PDA

View Full Version : Saviez-vous que... - 1324 - le jour du ciel noir


D'Iberville
23 oktober 2006, 10:25
.... pour les civils de Stalingrad, la guerre débuta véritablement le 23
août 1942, lorsque les bombardiers de la IVème Luftflotte firent
irruption au dessus de la ville, avec la ferme intention de frapper un
grand coup.

"Les bombes incendiaires mirent en cendres toutes les maisons de bois se
trouvant * l'extrémité sud-ouest de la ville (...) Quant aux grands
immeubles blancs bordant la Volga, il n'en restait que la carcasse,
l'intérieur s'étant effondré. Beaucoup d'autres constructions étaient
éventrées, effondrées ou en flammes. Des mères berçaient des bébés
morts, et des enfants tentaient de réveiller des parents tués. Des
centaines d'autres familles étaient enterrées vivantes sous les décombres.

(...) Les immenses réservoirs de carburant installés sur les bords de la
Volga furent également atteints
(http://photos1.blogger.com/blogger/5471/452/1600/Incendie.jpg). Une
boule de flammes jaillit jusqu'* près de 500 mètres dans le ciel,
suivie, pendant plusieurs jours, d'une colonne de fumée noire visible *
des centaines de kms * la ronde. Le pétrole en feu se répandit dans les
eaux de la Volga.

(...) Des bombes vinrent encadrer le principal hôpital de Stalingrad,
pulvérisant les vitres et projetant les malades hors de leur lit. (...)
Certains membres du personnel de l'hôpital furent si terrorisés qu'ils
s'enfuirent en abandonnant les malades, dont quelques-uns restèrent cinq
jours sans nourriture et sans soins" (1)

Ce jour-l*, les bombardiers allemands lâchèrent 1 000 tonnes de bombes
sur la ville, en ne perdant eux-mêmes que trois appareils. Réédités les
jours suivants, les raids de terreur tuèrent environ 40 000 civils de
Stalingrad en une semaine.

Ce n'était qu'une entrée en matière...


(1) Beevor, page 153

--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".

Richard Hachel
23 oktober 2006, 13:05
D'Iberville wrote:

> ... pour les civils de Stalingrad, la guerre débuta véritablement le 23
> août 1942, lorsque les bombardiers de la IVème Luftflotte firent
> irruption au dessus de la ville, avec la ferme intention de frapper un
> grand coup.
>
> "Les bombes incendiaires mirent en cendres toutes les maisons de bois se
> trouvant * l'extrémité sud-ouest de la ville (...) Quant aux grands
> immeubles blancs bordant la Volga, il n'en restait que la carcasse,
> l'intérieur s'étant effondré. Beaucoup d'autres constructions étaient
> éventrées, effondrées ou en flammes. Des mères berçaient des bébés
> morts, et des enfants tentaient de réveiller des parents tués. Des
> centaines d'autres familles étaient enterrées vivantes sous les décombres.
>
> (...) Les immenses réservoirs de carburant installés sur les bords de la
> Volga furent également atteints
> (http://photos1.blogger.com/blogger/5471/452/1600/Incendie.jpg). Une
> boule de flammes jaillit jusqu'* près de 500 mètres dans le ciel,
> suivie, pendant plusieurs jours, d'une colonne de fumée noire visible *
> des centaines de kms * la ronde. Le pétrole en feu se répandit dans les
> eaux de la Volga.
>
> (...) Des bombes vinrent encadrer le principal hôpital de Stalingrad,
> pulvérisant les vitres et projetant les malades hors de leur lit. (...)
> Certains membres du personnel de l'hôpital furent si terrorisés qu'ils
> s'enfuirent en abandonnant les malades, dont quelques-uns restèrent cinq
> jours sans nourriture et sans soins" (1)
>
> Ce jour-l*, les bombardiers allemands lâchèrent 1 000 tonnes de bombes
> sur la ville, en ne perdant eux-mêmes que trois appareils. Réédités les
> jours suivants, les raids de terreur tuèrent environ 40 000 civils de
> Stalingrad en une semaine.
>
> Ce n'était qu'une entrée en matière...

On comprend pourquoi les allemands, sachant la guerre perdue,
préférèrent plutôt se rendre aux forces de l'ouest dès que cela était
possible.

N'ayant pu résoudre le peuple russe, ils n'avaient plus comme possibilité
que de devenir, un par un, * l'est, un esclave ou un cadavre.


R.H.

BaronNoir
23 oktober 2006, 13:25
Je persiste dans mon opinion: ce groupe récèle les pires fachos de
l'Internet.

Richard Hachel
23 oktober 2006, 14:05
BaronNoir wrote:

> Je persiste dans mon opinion: ce groupe récèle les pires fachos de
> l'Internet.

Quel rapport avec Stalingrad???


R.H.

=?ISO-8859-1?Q?R=E9jean_Laflamme?=
23 oktober 2006, 14:05
BaronNoir a écrit :
> Je persiste dans mon opinion: ce groupe récèle les pires fachos de
> l'Internet.
>

Bon, * mon avis vous vous rendez compte que la parole est libre ici,
mais je doute que vous puissiez porter un jugement sur l'internet dans
son intégralité (russe, arabe, chinois, hindi, mêm anglais ou
néerlandais), mais il est certain qu'on parle politique ici et non de
musique ou de macramé, donc plus de chances qu'on y exprime des opinions
libres qui heurtent vos oreilles formatées.

Mara Jade Skywalker
23 oktober 2006, 14:15
De sa plus belle plume, Réjean Laflamme nous a écrit:

> on parle politique ici et non de musique

Hu!!

