PDA

View Full Version : Georges =?UTF-8?B?TGVtYcOudHJlICBldCBFaW5zdGVpbg==?=


=?UTF-8?B?UsOpamVhbiBMYWZsYW1tZQ==?=
5 november 2006, 18:05
Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété
internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société
scientifique de Bruxelles, sous le titre "Un Univers homogène de masse
constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse radiale des
nébuleuses extragalactiques". Il y présente une toute nouvelle
conception : l'expansion physique de l'Univers. Einstein, tout en
approuvant les mathématiques de la théorie du chanoine Lemaître,
refusera, dans un premier temps, d'accepter l'idée d'un Univers en
expansion. Il le croyait immuable, mais reconnaîtra plus tard que ce fut
la plus grande erreur de sa vie. Peu soucieux des honneurs, Lemaître n'a
pas jugé bon de se faire plus amplement connaître, ni de faire publicité
Ã* son article. En fait, il était déjÃ* concentré sur un nouveau défi :
résoudre le problème du commencement de l'Univers.

http://www.leestrobel.com/videos/Creator/strobelT2041.htm (en godon)

http://www.leestrobel.com/Creator.htm (idem)

Nestor le pingouin pour la France
5 november 2006, 18:35
Réjean Laflamme a écrit:

> Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété
> internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société
> scientifique de Bruxelles, sous le titre "Un Univers homogène de masse
> constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse radiale des
> nébuleuses extragalactiques". Il y présente une toute nouvelle
> conception : l'expansion physique de l'Univers. Einstein, tout en
> approuvant les mathématiques de la théorie du chanoine Lemaître,

Poincaré étant mort, je suppose qu'il a demandé Ã* Hilbert de lui expliquer.

fda
5 november 2006, 19:05
Nestor le pingouin pour la France wrote:
> Réjean Laflamme a écrit:
>
>> Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété
>> internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société
>> scientifique de Bruxelles, sous le titre "Un Univers homogène de masse
>> constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse radiale
>> des nébuleuses extragalactiques". Il y présente une toute nouvelle
>> conception : l'expansion physique de l'Univers. Einstein, tout en
>> approuvant les mathématiques de la théorie du chanoine Lemaître,
>
> Poincaré étant mort, je suppose qu'il a demandé Ã* Hilbert de lui expliquer.


Je suppose que non : Hilbert s'était déjÃ* shooté aux paradis artificiels
créés par Cantor et n'avait sans doute pas l'intention d'en redescendre :-(

MH
5 november 2006, 21:55
"Nestor le pingouin pour la France" a écrit dans le message de news:
> Réjean Laflamme a écrit:
>
>> Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété
>> internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société
>> scientifique de Bruxelles, sous le titre "Un Univers homogène de masse
>> constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse radiale des
>> nébuleuses extragalactiques". Il y présente une toute nouvelle conception
>> : l'expansion physique de l'Univers. Einstein, tout en approuvant les
>> mathématiques de la théorie du chanoine Lemaître,
>
> Poincaré étant mort, je suppose qu'il a demandé Ã* Hilbert de lui
> expliquer.

Vous avez eu Descarte en lieu et place de Bacon, les british Darwin Ã*
la place de lamarck... On continue les comptes d'apoticaires?
MH

=?UTF-8?B?UsOpamVhbiBMYWZsYW1tZQ==?=
5 november 2006, 22:25
Nestor le pingouin pour la France a écrit :
> Réjean Laflamme a écrit:
>
>> Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété
>> internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société
>> scientifique de Bruxelles, sous le titre "Un Univers homogène de masse
>> constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse radiale
>> des nébuleuses extragalactiques". Il y présente une toute nouvelle
>> conception : l'expansion physique de l'Univers. Einstein, tout en
>> approuvant les mathématiques de la théorie du chanoine Lemaître,
>
>
> Poincaré étant mort, je suppose qu'il a demandé Ã* Hilbert de lui expliquer.
>

Moi j'aime beaucoup la phrase suivante :

