PDA

View Full Version : L'anarque majeure du Gaullisme !


=?iso-8859-1?B?RXh0cuptZUFjaGlsbOhz?=
22 oktober 2006, 12:15
Toute l'arnaque de De Gaulle a été de dire en 1944 : "Il faut
rétablir l'Etat"

Churchill et Roosevelt disaient: "Il faut rétablir les droits des
citoyens".

Toute la différence est l*! Est-il besoin de long discours pour
l'expliquer ? Elle n'est que trop visible.

Rétablir l'état alors même que la fascisme n'a fait que cela,
renforcer l'état, c'est une des balivernes gaullistes qui ne veulent
rien dire et destinées * gruger l'électeur, dans le style, "je vous
ais compris". Ce sont les français qui auraient du comprendre. Parce
que la pire saloperie que pouvait faire les Anglais ou les américains
* la France, c'est justement de laisser le Gaullisme s'installer.

IL FAUT RETABLIR LES DROITS DES CITOYENS ! CASSER LES PASSE DROITS ET
PRIVILEGES EXHORBITANTS DES ADMINSTRATIONS.

CE N'EST PAS L'ETAT QU'IL FAUT RENFORCER, MAIS LES DROITS FONDAMENTAUX
ET LES INSCRIRE DE FACON INALIENABLE DANS LA CONSTITUTION, AVEC DES
MOYENS POUR LES ASSURER DE FACON DIRECTE.

http://the-morning-post.blogspot.com/
http://chiraquie74.blogspot.com/

=?iso-8859-1?q?dommages_collat=E9raux?=
22 oktober 2006, 13:15
ExtrêmeAchillès a écrit :

> Toute l'arnaque de De Gaulle a été de dire en 1944 : "Il faut
> rétablir l'Etat"
>
> Churchill et Roosevelt disaient: "Il faut rétablir les droits des
> citoyens".
>
> Toute la différence est l*! Est-il besoin de long discours pour
> l'expliquer ? Elle n'est que trop visible.
>
> Rétablir l'état alors même que la fascisme n'a fait que cela,
> renforcer l'état, c'est une des balivernes gaullistes qui ne veulent
> rien dire et destinées * gruger l'électeur, dans le style, "je vous
> ais compris". Ce sont les français qui auraient du comprendre. Parce
> que la pire saloperie que pouvait faire les Anglais ou les américains
> * la France, c'est justement de laisser le Gaullisme s'installer.
>
> IL FAUT RETABLIR LES DROITS DES CITOYENS ! CASSER LES PASSE DROITS ET
> PRIVILEGES EXHORBITANTS DES ADMINSTRATIONS.
>
> CE N'EST PAS L'ETAT QU'IL FAUT RENFORCER, MAIS LES DROITS FONDAMENTAUX
> ET LES INSCRIRE DE FACON INALIENABLE DANS LA CONSTITUTION, AVEC DES
> MOYENS POUR LES ASSURER DE FACON DIRECTE.
>
> http://the-morning-post.blogspot.com/
> http://chiraquie74.blogspot.com/
__________________
Les droits des citoyens ne sont pas incompatibles avec la force de
l'Etat. Un Etat fort, c'est ce qu'ont voulu les rois et les
républiques (sauf quelques unes comme la IV°). Le Gaullisme a eu
raison de restaurer un Etat fort et de doter la France d'institutions
solides, celles de la V° République. Duverger a parlé de
"République monarchique" ou de "démonarchie". C'est le système qui
convient au peuple français mais peut-être pas aux politiciens...
Ceux qui parlent de VI° république veulent abaisser l'Etat qui est le
garant de la justice sociale et de l'unité nationale. Ce discours
anglo-saxon contre l'"étatisme", repris chez nous par les libéraux, a
pour but de réduire l'Etat * sa plus simple expression et d'instaurer
le règne des féodalités politiques et financières dépendant du
monde anglo-saxon.. Le morcellement territorial, comme on l'a vu dans
l'aire slave (ex Union Soviétique, Tchécoslovaquie, Yougoslavie), la
défense théorique des droits de l'homme et l'abaissement des Etats
ont été les armes occidentales les plus efficces pour coloniser l'Est
de l'Europe après l'implosion de la Russie Soviétique. En France
comme dans de nombreux autres pays, c'est l'intérêt général qui
l'emporte sur les intérêts individuels et particuliers car ces
derniers dépendent du premier et non l'inverse. Au contraire, les
Anglo-Saxons, surtout les Etatsuniens, privilégient pour " le reste du
monde" la "liberté du commerce" et les "droits des individus" pour
torpiller les politiques nationales conduites au nom des peuples et
abaisser les Etats qui font obstacle * leurs desseins. Pour cela ils
s'adressent * l'individu sur le dos de sa communauté, s'érigent en
gardiens du tabernacle démocratique et font appel * des "standards
mondiaux" qui ne sont, en fait, que les standards étatsuniens. Ces
derniers ont pour but de mettre la main sur le monde entier ("monde
unipolaire") et de le transformer en un gigantesque "supermarket" dont
ils se voient les patrons. Il est évident qu'un nombre grandissant de
citoyens et de nations refusent ce diktat masqué sous le drapeau de la
démocratie (de marché) et des droits de l'homme(-individu) et
s'orientent de plus en plus vers la solution alternative du monde
multipolaire qui est un projet d'avenir. Le "gaullisme
révolutionnaire" et toutes les variantes de nationalismes ouverts au
monde s'inscrivent dans cette perspective d'avenir et on comprend
qu'ils déplaisent autant aux tenants de l'américanosphère.