--
Jacqueline "Jade" Devereaux - jacky.devereaux@tiscali.be
http://www.starwars.com/databank/character/marajadeskywalker/eu.html
http://www.bothan-online.com/Jade-Skywalker-Mara.html
Xena la Princesse guerrière: http://www.xenavf.net/carrefour.php
D'Iberville, "Saviez-vous que...": http://diberville.blogspot.com/

Auerstaedt
23 oktober 2006, 15:05
Richard Hachel :

>> Je persiste dans mon opinion: ce groupe récèle les pires fachos de
>> l'Internet.
>
> Quel rapport avec Stalingrad???

Vous avez omis de plaindre les pauvres Russes et d'agonir les méchants
nazis.

Sal Khalbar
23 oktober 2006, 23:15
"Richard Hachel" <r.hachel@tiscali.fr> a écrit dans le message de
news:453CADE7.58FB78B4@tiscali.fr...
>
> On comprend pourquoi les allemands, sachant la guerre perdue,
> préférèrent plutôt se rendre aux forces de l'ouest dès que cela était
> possible.
>
> N'ayant pu résoudre le peuple russe, ils n'avaient plus comme
possibilité
> que de devenir, un par un, * l'est, un esclave ou un cadavre.


C'était un peu comme les zétazuniens en Irak... :o)

D'Iberville
23 oktober 2006, 23:15
Richard Hachel a écrit :
>
> D'Iberville wrote:
>
>> ... pour les civils de Stalingrad, la guerre débuta véritablement le 23
>> août 1942, lorsque les bombardiers de la IVème Luftflotte firent
>> irruption au dessus de la ville, avec la ferme intention de frapper un
>> grand coup.
>>
>> "Les bombes incendiaires mirent en cendres toutes les maisons de bois se
>> trouvant * l'extrémité sud-ouest de la ville (...) Quant aux grands
>> immeubles blancs bordant la Volga, il n'en restait que la carcasse,
>> l'intérieur s'étant effondré. Beaucoup d'autres constructions étaient
>> éventrées, effondrées ou en flammes. Des mères berçaient des bébés
>> morts, et des enfants tentaient de réveiller des parents tués. Des
>> centaines d'autres familles étaient enterrées vivantes sous les décombres.
>>
>> (...) Les immenses réservoirs de carburant installés sur les bords de la
>> Volga furent également atteints
>> (http://photos1.blogger.com/blogger/5471/452/1600/Incendie.jpg). Une
>> boule de flammes jaillit jusqu'* près de 500 mètres dans le ciel,
>> suivie, pendant plusieurs jours, d'une colonne de fumée noire visible *
>> des centaines de kms * la ronde. Le pétrole en feu se répandit dans les
>> eaux de la Volga.
>>
>> (...) Des bombes vinrent encadrer le principal hôpital de Stalingrad,
>> pulvérisant les vitres et projetant les malades hors de leur lit. (...)
>> Certains membres du personnel de l'hôpital furent si terrorisés qu'ils
>> s'enfuirent en abandonnant les malades, dont quelques-uns restèrent cinq
>> jours sans nourriture et sans soins" (1)
>>
>> Ce jour-l*, les bombardiers allemands lâchèrent 1 000 tonnes de bombes
>> sur la ville, en ne perdant eux-mêmes que trois appareils. Réédités les
>> jours suivants, les raids de terreur tuèrent environ 40 000 civils de
>> Stalingrad en une semaine.
>>
>> Ce n'était qu'une entrée en matière...
>
> On comprend pourquoi les allemands, sachant la guerre perdue,
> préférèrent plutôt se rendre aux forces de l'ouest dès que cela était
> possible.
>
> N'ayant pu résoudre le peuple russe, ils n'avaient plus comme possibilité
> que de devenir, un par un, * l'est, un esclave ou un cadavre.

Disons que la peur était grande de subir ce qu'ils avaient fait subir.
Et que cette peur fut en partie justifiée...


--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".

D'Iberville
23 oktober 2006, 23:15
Auerstaedt a écrit :
> Richard Hachel :
>
>>> Je persiste dans mon opinion: ce groupe récèle les pires fachos de
>>> l'Internet.
>> Quel rapport avec Stalingrad???
>
> Vous avez omis de plaindre les pauvres Russes et d'agonir les méchants
> nazis.

Vous savez : la majorité de la population allemande n'était pas nazie...

--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".

Thibaud
24 oktober 2006, 00:35
D'Iberville a écrit:
> Auerstaedt a écrit :
>
>> Richard Hachel :
>>
>>>> Je persiste dans mon opinion: ce groupe récèle les pires fachos de
>>>> l'Internet.
>>>
>>> Quel rapport avec Stalingrad???
>>
>>
>> Vous avez omis de plaindre les pauvres Russes et d'agonir les méchants
>> nazis.
>
>
> Vous savez : la majorité de la population allemande n'était pas nazie...
>

La majorité de la population allemande n'était pas non plus antinazie.

--
Thibaud

D'Iberville
24 oktober 2006, 01:05
Thibaud a écrit :
> D'Iberville a écrit:
>> Auerstaedt a écrit :
>>
>>> Richard Hachel :
>>>
>>>>> Je persiste dans mon opinion: ce groupe récèle les pires fachos de
>>>>> l'Internet.
>>>>
>>>> Quel rapport avec Stalingrad???
>>>
>>>
>>> Vous avez omis de plaindre les pauvres Russes et d'agonir les méchants
>>> nazis.
>>
>>
>> Vous savez : la majorité de la population allemande n'était pas nazie...
>>
>
> La majorité de la population allemande n'était pas non plus antinazie.

Disons que la majorité de la population allemande était satisfaite
d'Hitler tant qu'Hitler gagnait la guerre
C'est humain...


--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".