"Einstein, tout en approuvant les mathématiques de la théorie du
chanoine Lemaître, refusera, dans un premier temps, d'accepter l'idée
d'un Univers en expansion. Il le croyait immuable, mais reconnaîtra plus
tard que ce fut la plus grande erreur de sa vie. Peu soucieux des
honneurs, Lemaître n'a pas jugé bon de se faire plus amplement
connaître, ni de faire publicité Ã* son article. "

Amusant d'ailleurs que dans les livres de vulgarisation presque tous
traduits de l'anglais, on passe d'un exilé en Amérique (Einstein) Ã* un
savant américain (Hubble) sans presque jamais mentionné l'apport d'un
obscur Belge francophone de surcroît (appelé Lamatreu dans la vidéo ici,
ce qui est déjÃ*
http://www.leestrobel.com/videos/Creator/strobelT2041.htm, en plus il
était prêtre catho !)

William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des équations
d'Einstein, "on" a prévu que l'univers prenait son origine Ã* un instant
donné ou un point donné appelé singularité, hypothèse vérifiée par les
observations de Hubble. On ne dit presque jamais que ce "on" n'est pas
Einstein qui ne voulut tout d'abord pas y croire, mais un chanoine belge.

=?UTF-8?B?UsOpamVhbiBMYWZsYW1tZQ==?=
5 november 2006, 22:25
MH a écrit :
> "Nestor le pingouin pour la France" a écrit dans le message de news:
>
>> Réjean Laflamme a écrit:
>>
>>> Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété
>>> internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société
>>> scientifique de Bruxelles, sous le titre "Un Univers homogène de
>>> masse constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse
>>> radiale des nébuleuses extragalactiques". Il y présente une toute
>>> nouvelle conception : l'expansion physique de l'Univers. Einstein,
>>> tout en approuvant les mathématiques de la théorie du chanoine Lemaître,
>>
>>
>> Poincaré étant mort, je suppose qu'il a demandé Ã* Hilbert de lui
>> expliquer.
>
>
> Vous avez eu Descarte en lieu et place de Bacon, les british Darwin
> Ã* la place de lamarck... On continue les comptes d'apoticaires?
> MH

Vous devriez, en tant que Belge, vous félicitez de Lemaître, un grand
savant, chrétien et catho bien sûr, comme il se doit ;-)

Pauvre Looping qui est tellement plus malin que Lemaître (un "pays" du
Hainaut) car athée (hu hu hu).

Nestor le pingouin pour la France
6 november 2006, 02:15
Réjean Laflamme a écrit:

> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des équations
> d'Einstein

de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du monde en
novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute, il s'y est
repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les erreurs
qu'Hilbert lui signalait.

=?UTF-8?B?UsOpamVhbiBMYWZsYW1tZQ==?=
6 november 2006, 02:25
Nestor le pingouin pour la France a écrit :
> Réjean Laflamme a écrit:
>
>> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des équations
>> d'Einstein
>
>
> de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du monde en
> novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute, il s'y est
> repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les erreurs
> qu'Hilbert lui signalait.
>

Vous n'aimez pas Lemaître...? (Le sujet)

Vous n'êtes donc qu'un xénophobe anti-belge, un anti-catho ?

=?UTF-8?B?UsOpamVhbiBMYWZsYW1tZQ==?=
6 november 2006, 02:35
Nestor le pingouin pour la France a écrit :
> Réjean Laflamme a écrit:
>
>> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des équations
>> d'Einstein
>
>
> de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du monde en
> novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute, il s'y est
> repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les erreurs
> qu'Hilbert lui signalait.
>

http://www.polemia.com/contenu.php?iddoc=1017&cat_id=16

Nestor le pingouin pour la France
6 november 2006, 02:45
Réjean Laflamme a écrit:

> Nestor le pingouin pour la France a écrit :
>
>> Réjean Laflamme a écrit:
>>
>>> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des
>>> équations d'Einstein
>>
>> de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du monde
>> en novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute, il s'y
>> est repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les erreurs
>> qu'Hilbert lui signalait.
>
> Vous n'aimez pas Lemaître...? (Le sujet)

Je vous parle de l'obscur plaigiaire Ã* qui vous attribuez des "équations".

http://www.amazon.fr/Anticipations-Einstein-General-Theory-Relativity/dp/0971962960

