * la purification ethnique.

On sera pas loin du néant. (Je parles de toi.)

:-P

--
«
- As-tu déj* vu la Simili-Tortue ?
- Non, je ne sais même pas ce qu'est une Simili-Tortue.
- C'est ce avec quoi on fait la soupe * la Simili-Tortue.
»
Alice au Pays des Merveilles, chapitre IX

Fastload
18 oktober 2006, 18:35
"Thibaud" <thibaud_salle@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
45365614.80601@hotmail.com...
>
>>>C'est pourtan vrai, cette rage de se donner des sobriquets en anglais
>>>(souvent mauvais), comme si le français manquait de mots.
>>
>>
>> Nenon, le francais ne manque pas de mots, le phenomene est que je me
>> demande comment je pourrait traduire ca.
>>
>> Chargement rapide? Voyont donc!
>>
>>
>>
>
> C'est comme le disait Gaston Miron: les Québécois (ou du moins trop
> d'entre eux) pensent, parlent et même écrivent en «traduidu».

De toute facons, ce n'est pas une traduction mais une marque de commerce
utilisee par EPIC a l'epoque du C64.

Tu dit n'importe quoi sur mon compte depuis le debut de ton intervention,
renseigne toi du pourquoi des choses avant d'assumer des conneries sur les
gens.

Gilmo
18 oktober 2006, 18:45
simili-tortue a écrit :
> dupainetdesjeux a écrit :
>
>
>
>> Un VRAI francoquébécois
>>
>
> D'abord on a eu les *Québécois* en excluant tous les autres Canadiens Français
> (même le nom est devenu tabou)
>
> puis on a eu les *Vrais Québécois* ce qui implique qu'il y en a des faux ...
>
> et maintenant on a les "Vrais Francoquébécois" ce qui implique qu'il y a des "faux francoquébécois" ...
>
> Bref:
>
> 1- On exclu les Canadiens Francais ne résidant pas au Québec.
> 2- Puis on exclu les "faux québécois"
> 3- Ensuite on exclu les "faux francoquébécois"
>
> Tu me suis ?
>
> Alors continue dans le même sens : exclu tout ce qui n'est pas identique * toi et ta bande:
> "hyper vrai Franco Parti Québécois vrai franco péquistes purs" :
>
> Ça fait pas beaucoup de monde même en t'incluant l*-dedans...
> Mais au moins ils sont PURS et de plus en plus...
> ;-)
>
> Fait donc la liste de ceux qui restent et poste-la ici.
>
> De cette façon on saura combien de douzaine de twits vous êtes
> et comparer avec la liste de membre des autres sectes ...
>
> J'ai hâte de lire cette liste...
> Emwèye: GO!
>
> Pi après "on" pourra passer * la purification ethnique.
>
> On sera pas loin du néant. (Je parles de toi.)
>
> :-P

Ben sûr il y a aussi les Franco-Gauchers qui sont de droite
pis les droitiers-franco-hors-Québec qui votent * gauche

Pis y'a les ceux pis les celles qui, comme moi, sont assez mélangés
avec ces toutes nouvelles saveurs de Québecois, qui n'inclus même
pâs encore les Somaliens, parlant français et voulant immigrer chez-
nous OPC parce qui ne reste plus personne chez-zeux !

(En Somalie pour des zannées, ils fabriquaient plus de bateaux
que d'enfants parce que... plus zutiles !)


!!

Gilmo

simili-tortue
18 oktober 2006, 18:55
Gilmo a écrit :


> Ben sûr il y a aussi les Franco-Gauchers qui sont de droite
> pis les droitiers-franco-hors-Québec qui votent * gauche

Oui mais tu oublie les diverses combinaisons avec les éléments suivants:

Vrai, Faux, Franco, Hors-Québec, Intra-Québec, Franco, Anglo, Ni l'un ni
l'autre, l'un et l'autre, de Droite, de gauche, de droite avec déformations
gauchistes, gauches avec déformations droitistes, blanc, jaune, noir, brun,
rouge, jeune, personne "jagée", etc.

>
> Pis y'a les ceux pis les celles qui, comme moi, sont assez mélangés
> avec ces toutes nouvelles saveurs de Québecois, qui n'inclus même
> pâs encore les Somaliens, parlant français et voulant immigrer chez-
> nous OPC parce qui ne reste plus personne chez-zeux !

