PDA

View Full Version : =?ISO-8859-1?Q?Saviez-vous_que=2E=2E=2E_-_1322_-_=22au?==?ISO-8859-1?Q?cun_connard_n=27a_jamais_gagn=E9_une_guerre_?= =?ISO-8859-1?Q?en_mourant_h=E9ro=EFquement_pour_son_pays=22?=


D'Iberville
21 oktober 2006, 13:45
.... comme le déclara fort justement le général Patton, "aucun connard
n'a jamais gagné une guerre en mourant héroïquement pour son pays, mais
bien en faisant en sorte que ce soit le connard d'en-face qui meure
héroïquement pour son pays".

Le problème des soldats et officiers de l'Armée rouge, c'était qu'* de
trop rares exceptions-près, ils ne savaient que se faire tuer.

Pour autant, leur démographie supérieure parvenait * compenser les
pertes, tandis que leur résistance acharnée, aussi dénuée d'imagination
pouvait-elle sembler, finissait par retarder l'avancée des troupes
allemandes, plus que jamais hantées par la crainte de ne pas en avoir
terminé avant la fin de l'automne et l'arrivée de la neige.

Plus grave encore : en cette fin d'été 1942, il n'existait toujours
aucun véritable remède * la supériorité des chars russes
(http://photos1.blogger.com/blogger/5471/452/1600/steppe.jpg).

"Leurs canons portaient plus loin", écrivit un officier tankiste
allemand. "Nous ne pouvions les attaquer de front. Je faisais donc
avancer mes chars en tirant des bords, comme des navires en mer et
j'essayais de les tourner pour les attaquer par l'arrière". Mais devant
cette manoeuvre, les chars lourds soviétiques [en l'occurrence des KV-1]
se dispersèrent, * l'exception de l'un d'eux qui avait perdu une
chenille, et dont le mécanisme de tourelle était bloqué.

"Nous prîmes position derrière lui, raconta l'officier allemand, et
ouvrîmes le feu. Nous pouvions voir les impacts sur le blindage, mais
aucun de nos projectiles ne perçait celui-ci. Puis l'écoutille de la
tourelle s'ouvrit (...) Les Russes se décidèrent alors * sortir" Ils
étaient en état de choc et abasourdis par les explosions, mais aucun
d'eux n'était blessé, même légèrement. "Il était déprimant de voir,
concluait l'officier de la Wehrmacht, combien nos canons étaient
inférieurs" (1)

(1) Beevor, pp 134-135
--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".