Nestor le pingouin pour la France
6 november 2006, 03:05
Réjean Laflamme a écrit:

> Nestor le pingouin pour la France a écrit :
>
>> Réjean Laflamme a écrit:
>>
>>> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des
>>> équations d'Einstein
>>
>> de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du monde
>> en novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute, il s'y
>> est repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les erreurs
>> qu'Hilbert lui signalait.
>
> http://www.polemia.com/contenu.php?iddoc=1017&cat_id=16

Toutes les explications sur le passage d'Hilbert qui a été découpé au
canif dans un ouvrage par les supporters du plagiaire et l'article
d'intoxication de Croyy et alii dans "Science" en 1996 :

http://arxiv.org/PS_cache/physics/pdf/0610/0610154.pdf

=?UTF-8?B?UsOpamVhbiBMYWZsYW1tZQ==?=
6 november 2006, 03:15
Nestor le pingouin pour la France a écrit :
> Réjean Laflamme a écrit:
>
>> Nestor le pingouin pour la France a écrit :
>>
>>> Réjean Laflamme a écrit:
>>>
>>>> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des
>>>> équations d'Einstein
>>>
>>>
>>> de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du monde
>>> en novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute, il s'y
>>> est repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les erreurs
>>> qu'Hilbert lui signalait.
>>
>>
>> Vous n'aimez pas Lemaître...? (Le sujet)
>
>
> Je vous parle de l'obscur plaigiaire Ã* qui vous attribuez des "équations".
>
> http://www.amazon.fr/Anticipations-Einstein-General-Theory-Relativity/dp/0971962960

Je sais...(ce n'est pas la première fois que vous abordez cette
question). Je vous fais marcher, mais ça permet d'échanger des pointeurs...


J'ai passé un pointeur vers un livre en français juste après.

fda
6 november 2006, 06:45
Nestor le pingouin pour la France wrote:
> Réjean Laflamme a écrit:
>
>> Nestor le pingouin pour la France a écrit :
>>
>>> Réjean Laflamme a écrit:
>>>
>>>> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des
>>>> équations d'Einstein
>>>
>>> de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du monde
>>> en novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute, il s'y
>>> est repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les erreurs
>>> qu'Hilbert lui signalait.
>>
>> Vous n'aimez pas Lemaître...? (Le sujet)
>
> Je vous parle de l'obscur plaigiaire Ã* qui vous attribuez des "équations".
>
> http://www.amazon.fr/Anticipations-Einstein-General-Theory-Relativity/dp/0971962960
>
>

Et pour la RG, c'était encore Hilbert qui tournait la manivelle Ã*
calculs dans les soutes ???

Traditionnellement, les physiciens ne sont pas et n'ont pas Ã* être
mathématiciens, de même que les anciennes voitures avaient d'une part
leur mécanicien et d'autre part leur chauffeur. Nous autres, public,
nous sommes confortablement assis Ã* l'arrière et attendons que ces
deux-lÃ* nous conduisent vers des paysages nouveaux et intéressants.

=?UTF-8?B?UsOpamVhbiBMYWZsYW1tZQ==?=
6 november 2006, 07:05
fda a écrit :
> Nestor le pingouin pour la France wrote:
>
>> Réjean Laflamme a écrit:
>>
>>> Nestor le pingouin pour la France a écrit :
>>>
>>>> Réjean Laflamme a écrit:
>>>>
>>>>> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des
>>>>> équations d'Einstein
>>>>
>>>>
>>>> de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du
>>>> monde en novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute,
>>>> il s'y est repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les
>>>> erreurs qu'Hilbert lui signalait.
>>>
>>>
>>> Vous n'aimez pas Lemaître...? (Le sujet)
>>
>>
>> Je vous parle de l'obscur plaigiaire Ã* qui vous attribuez des
>> "équations".
>>
>> http://www.amazon.fr/Anticipations-Einstein-General-Theory-Relativity/dp/0971962960
>>
>>
>
> Et pour la RG, c'était encore Hilbert qui tournait la manivelle Ã*
> calculs dans les soutes ???
>
> Traditionnellement, les physiciens ne sont pas et n'ont pas Ã* être
> mathématiciens, de même que les anciennes voitures avaient d'une part
> leur mécanicien et d'autre part leur chauffeur. Nous autres, public,
> nous sommes confortablement assis Ã* l'arrière et attendons que ces
> deux-lÃ* nous conduisent vers des paysages nouveaux et intéressants.