Tien! J'avais oublié cette catégorie !
Ça commence * être pas mal mélangeant... :-/

>
> (En Somalie pour des zannées, ils fabriquaient plus de bateaux
> que d'enfants parce que... plus zutiles !)

Y a-t-il des Vrais Franco-Bateaux-Somalo-Québecois aussi ?

Cela dépasse mon intelligence car au fond je ne suis qu'une simili-tortue
et je ne comprend rien * des choses aussi savantes...

:D

--
«
- As-tu déj* vu la Simili-Tortue ?
- Non, je ne sais même pas ce qu'est une Simili-Tortue.
- C'est ce avec quoi on fait la soupe * la Simili-Tortue.
»
Alice au Pays des Merveilles, chapitre IX

Gisele
19 oktober 2006, 01:15
"Victal" <victallen@sympatico.ca> (soc.culture.quebec ; Tue, 17 Oct
2006 06:10:52 -0400):

>Gisele wrote:
>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Mon, 16 Oct 2006
>> 05:54:35 -0400):
>>
>>> Gisele wrote:
>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Sun, 15 Oct 2006
>>>> 12:14:57 -0400):
>>>>
>>>>> Gisele wrote:
>>>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Sat, 14 Oct 2006
>>>>>> 08:23:58 -0400):
>>>>>>
>>>>>>> Les vraies expressions de chez nous sont les canadianisme c'est *
>>>>>>> dire ces mots (anglais mais aussi amérindiens ou de vieux
>>>>>>> francais ) que l'on a adapté * pour les circonstances * nos
>>>>>>> besoins jusqu'* leur donner un autre sens parfois
>>>>>>>
>>>>>>>
>>>>>>> Ainsi l'expression: « je suis resté » ( fatigué) nous vient
>>>>>>> de:l'anglais
>>>>>>> « to rest » ( reposé )
>>>>>>
>>>>>> Jamais entendu. Ça doit être de la même mouture que la terre arabe
>>>>>> ou le sirop d'arabe...
>>>>>
>>>>> évidemment beacoup de ces mots aujourd'hui ne sont plus utilisé
>>>>> depuis le matracage de la loi 101 et la destruction systématique
>>>>> par une clique de cul de poule comme toi de tous nos beaux mots
>>>>> de chez nous
>>>>
>>>> L'OLF a mis des policiers dans tous les voisinages? N'importe quoi.
>>>>
>>>> Je n'ai jamais entendu ce barbarisme ni * Québec, ni * Montréal, ni
>>>> au Saguenay, ni dans Charlevoix, ni en Gaspésie et ni même en
>>>> Outaouais.
>>>>
>>>>>
>>>
>>> et bien si vous êtes pr^te * mettre 10 dollars pour chaque individu
>>> que je vous présente qui connaissent ou qui utilisent cette
>>> expression je suis
>>>
>>> prête * vous inviter faire une promenage en campagne
>>>
>>>
>>> Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail disait
>>> : « j'sus resté »
>>>
>>>
>>>>>
>>>>> Mais si tu sortais de ta niche et parlais encore * des ainées tu
>>>>> l'entendrais encore * l'occasion
>>>>>>
>>>>>>>
>>>>>>> L'expression passer la malle ou aller chercher la malle nous
>>>>>>> vient du terme anglais « mail »
>>>>>>
>>>>>> Anglicisme donc et non pas canadianisme.
>>>>>
>>>>>
>>>>> lespardon un anglicisme est un mot anglais repris tel quel dans la
>>>>> langue francaise
>>>>
>>>> ANGLICISME. subst. masc.
>>>> 2. Mot, sens ou tour syntaxique anglais introduit dans le
>>>> vocabulaire ou la syntaxe d'une autre langue :
>>>
>>>
>>>>
>>>> 2. Le danger d'escalade.
>>>> À chacun des niveaux, qu'il soit stable ou instable, plane la grande
>>>> menace d'ascension au paroxysme atomique, ce que, d'anglicisme en
>>>> néologisme, on a convenu d'appeler « escalade ».
>>>> BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964, p. 69.
>>>>
>>>> Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
>>>> PRONONC. : []. Demi-longueur ds PASSY 1914 pour []. Enq. : //.
>>>> ÉTYMOL. ET HIST. 1. 1704 « façon de parler, particulière * la
>>>> langue anglaise » (Trév. : Anglicisme. Façon de parler Angloise);
>>>> 2. 1704 ling. « mot, locution ou tournure anglais passés en
>>>> français ou dans une autre langue » (Ibid. : [...] Cet homme parle
>>>> assez bien François; mais il est sujet * faire des Anglicismes).
>>>
>>>
>>> écoute tu ne connais rien de notre langue canadienne
>>>
>>> va voir ailleur
>>>
>>>
>>> J'ai expliquer ce qu'est un anglicisme ( e tu répéte avec plus de
>>> mots) et ce qu'est un canadianisme ( dont tu semble ignorer
>>> l,existence0 et nulle part tu ne contredis ce que j'ai écris.
>>> Tu ne fait que gesticuler avec des définitions de cours de francais
>>> 101
>>
>> C'est la définition d'ANGLICISME. C'est tiré du Trésor de la langue
>> française né des recherches de linguistes de l'u. Laval pas du tout en
>> accord avec l'approche normative de l'OLF.
>>
>> Oui, je sais, on n'y parle pas de terre arabe. Ça ne doit donc pas
>> être des vrais linguistes.
>>
>> Tu as un autre DICTIONNAIRE * nous citer?
>
>je ne cite ici aucune dictionnaire mais ce qui est unaniment accepté