Gisele
22 oktober 2006, 13:25
"ExtrêmeAchillès" <alamtara@free.fr> (soc.culture.quebec ; 22 Oct 2006
04:11:53 -0700):

>Toute l'arnaque de De Gaulle a été de dire en 1944 : "Il faut
>rétablir l'Etat"
>
>Churchill et Roosevelt disaient: "Il faut rétablir les droits des
>citoyens".
>
>Toute la différence est l*! Est-il besoin de long discours pour
>l'expliquer ? Elle n'est que trop visible.

C'est que l'État n'avait pas été dissout aux USA ni en Angleterre.
C'est un détail mais qui a son importance.

Si tu considères que la France occupée ou celle de Vichy formaient un
État, il te faudra revoir tes notes de politique 101.
-
°\
/\ (timbrée)

dreads
22 oktober 2006, 14:55
Bien sûr !

Moins (de contrôle) d'Etat et plus de liberté (d'entreprendre), c'est
le credo des entreprises inscrit en toutes lettres dans le programme
politique de l'administration américaine.

Et, en Europe, nous commençons * être sensibles * ce chant des
sirènes ! Il n'est que de voir comment certans partis d'inspiration
socialiste se plient * ce diktat et, au nom du réalisme économique,
se mettent * professer des idées qui ne sont pas pour déplaire *
Bush... Tony Blair n'est pas loin d'être le meilleur allié des
entreprises US sur le vieux continent.

La mondialisation, que les ultra-libéraux essaient de nous vendre
comme une réalité incontournable et une chance pour l'humanité, ne
sont que le dernier avatar de ces théories fumeuses. Elle n'est qu'un
calcul élémentaire : * défaut de pouvoir se passer des Etats,
pourquoi ne pas passer par-dessus leurs têtes.

On voit bien, avec les délocalisations, ce qu'il en est... Les Etats
(et les syndicats) sont pieds et poings liés face * ce phénomène.