SVP lire les liens fournis !


http://www.polemia.com/contenu.php?iddoc=1017&cat_id=16

La question est donc aujourd'hui clarifiée pour l'essentiel, notamment
après la parution de l'article de Winterberg en 2004 :
1. C'est Poincaré, et non Einstein, qui a découvert la théorie de la
relativité restreinte en 1905.
2. C'est Hilbert, et non Einstein, qui a découvert la théorie de la
relativité généralisée en 1915.
3. Einstein a plagié Poincaré pour la relativité restreinte. Il a plagié
Hilbert pour la relativité généralisée.
4. Einsenstaedt et quelques autres mériteraient le "prix Lyssenko", si
la désinformation Ã* laquelle ils ont contribué était de nature politique.

L'occultation de Poincaré et de Hilbert et la mythification d'Einstein
le plagiaire interpellent la communauté scientifique. La perpétuation de
cette imposture, plus de cinquante ans après le livre de Whittaker, qui
aurait pourtant dû régler définitivement la question, du moins pour la
relativité restreinte, ne peut que susciter un profond malaise et
soulever inévitablement une interrogation légitime : le mythe Einstein
est-il un cas unique, ou bien y aurait-il d'autres "vérités" apparentes,
généralement acceptées, dans le domaine de l'histoire ou de la science,
qui seraient, elles aussi, fondées sur le mensonge ?

fda
6 november 2006, 07:35
Réjean Laflamme wrote:
> La perpétuation de
> cette imposture, plus de cinquante ans après le livre de Whittaker, qui
> aurait pourtant dû régler définitivement la question, du moins pour la
> relativité restreinte, ne peut que susciter un profond malaise et
> soulever inévitablement une interrogation légitime : le mythe Einstein
> est-il un cas unique, ou bien y aurait-il d'autres "vérités" apparentes,
> généralement acceptées, dans le domaine de l'histoire ou de la science,
> qui seraient, elles aussi, fondées sur le mensonge ?

Bah, les Italiens aussi excipent d'un docteur-ingénieur qui aurait
montré dans sa thèse que E=mc² sans y attacher d'importtenace autre que
de curiosité. Je crois qu'il est cité dans la Wik italienne, mais je ne
me rappelle plus son nom.

Les Etatsuniens considèrent Edison comme l'inventeur du cinéma, sans
contester le fait que la première projection cinématographique ait été
effectuée Ã* Paris par les frères Lumière. Ce sont des gens que les
contradictions ne dérangent pas.

Réciproquement, les Français persistent Ã* croire Charles Cros inventeur
du phonographe alors que son appareil a certes réussi Ã* enregistrer des
traces de sons, mais était incapable de restiter ceux-ci (on le pourrait
aujourd'hui avec un système de lecture optique).

En revanche, le nom de Thimonnier, inventeur de la machine Ã* coudre, ne
leur dit rien. Peuple bizarre, en vérité...