Comme "terre arabe"?

>
>
>
>Anglicisme:
>Mot anglais repris comme tel dans la langue francaise.
>Ex: Week End, tire. hood, show,
>
>Canadianisme :
>Expression ou mots anglais. amérindiens ou d'origine du vieux francais dont
>l'orthographe la prononciation ou le sens ont été changé reflétant la parlé
>des canadiens
>
>
>Il n'y a rien d'autre * dire la dessus

Si! Et beaucoup pour qui ne tient pas plus que tout * rester ignorant
en général et pour les érudits en particulier.

ANGLICISME, subst. masc.
B. LINGUISTIQUE
1. Idiotisme propre * la langue anglaise.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
2. Mot, sens ou tour syntaxique anglais introduit dans le vocabulaire
ou la syntaxe d'une autre langue :

2. Le danger d'escalade.
À chacun des niveaux, qu'il soit stable ou instable, plane la grande
menace d'ascension au paroxysme atomique, ce que, d'anglicisme en
néologisme, on a convenu d'appeler « escalade ».
BEAUFRE, Dissuasion et stratégie, 1964, p. 69.

Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
PRONONC. : []. Demi-longueur ds PASSY 1914 pour []. Enq. : //.


CANADIANISME, subst. masc.
Mot, locution propre aux Canadiens, surtout aux Canadiens français
(cf. Canada 1930 et BÉL. 1957) :

Arthur Buies reprend le combat pour la langue française. Dans une
série d'articles parus au début de l'année 1888 (...) il dénonce les
anglicismes et les canadianismes qui pullulent dans les journaux.
G. BOUTHILLIER, J. MEYNAUD, Le Choc des lang. au Québec 1760-1970, Les
Presses de l'Université du Québec, 1972, p. 229.

Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1930 (Canada). Adaptation de l'angl.
canadianism « idiome propre aux Canadiens, et particulièrement aux
Canadiens français » 1899, 17 nov. ds NED Suppl.

QUÉBÉCISME, subst. masc.
LING. Trait de langue propre au parler français du Québec. De nombreux
vocables et maintes formes ne respectent pas la norme du français
général. Ce sont les « écarts » propres au français du Québec ou les «
québécismes » (N. BEAUCHEMIN, P. MARTEL, M. THÉORET, Vocab. du
québécois parlé en Estrie, Sherbrooke, 1983, p. VI).
http://atilf.atilf.fr/tlfv3.htm

ANGLICISM
One entry found for anglicism.