dommages collatéraux wrote:
> ExtrêmeAchillès a écrit :
>
> > Toute l'arnaque de De Gaulle a été de dire en 1944 : "Il faut
> > rétablir l'Etat"
> >
> > Churchill et Roosevelt disaient: "Il faut rétablir les droits des
> > citoyens".
> >
> > Toute la différence est l*! Est-il besoin de long discours pour
> > l'expliquer ? Elle n'est que trop visible.
> >
> > Rétablir l'état alors même que la fascisme n'a fait que cela,
> > renforcer l'état, c'est une des balivernes gaullistes qui ne veulent
> > rien dire et destinées * gruger l'électeur, dans le style, "je vous
> > ais compris". Ce sont les français qui auraient du comprendre. Parce
> > que la pire saloperie que pouvait faire les Anglais ou les américains
> > * la France, c'est justement de laisser le Gaullisme s'installer.
> >
> > IL FAUT RETABLIR LES DROITS DES CITOYENS ! CASSER LES PASSE DROITS ET
> > PRIVILEGES EXHORBITANTS DES ADMINSTRATIONS.
> >
> > CE N'EST PAS L'ETAT QU'IL FAUT RENFORCER, MAIS LES DROITS FONDAMENTAUX
> > ET LES INSCRIRE DE FACON INALIENABLE DANS LA CONSTITUTION, AVEC DES
> > MOYENS POUR LES ASSURER DE FACON DIRECTE.
> >
> > http://the-morning-post.blogspot.com/
> > http://chiraquie74.blogspot.com/
> __________________
> Les droits des citoyens ne sont pas incompatibles avec la force de
> l'Etat. Un Etat fort, c'est ce qu'ont voulu les rois et les
> républiques (sauf quelques unes comme la IV°). Le Gaullisme a eu
> raison de restaurer un Etat fort et de doter la France d'institutions
> solides, celles de la V° République. Duverger a parlé de
> "République monarchique" ou de "démonarchie". C'est le système qui
> convient au peuple français mais peut-être pas aux politiciens...
> Ceux qui parlent de VI° république veulent abaisser l'Etat qui est le
> garant de la justice sociale et de l'unité nationale. Ce discours
> anglo-saxon contre l'"étatisme", repris chez nous par les libéraux, a
> pour but de réduire l'Etat * sa plus simple expression et d'instaurer
> le règne des féodalités politiques et financières dépendant du
> monde anglo-saxon.. Le morcellement territorial, comme on l'a vu dans
> l'aire slave (ex Union Soviétique, Tchécoslovaquie, Yougoslavie), la
> défense théorique des droits de l'homme et l'abaissement des Etats
> ont été les armes occidentales les plus efficces pour coloniser l'Est
> de l'Europe après l'implosion de la Russie Soviétique. En France
> comme dans de nombreux autres pays, c'est l'intérêt général qui
> l'emporte sur les intérêts individuels et particuliers car ces
> derniers dépendent du premier et non l'inverse. Au contraire, les
> Anglo-Saxons, surtout les Etatsuniens, privilégient pour " le reste du
> monde" la "liberté du commerce" et les "droits des individus" pour
> torpiller les politiques nationales conduites au nom des peuples et
> abaisser les Etats qui font obstacle * leurs desseins. Pour cela ils
> s'adressent * l'individu sur le dos de sa communauté, s'érigent en
> gardiens du tabernacle démocratique et font appel * des "standards
> mondiaux" qui ne sont, en fait, que les standards étatsuniens. Ces
> derniers ont pour but de mettre la main sur le monde entier ("monde
> unipolaire") et de le transformer en un gigantesque "supermarket" dont
> ils se voient les patrons. Il est évident qu'un nombre grandissant de
> citoyens et de nations refusent ce diktat masqué sous le drapeau de la
> démocratie (de marché) et des droits de l'homme(-individu) et
> s'orientent de plus en plus vers la solution alternative du monde
> multipolaire qui est un projet d'avenir. Le "gaullisme
> révolutionnaire" et toutes les variantes de nationalismes ouverts au
> monde s'inscrivent dans cette perspective d'avenir et on comprend
> qu'ils déplaisent autant aux tenants de l'américanosphère.