=?utf-8?q?dommages_collat=C3=A9raux?=
6 november 2006, 09:05
"Réjean Laflamme пиÑ?ал(а):
"
> fda a écrit :
> > Nestor le pingouin pour la France wrote:
> >
> >> Réjean Laflamme a écrit:
> >>
> >>> Nestor le pingouin pour la France a écrit :
> >>>
> >>>> Réjean Laflamme a écrit:
> >>>>
> >>>>> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des
> >>>>> équations d'Einstein
> >>>>
> >>>>
> >>>> de qui ? Je vous rappelle qu'il a eu les plus grandes peines du
> >>>> monde en novembre 1915 Ã* recopier David Hilbert sans faire de faute,
> >>>> il s'y est repris Ã* plusieurs fois pour corriger Ã* chaque fois les
> >>>> erreurs qu'Hilbert lui signalait.
> >>>
> >>>
> >>> Vous n'aimez pas Lemaître...? (Le sujet)
> >>
> >>
> >> Je vous parle de l'obscur plaigiaire Ã* qui vous attribuez des
> >> "équations".
> >>
> >> http://www.amazon.fr/Anticipations-Einstein-General-Theory-Relativity/dp/0971962960
> >>
> >>
> >
> > Et pour la RG, c'était encore Hilbert qui tournait la manivelle Ã*
> > calculs dans les soutes ???
> >
> > Traditionnellement, les physiciens ne sont pas et n'ont pas Ã* être
> > mathématiciens, de même que les anciennes voitures avaient d'une part
> > leur mécanicien et d'autre part leur chauffeur. Nous autres, public,
> > nous sommes confortablement assis Ã* l'arrière et attendons que ces
> > deux-lÃ* nous conduisent vers des paysages nouveaux et intéressants.
>
> SVP lire les liens fournis !
>
>
> http://www.polemia.com/contenu.php?iddoc=1017&cat_id=16
>
> La question est donc aujourd'hui clarifiée pour l'essentiel, notamment
> après la parution de l'article de Winterberg en 2004 :
> 1. C'est Poincaré, et non Einstein, qui a découvert la théorie de la
> relativité restreinte en 1905.
> 2. C'est Hilbert, et non Einstein, qui a découvert la théorie de la
> relativité généralisée en 1915.
> 3. Einstein a plagié Poincaré pour la relativité restreinte. Il a plagié
> Hilbert pour la relativité généralisée.
> 4. Einsenstaedt et quelques autres mériteraient le "prix Lyssenko", si
> la désinformation Ã* laquelle ils ont contribué était de nature politique.
>
> L'occultation de Poincaré et de Hilbert et la mythification d'Einstein
> le plagiaire interpellent la communauté scientifique. La perpétuation de
> cette imposture, plus de cinquante ans après le livre de Whittaker, qui
> aurait pourtant dû régler définitivement la question, du moins pour la
> relativité restreinte, ne peut que susciter un profond malaise et
> soulever inévitablement une interrogation légitime : le mythe Einstein
> est-il un cas unique, ou bien y aurait-il d'autres "vérités" apparentes,
> généralement acceptées, dans le domaine de l'histoire ou de la science,
> qui seraient, elles aussi, fondées sur le mensonge ?
___________________
Dans le plagiat d'Einstein il ne faut pas oublier non plus les travaux
de sa première femme, Mileva Maric, matématicienne, fille d'un
officier serbe de Vijvodine, alors dans l'Empire Austro-Hongrois.

=?utf-8?q?dommages_collat=C3=A9raux?=
6 november 2006, 09:25
"fda пиÑ?ал(а):
"
> Réjean Laflamme wrote:
> > La perpétuation de
> > cette imposture, plus de cinquante ans après le livre de Whittaker, qui
> > aurait pourtant dû régler définitivement la question, dumoins pour la
> > relativité restreinte, ne peut que susciter un profond malaise et
> > soulever inévitablement une interrogation légitime : le mytheEinstein
> > est-il un cas unique, ou bien y aurait-il d'autres "vérités" apparentes,
> > généralement acceptées, dans le domaine de l'histoire oude la science,
> > qui seraient, elles aussi, fondées sur le mensonge ?
>
> Bah, les Italiens aussi excipent d'un docteur-ingénieur qui aurait
> montré dans sa thèse que E=mc² sans y attacher d'importtenace autre que
> de curiosité. Je crois qu'il est cité dans la Wik italienne, mais je ne
> me rappelle plus son nom.
>
> Les Etatsuniens considèrent Edison comme l'inventeur du cinéma,sans
> contester le fait que la première projection cinématographique ait été
> effectuée Ã* Paris par les frères Lumière. Ce sont desgens que les
> contradictions ne dérangent pas.
>
> Réciproquement, les Français persistent Ã* croire Charles Cros inventeur
> du phonographe alors que son appareil a certes réussi Ã* enregistrer des
> traces de sons, mais était incapable de restiter ceux-ci (on le pourrait
> aujourd'hui avec un système de lecture optique).
>
> En revanche, le nom de Thimonnier, inventeur de la machine Ã* coudre,ne
> leur dit rien. Peuple bizarre, en vérité...
__________________
Dans le plagiat d'Einstein il ne faut pas oublier non plus les travaux
de sa première femme, Mileva Maric, matématicienne, fille d'un
officier serbe de Vojvodine, alors dans l'Empire Austro-Hongrois.