Main Entry: an·gli·cism
Pronunciation: 'a[ng]-gl&-"si-z&m
Function: noun
Usage: often capitalized
Etymology: Medieval Latin anglicus English
1 : a characteristic feature of English occurring in another language
http://www.m-w.com/dictionary/anglicism

ANGLICISM
- British English word: a term that is peculiar to British English as
opposed to other varieties of English
- English word in foreign language: an English word or phrase used in
a foreign language
http://encarta.msn.com/encnet/refpages/search.aspx?q=anglicism

CANADIANISM
- Canadian phrase: a word or other expression originating in or
restricted in use to Canada
http://encarta.msn.com/encnet/refpages/search.aspx?q=canadianism


ANGLICISME n. m. XVIIe siècle. Emprunté de l'anglais anglicism, dérivé
du latin médiéval anglicus, « des Angles, anglais ».
Tournure propre * la langue anglaise. Spécialt. Une telle tournure
employée dans une autre langue. Dire que « l'on contrôle un territoire
» pour dire que « l'on en est maître » est un anglicisme entré dans la
langue. « Réaliser » pour « se rendre compte » est un anglicisme *
éviter.
http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/generic/cherche.exe?15;s=4261479165;;


ANGLICISME
- linguistique
forme linguistique créée * partir de la langue anglaise ou propre * la
langue anglaise
- linguistique
emprunt * la langue anglaise
http://fr.encarta.msn.com/encnet/refpages/search.aspx?q=anglicisme

CANADIANISME
- linguistique
emprunt ou tournure propres au français parlé au Canada
http://fr.encarta.msn.com/encnet/refpages/search.aspx?q=CANADIANISME

ANGLICISMO
s.m. En lingü*stica, palabra, significado o construcción sintáctica
del inglés empleados en otra lengua: La palabra beicon es un
anglicismo (bacon) que ha sido adoptado por el español como palabra de
uso común. SINÓNIMO: inglesismo

LES CATÉGORIES D'ANGLICISME [modifier]
Selon le Colpron, dictionnaire des anglicismes publié au Québec, on
peut classer les anglicismes en six catégories :

1-l'anglicisme sémantique : c'est l'attribution * un mot français
d'une acception qu'il n'a qu'en anglais (faux-amis), ou la traduction
littérale d'un idiotisme anglais ;
vol domestique pour vol intérieur ;

2-l'anglicisme lexical : c'est l'emprunt de mots ou d'expressions
anglais employés tels quels ;
feedback (rétroaction)

3-l'anglicisme syntaxique : c'est le calque de constructions
syntaxiques propres * la langue anglaise ;
être en charge de (< in charge of) : être chargé de

4-l'anglicisme morphologique : ce sont des erreurs dans la formation
des mots (genre, suffixations, etc.) ;
les actifs d'une société (< the assets) : l'actif

5-l'anglicisme phonétique : c'est une faute de prononciation ;
cent (dollar canadien ou euro) prononcé /s?nt/

6-l'anglicisme graphique : c'est l'emploi d'une orthographe ou d'une
typographie qui suit l'usage anglo-saxon ;
emploi du point décimal au lieu de la virgule.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anglicisme

CANADIANISME
Un canadianisme est un terme propre

Au français canadien
À l'anglais canadien
http://fr.wikipedia.org/wiki/Canadianisme

QUÉBÉCISME
Un québécisme est un régionalisme caractéristique du français
québécois. Historiquement, on a aussi parlé indistinctement de
canadianisme et de québécisme, mais ce ne sont pas toutes les
particularités du français québécois que partagent les autres variétés
de français du Canada.

Les québécismes selon Claude Poirier [modifier]
Claude Poirier classe les québécismes de la manière suivante dans son
Français en Amérique du Nord :

-québécisme lexématique
-québécisme sémantique
-québécisme grammatical
-québécisme phraséologique (expression particulière au Québec, comme
faire beau soleil)
-québécisme de statut (connotation, terme marqué différemment)

Les spécialistes parlent également de québécisme phonétique. Par
exemple, l'emprunt * l'anglais ring se prononce ringne au Québec, mais
ringue en Europe.

Les québécismes selon le Grand Dictionnaire terminologique [modifier]
Le GDT fait la distinction entre québécisme formel (de forme) et
québécisme sémantique (de sens). Ce classement va * l'encontre du
préjugé qui veut qu'un mot ne peut être un québécisme que si sa forme
est originale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Qu%C3%A9b%C3%A9cisme


-
°\
/\ (timbrée)
-
°\
/\ (timbrée)

Gisele
19 oktober 2006, 01:25
"Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Wed, 18 Oct 2006
13:03:55 -0400):

>dupainetdesjeux wrote:
>> Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail disait :
>> «
>> j'sus resté »
>>
>> Jamais moi non plus entendu cette expression.
>> J'aimerais bien savoir dans quelle région cela se dit, a vu de nez,je
>> dirais au N.B. ou pas loin de la frontiére.
>
>écoute sort des bars et demande au monde