=?iso-8859-1?B?RXh0cuptZUFjaGlsbOhz?=
22 oktober 2006, 18:25
Gisele a écrit :

> "ExtrêmeAchillès" <alamtara@free.fr> (soc.culture.quebec ; 22 Oct 2006
> 04:11:53 -0700):
>
> >Toute l'arnaque de De Gaulle a été de dire en 1944 : "Il faut
> >rétablir l'Etat"
> >
> >Churchill et Roosevelt disaient: "Il faut rétablir les droits des
> >citoyens".
> >
> >Toute la différence est l*! Est-il besoin de long discours pour
> >l'expliquer ? Elle n'est que trop visible.
>
> C'est que l'État n'avait pas été dissout aux USA ni en Angleterre.
> C'est un détail mais qui a son importance.
>
> Si tu considères que la France occupée ou celle de Vichy formaient un
> État, il te faudra revoir tes notes de politique 101.
> -
> °\
> /\ (timbrée)

Je ne suis pas d'accord !
Sous vichy, presque tous les fonctionnaires étaient * leur poste:
police, gendarmerie, justice, ...On a vu l'efficacité des rafles et
autres. C'est donc votre avis qui est mal documenté.
L'état de Vichy existait bel et bien et plus le temps passait, plus il
collaborait et fournissait du matériel de guerre aux allemands et
quelques volontaires. Juste la marine a fait preuve d'honneur en se
sabordant * Toulon.
La resistance existait aussi dans l'administration (trains, postes,
.....) Mais le tous résistant de 1944 est comique. La chasse aux
collabos l'est moins car très très suspecte...

DONC DE GAULLE EN VOULANT RETABLIR SON ETAT, VOULAIT DE FAIT RAFLER LE
POUVOIR ET RIEN D'AUTRE. CELA A CONDUIT AU PIRE SYSTEME MAFIEUX
D'OCCIDENT, JUSTE APRES LE NAZISME ET LE STALINISME. Les chiffres,
faudra bien les publier un jour. L'inspecteur Gaudino avait commencé
une étude sur les liquidations d'entreprises. Il a du se taire bien
vite...dommage.

=?iso-8859-1?q?dommages_collat=E9raux?=
22 oktober 2006, 21:15
ExtrêmeAchillès a écrit :

> Gisele a écrit :
>
> > "ExtrêmeAchillès" <alamtara@free.fr> (soc.culture.quebec ; 22 Oct 2006
> > 04:11:53 -0700):
> >
> > >Toute l'arnaque de De Gaulle a été de dire en 1944 : "Il faut
> > >rétablir l'Etat"
> > >
> > >Churchill et Roosevelt disaient: "Il faut rétablir les droits des
> > >citoyens".
> > >
> > >Toute la différence est l*! Est-il besoin de long discours pour
> > >l'expliquer ? Elle n'est que trop visible.
> >
> > C'est que l'État n'avait pas été dissout aux USA ni en Angleterre.
> > C'est un détail mais qui a son importance.
> >
> > Si tu considères que la France occupée ou celle de Vichy formaient un
> > État, il te faudra revoir tes notes de politique 101.
> > -
> > °\
> > /\ (timbrée)
>
> Je ne suis pas d'accord !
> Sous vichy, presque tous les fonctionnaires étaient * leur poste:
> police, gendarmerie, justice, ...On a vu l'efficacité des rafles et
> autres. C'est donc votre avis qui est mal documenté.
> L'état de Vichy existait bel et bien et plus le temps passait, plus il
> collaborait et fournissait du matériel de guerre aux allemands et
> quelques volontaires. Juste la marine a fait preuve d'honneur en se
> sabordant * Toulon.
> La resistance existait aussi dans l'administration (trains, postes,
> ....) Mais le tous résistant de 1944 est comique. La chasse aux
> collabos l'est moins car très très suspecte...
>
> DONC DE GAULLE EN VOULANT RETABLIR SON ETAT, VOULAIT DE FAIT RAFLER LE
> POUVOIR ET RIEN D'AUTRE. CELA A CONDUIT AU PIRE SYSTEME MAFIEUX
> D'OCCIDENT, JUSTE APRES LE NAZISME ET LE STALINISME. Les chiffres,
> faudra bien les publier un jour. L'inspecteur Gaudino avait commencé
> une étude sur les liquidations d'entreprises. Il a du se taire bien
> vite...dommage.
________________
Eh oui. Il se prenait pour un artiste. Quelqu'un lui a dit: "Gaudi no!"