A ce sujet:

The Boston Globe

OUT FROM THE SHADOWS OF 'GREAT' MEN
Author: By Ellen Goodman, Globe Staff

Date: Thursday, March 15, 1990
Page: 15
Section: OP-ED PAGE

When I first heard about Einstein's wife, the story sounded like a
parody of feminist studies. A coven of historians searching through the
archives come to a dark conclusion. It wasn't Einstein who discovered
relativity. IT WAS HIS WIFE!

Mileva Maric, fellow student and first wife of the famed Albert, is
starring in one of the hottest controversies to hit the dry, footnoted
world of historians and scientists. Ever since the American Association
for the Advancement of Science held a panel on the subject last month
there have been letters, counter-letters and counter-counter-letters.
People have taken sides as if the Einsteins were Donald and Ivana.

Speaking for Mileva are Evan Harris Walker and Senta Troemel-Ploetz.
Walker, a physicist, contends that the basic ideas for relativity came
from Mileva. Troemel-Ploetz, a German linguist, says that the ideas may
have been Albert's, but Mileva did the math.

Speaking for Albert are some irate Einstein scholars. John Stachel,
keeper of Albert's letters, says that Mileva was little more than a
sounding board.

Of course, the Albert and Mileva Affair has its own place in history.
In 1929, Virginia Woolf began the famed "A Room of Her Own" by asking
what chance a sister of Shakespeare would have had to become a great
playwright. Over the past decade, scholars have studied the lives of
great men's wives.

Women from A to Z -- or from Anonymous to Zelda (Fitzgerald) -- have
been reclaimed. Some of Zelda's best writing was found between Scott's
pages. Clara was discovered to be a Schumann in her own right, not just
Robert's. Camille Claudel emerged as more than a marble block in
Rodin's way.

Mileva Maric Einstein, described in a popular biography as the "gloomy,
laconic and distrustful" Serbian peasant, was due for a comeback. It
turns out she was one of the rare women admitted to the Polytechnical
Institute in Zurich in 1896.

But the case for her as co-genius is shaky. It depends on letters in
which Albert referred to "our" theory and "our" work. It hinges on
reports of his mathematical weakness and her strength. And rests on a
divorce agreement in which Albert promised her his Nobel Prize money.
That's not enough to change the credit line on the theory of
relativity.

The tragedy of Mileva's life is real enough. But it's of a more
personal and a common dimension. It's a parable of two young people who
begin life as intellectual soulmates. "How happy I am to have found in
you an equal creature who is equally strong and independent as I am,"
wrote Albert. But somewhere along the way, life and love had an unequal
effect in their lives as man and woman, and as scientists.

It's possible to read between the outlines. Pregnant and unmarried,
Mileva flunked her final exam. Their first child was born out of
wedlock and presumably adopted. By the time their second and third were
born, Mileva had become wife, caretaker and often supporter of the
family. Her scientific work stopped, his soared. Finally, the famous
Albert left her for another woman and Mileva spent the rest of her life
struggling to support herself and her children, including a psychotic
son.

There is something familiar about this tale of the two Einsteins. It's
aroused such passion it also strikes a current chord. The scientist,
pacifist, humanist was also the product of a time when women's lives
and talents were submerged as routinely as their last names in
marriage.

We can round up generations of wives before and after Mileva whose star
faded or was eclipsed, who went from scholar and co-author to typist to
a name on her husband's dedication page or his obit or nothing. Few
women marry geniuses, but many have spent their lives in the shadow of
"great" men.

Today when couples are struggling to be equals not just at the
beginning of their marriage but for life, the young Einsteins raise
questions for more than the history buffs. Their story touches those
who want marriages of mutual caretaking and individual achievement and
wonder if it's possible.