Sorts des bars pis rentre dans le bois?
-
°\
/\ (timbrée)

Victal
20 oktober 2006, 19:25
Gisele wrote:
> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Wed, 18 Oct 2006
> 13:03:55 -0400):
>
>> dupainetdesjeux wrote:
>>> Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail disait
>>> : «
>>> j'sus resté »
>>>
>>> Jamais moi non plus entendu cette expression.
>>> J'aimerais bien savoir dans quelle région cela se dit, a vu de
>>> nez,je dirais au N.B. ou pas loin de la frontiére.
>>
>> écoute sort des bars et demande au monde
>
> Sorts des bars pis rentre dans le bois?

alors tu veux prendre le pari

J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont confirmé que
leurs pères disait reprenait bel et bien cette expression « je suis resté »
pour fatigué




--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Anne
20 oktober 2006, 19:35
Victal a écrit:

> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont confirmé que
> leurs pères disait reprenait bel et bien cette expression « je suis resté »
> pour fatigué

Votre patois confidentiel de bucherons isolés n'est pas le français
d'Amérique.

--
Anne

PaulR
20 oktober 2006, 20:25
Victal a écrit :
> Gisele wrote:
>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Wed, 18 Oct 2006
>> 13:03:55 -0400):
>>
>>> dupainetdesjeux wrote:
>>>> Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail disait
>>>> : «
>>>> j'sus resté »
>>>>
>>>> Jamais moi non plus entendu cette expression.
>>>> J'aimerais bien savoir dans quelle région cela se dit, a vu de
>>>> nez,je dirais au N.B. ou pas loin de la frontiére.
>>> écoute sort des bars et demande au monde
>> Sorts des bars pis rentre dans le bois?
>
> alors tu veux prendre le pari
>
> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont confirmé que
> leurs pères disait reprenait bel et bien cette expression « je suis resté »
> pour fatigué

Je la connais aussi.

PaulR
20 oktober 2006, 20:35
Anne a écrit :
> Victal a écrit:
>
>> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont
>> confirmé que leurs pères disait reprenait bel et bien cette expression
>> « je suis resté » pour fatigué
>
> Votre patois confidentiel de bucherons isolés n'est pas le français
> d'Amérique.

Il lui appartient.
Que cela plaise ou non...

PaulR
20 oktober 2006, 20:35
Anne a écrit :
> Victal a écrit:
>
>> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont
>> confirmé que leurs pères disait reprenait bel et bien cette expression
>> « je suis resté » pour fatigué
>
> Votre patois confidentiel de bucherons isolés n'est pas le français
> d'Amérique.

Non seulement, il lui appartient depuis longtemps.
En plus, l'expression « travail » ne trouve aucune commune mesure sur le
Plateau...!

Anne
20 oktober 2006, 23:35
PaulR a écrit:
> Anne a écrit :
>> Victal a écrit:

>>> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont
>>> confirmé que leurs pères disait reprenait bel et bien cette
>>> expression « je suis resté » pour fatigué

>> Votre patois confidentiel de bucherons isolés n'est pas le français
>> d'Amérique.

> Non seulement, il lui appartient depuis longtemps.

À lui est * ses collègue, je l'ai concédé.

> En plus, l'expression « travail » ne trouve aucune commune mesure sur le
> Plateau...!

On se demande vraiment ce que viennent faire tous ces gens la fin de
semaine. Ils vont au zoo ?

--
Anne

Gisele
21 oktober 2006, 00:25
PaulR <rdgrs_pl@yahoo.ca> (soc.culture.quebec ; Fri, 20 Oct 2006
15:29:57 -0400):

>Anne a écrit :
>> Victal a écrit:
>>
>>> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont
>>> confirmé que leurs pères disait reprenait bel et bien cette expression
>>> « je suis resté » pour fatigué
>>
>> Votre patois confidentiel de bucherons isolés n'est pas le français
>> d'Amérique.
>
>Non seulement, il lui appartient depuis longtemps.
>En plus, l'expression « travail » ne trouve aucune commune mesure sur le
>Plateau...!

Parce que travailler ne se fait pas avec son intelligence. Ça ne
surprendra personne de ta part.
-
°\
/\ (timbrée)

Gisele
21 oktober 2006, 00:35
PaulR <rdgrs_pl@yahoo.ca> (qc.politique ; Fri, 20 Oct 2006 15:24:23
-0400):

>Victal a écrit :
>> Gisele wrote:
>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Wed, 18 Oct 2006
>>> 13:03:55 -0400):
>>>
>>>> dupainetdesjeux wrote:
>>>>> Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail disait
>>>>> : «
>>>>> j'sus resté »
>>>>>
>>>>> Jamais moi non plus entendu cette expression.
>>>>> J'aimerais bien savoir dans quelle région cela se dit, a vu de
>>>>> nez,je dirais au N.B. ou pas loin de la frontiére.
>>>> écoute sort des bars et demande au monde
>>> Sorts des bars pis rentre dans le bois?
>>
>> alors tu veux prendre le pari
>>
>> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont confirmé que
>> leurs pères disait reprenait bel et bien cette expression « je suis resté »
>> pour fatigué
>
>Je la connais aussi.

Quand on sort du même sous-bois... :S
-
°\
/\ (timbrée)

Hermes
21 oktober 2006, 02:35
Ce jour d'automne Fri, 20 Oct 2006 14:31:51 -0400, Anne
<an_guille@alussinan.org> tu écris dans ce forum de discussion:

>le français d'Amérique.

C'est quoi ça ??

--
Hermes
__

Thibaud
21 oktober 2006, 02:45
Hermes a écrit:
> Ce jour d'automne Fri, 20 Oct 2006 14:31:51 -0400, Anne
> <an_guille@alussinan.org> tu écris dans ce forum de discussion:
>
>
>>le français d'Amérique.
>
>
> C'est quoi ça ??
>

Le français parlé sur le continent américain, le nord surtout.

--
Thibaud

Anne
21 oktober 2006, 02:45
Hermes wrote:
> Ce jour d'automne Fri, 20 Oct 2006 14:31:51 -0400, Anne

>>le français d'Amérique.

> C'est quoi ça ??

Un français qui a évolué de manière différente de celui d'Europe.
Mais dont tous ses locuteurs se comprennent, contrairement * ce que
pourraient faire croire les bobards de Victal.

Gisele
21 oktober 2006, 10:55
Hermes <Hermes@scarlet.be> (soc.culture.quebec ; Sat, 21 Oct 2006
03:33:27 +0200):

>Ce jour d'automne Fri, 20 Oct 2006 14:31:51 -0400, Anne
><an_guille@alussinan.org> tu écris dans ce forum de discussion:
>
>>le français d'Amérique.
>
>C'est quoi ça ??

C'est le français que tu aurais entendu dans la rue quand tu es venu *
Montréal si tu t'étais pas enfermé dans les chiottes.
-
°\
/\ (timbrée)

Victal
21 oktober 2006, 13:55
Gisele wrote:
> PaulR <rdgrs_pl@yahoo.ca> (qc.politique ; Fri, 20 Oct 2006 15:24:23
> -0400):
>
>> Victal a écrit :
>>> Gisele wrote:
>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Wed, 18 Oct 2006
>>>> 13:03:55 -0400):
>>>>
>>>>> dupainetdesjeux wrote:
>>>>>> Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail
>>>>>> disait
>>>>>>> «
>>>>>> j'sus resté »
>>>>>>
>>>>>> Jamais moi non plus entendu cette expression.
>>>>>> J'aimerais bien savoir dans quelle région cela se dit, a vu de
>>>>>> nez,je dirais au N.B. ou pas loin de la frontiére.
>>>>> écoute sort des bars et demande au monde
>>>> Sorts des bars pis rentre dans le bois?
>>>
>>> alors tu veux prendre le pari
>>>
>>> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont
>>> confirmé que leurs pères disait reprenait bel et bien cette
>>> expression « je suis resté » pour fatigué
>>
>> Je la connais aussi.
>
> Quand on sort du même sous-bois... :S


ce n'est pas plutôt que sortir chez toi c'est te regarder dans le miroir





--
Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui
mentent, haïssent et tuent aveuglément l'infidèle. Par contre tous
croient en Allah qui leur demande expressément de le faire. Ce qui
force un constat : Les musulmans, qui désirent être parmi les meilleurs
et qui sont parmi les plus pieux d'entre eux, sont tous des assassins
en puissance"

Extrait de Sous-Bois d'A.G.

Thibaud
21 oktober 2006, 17:45
Gisele a écrit:
> Hermes <Hermes@scarlet.be> (soc.culture.quebec ; Sat, 21 Oct 2006
> 03:33:27 +0200):
>
>
>>Ce jour d'automne Fri, 20 Oct 2006 14:31:51 -0400, Anne
>><an_guille@alussinan.org> tu écris dans ce forum de discussion:
>>
>>
>>>le français d'Amérique.
>>
>>C'est quoi ça ??
>
>
> C'est le français que tu aurais entendu dans la rue quand tu es venu *
> Montréal si tu t'étais pas enfermé dans les chiottes.
> -
> °\
> /\ (timbrée)

Il l'a entendu, il se l'est fait expliquer et il a même un dictionnaire (le
Léandre Bergeron).


--
Thibaud

Laxounet
21 oktober 2006, 22:55
"Gisele" <girafffff@ya.ho.o.com> wrote in message
news:m5rjj21rqbsvt1467c2pbb0hplv369absc@4ax.com...
> Hermes <Hermes@scarlet.be> (soc.culture.quebec ; Sat, 21 Oct 2006
> 03:33:27 +0200):
>
>>Ce jour d'automne Fri, 20 Oct 2006 14:31:51 -0400, Anne
>><an_guille@alussinan.org> tu écris dans ce forum de discussion:
>>
>>>le français d'Amérique.
>>
>>C'est quoi ça ??
>
> C'est le français que tu aurais entendu dans la rue quand tu es venu *
> Montréal si tu t'étais pas enfermé dans les chiottes.

C'est pas gentil pour votre cuisine.

--
Laxa

Gisele
22 oktober 2006, 00:15
"Laxounet" <Laxa@Dieru.Tik> (soc.culture.quebec ; Sat, 21 Oct 2006
23:56:20 +0200):

>
>"Gisele" <girafffff@ya.ho.o.com> wrote in message
>news:m5rjj21rqbsvt1467c2pbb0hplv369absc@4ax.com...
>> Hermes <Hermes@scarlet.be> (soc.culture.quebec ; Sat, 21 Oct 2006
>> 03:33:27 +0200):
>>
>>>Ce jour d'automne Fri, 20 Oct 2006 14:31:51 -0400, Anne
>>><an_guille@alussinan.org> tu écris dans ce forum de discussion:
>>>
>>>>le français d'Amérique.
>>>
>>>C'est quoi ça ??
>>
>> C'est le français que tu aurais entendu dans la rue quand tu es venu *
>> Montréal si tu t'étais pas enfermé dans les chiottes.
>
>C'est pas gentil pour votre cuisine.


Où tu as vu ma cuisine sur le site de potame?

La seule cuisine que je vois, c'est celle de madame D'Ib.

http://users.skynet.be/blue.sky/jdcjdr/Reunions/20001212/pages/C070.htm

Et c'est pas très gentil * toi d'associer sa cuisine aux chiottes
d'Hermes.

-
°\
/\ (timbrée)

Gisele
22 oktober 2006, 00:15
"Victal" <victallen@sympatico.ca> (soc.culture.quebec ; Sat, 21 Oct
2006 08:49:52 -0400):

>Gisele wrote:
>> PaulR <rdgrs_pl@yahoo.ca> (qc.politique ; Fri, 20 Oct 2006 15:24:23
>> -0400):
>>
>>> Victal a écrit :
>>>> Gisele wrote:
>>>>> "Victal" <victallen@sympatico.ca> (qc.politique ; Wed, 18 Oct 2006
>>>>> 13:03:55 -0400):
>>>>>
>>>>>> dupainetdesjeux wrote:
>>>>>>> Prenenz note même mon `père lorsqu'il revenait deson travail
>>>>>>> disait
>>>>>>>> «
>>>>>>> j'sus resté »
>>>>>>>
>>>>>>> Jamais moi non plus entendu cette expression.
>>>>>>> J'aimerais bien savoir dans quelle région cela se dit, a vu de
>>>>>>> nez,je dirais au N.B. ou pas loin de la frontiére.
>>>>>> écoute sort des bars et demande au monde
>>>>> Sorts des bars pis rentre dans le bois?
>>>>
>>>> alors tu veux prendre le pari
>>>>
>>>> J'ai demandé * deux camarades de travail et tous les deux m'ont
>>>> confirmé que leurs pères disait reprenait bel et bien cette
>>>> expression « je suis resté » pour fatigué
>>>
>>> Je la connais aussi.
>>
>> Quand on sort du même sous-bois... :S
>
>
>ce n'est pas plutôt que sortir chez toi c'est te regarder dans le miroir

Mon miroir n'est pas en bois d'arabe.
-
°\
/\ (timbrée)

Laxounet
22 oktober 2006, 01:15
"Gisele" <girafffff@ya.ho.o.com> wrote in message
news:6v9lj29lbqcn4ph7hecpe4jd04fokgbseh@4ax.com...
> "Laxounet" <Laxa@Dieru.Tik> (soc.culture.quebec ; Sat, 21 Oct 2006
> 23:56:20 +0200):
>
>>
>>"Gisele" <girafffff@ya.ho.o.com> wrote in message
>>news:m5rjj21rqbsvt1467c2pbb0hplv369absc@4ax.com...
>>> Hermes <Hermes@scarlet.be> (soc.culture.quebec ; Sat, 21 Oct 2006
>>> 03:33:27 +0200):
>>>
>>>>Ce jour d'automne Fri, 20 Oct 2006 14:31:51 -0400, Anne
>>>><an_guille@alussinan.org> tu écris dans ce forum de discussion:
>>>>
>>>>>le français d'Amérique.
>>>>
>>>>C'est quoi ça ??
>>>
>>> C'est le français que tu aurais entendu dans la rue quand tu es venu *
>>> Montréal si tu t'étais pas enfermé dans les chiottes.
>>
>>C'est pas gentil pour votre cuisine.
>
>
> Où tu as vu ma cuisine sur le site de potame?
>
> La seule cuisine que je vois, c'est celle de madame D'Ib.
>
> http://users.skynet.be/blue.sky/jdcjdr/Reunions/20001212/pages/C070.htm
>
> Et c'est pas très gentil * toi d'associer sa cuisine aux chiottes
> d'Hermes.

Désolé, la faune aquatique terrestre ne m'interesse pas.

Puis c'est mauvais pour la ligne d'abuser de la motte de beurre.

Crotte, je vais faire des cauchemards maintenant !
Tous ces maniaques qui assortissent leur shirt * la couleur de la cuisine en
posant pour le concour de la ménagère la plus heureuse...
Beurk.
Non pour la photo, revois plutôt RIZE vers la 73 ème minute.

--
LAxa

Gisele
22 oktober 2006, 12:35
"Laxounet" <Laxa@Dieru.Tik> (soc.culture.quebec ; Sun, 22 Oct 2006
02:11:41 +0200):

>Crotte, je vais faire des cauchemards maintenant !
>Tous ces maniaques qui assortissent leur shirt * la couleur de la cuisine en
>posant pour le concour de la ménagère la plus heureuse...
>Beurk.

Je trouve ça plutôt "cute", moi: le t-shirt couleur des portes
d'armoires et le jean couleur frigo. Même la ceinture se marie avec le
panier d'osier.
-
°\
/\ (timbrée)

Laxounet
22 oktober 2006, 22:25
"Gisele" <girafffff@ya.ho.o.com> wrote in message
news:jalmj29abj8ma8gbiojlit5k96097danjm@4ax.com...
> "Laxounet" <Laxa@Dieru.Tik> (soc.culture.quebec ; Sun, 22 Oct 2006
> 02:11:41 +0200):
>
>>Crotte, je vais faire des cauchemards maintenant !
>>Tous ces maniaques qui assortissent leur shirt * la couleur de la cuisine
>>en
>>posant pour le concour de la ménagère la plus heureuse...
>>Beurk.
>
> Je trouve ça plutôt "cute", moi: le t-shirt couleur des portes
> d'armoires et le jean couleur frigo. Même la ceinture se marie avec le
> panier d'osier.

Yep mais j'aime pas baiser le frigo ou le panier d'osier, même déguisé.
J'allais dire des conneries sur les grosses qui ont le bides plus en avant
que les tetons mais la je dois dire que j'aurais été qu'un gros con de
macho.
Même les grosses savent se faire coquette et n'ont pas besoin de se déguiser
en sac * poubelle pour affirmer leur feminité disparue.
Désolé mais je ne pouvais répondre que ca sur une attaque * la motte de
beure.

--
Laxa