What happens, furthermore, in our own world to those who become
caretakers? There is more than a little fear that they'll be left
behind . . . or left. And what do we think of the well-cared-for
achievers. Are they ''greats" or tainted exploiters?

We judge our own lives by these standards and often rejudge the lives
of others. "We've had the myth of Einstein as a saintly figure," says
Dr. Stachel. "Now we're getting Einstein as the demonic figure." We had
the myth of the wife as a nobody. Now we are offered the "myth" of the
wife as martyr.

When Einstein died, his brain inspired such awe that it was removed for
study. But modern standards add another dimension to his biography. In
his personal life, Albert was no Einstein.

fda
6 november 2006, 16:45
dommages collatéraux wrote:

Je veux bien croire aussi qu'Einstein est responsable des pluies acides
et des marées noires si ça peut te faire plaisir. Tu sembles y tenir
tellement.

MH
9 november 2006, 20:45
"Réjean Laflamme" a écrit dans le message de news:
> MH a écrit :
>> "Nestor le pingouin pour la France" a écrit dans le message de news:
>>
>>> Réjean Laflamme a écrit:
>>>
>>>> Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété
>>>> internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société
>>>> scientifique de Bruxelles, sous le titre "Un Univers homogène de masse
>>>> constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse radiale
>>>> des nébuleuses extragalactiques". Il y présente une toute nouvelle
>>>> conception : l'expansion physique de l'Univers. Einstein, tout en
>>>> approuvant les mathématiques de la théorie du chanoine Lemaître,
>>>
>>>
>>> Poincaré étant mort, je suppose qu'il a demandé Ã* Hilbert de lui
>>> expliquer.
>>
>>
>> Vous avez eu Descarte en lieu et place de Bacon, les british Darwin Ã*
>> la place de lamarck... On continue les comptes d'apoticaires?
>> MH
>
> Vous devriez, en tant que Belge, vous félicitez de Lemaître, un grand
> savant, chrétien et catho bien sûr, comme il se doit ;-)

Certainement, mais les découvertes des uns poussent celles des autres,
ce que je trouve très bien... Mais qui semblait être critiqué par la
personne Ã* laquelle je répondais. En fait, j'ai horreur des drapeaux et mon
interlocuteur me ramenait aux drapeaux.
MH

MH
9 november 2006, 20:45
"Réjean Laflamme" a écrit dans le message de news:
> Nestor le pingouin pour la France a écrit :
>> Réjean Laflamme a écrit:
>>
>>> Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété
>>> internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société
>>> scientifique de Bruxelles, sous le titre "Un Univers homogène de masse
>>> constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse radiale des
>>> nébuleuses extragalactiques". Il y présente une toute nouvelle
>>> conception : l'expansion physique de l'Univers. Einstein, tout en
>>> approuvant les mathématiques de la théorie du chanoine Lemaître,
>>
>> Poincaré étant mort, je suppose qu'il a demandé Ã* Hilbert de lui
>> expliquer.
>
> Moi j'aime beaucoup la phrase suivante :
>
> "Einstein, tout en approuvant les mathématiques de la théorie du chanoine
> Lemaître, refusera, dans un premier temps, d'accepter l'idée d'un Univers
> en expansion. Il le croyait immuable, mais reconnaîtra plus tard que ce
> fut la plus grande erreur de sa vie. Peu soucieux des honneurs, Lemaître
> n'a pas jugé bon de se faire plus amplement connaître, ni de faire
> publicité Ã* son article. "
>
> Amusant d'ailleurs que dans les livres de vulgarisation presque tous
> traduits de l'anglais, on passe d'un exilé en Amérique (Einstein) Ã* un
> savant américain (Hubble) sans presque jamais mentionné l'apport d'un
> obscur Belge francophone de surcroît (appelé Lamatreu dans la vidéo ici,
> ce qui est déjÃ* http://www.leestrobel.com/videos/Creator/strobelT2041.htm,
> en plus il était prêtre catho !)
>
> William Craig, que j'aime bien, fait le même raccourci : des équations
> d'Einstein, "on" a prévu que l'univers prenait son origine Ã* un instant
> donné ou un point donné appelé singularité, hypothèse vérifiée par les
> observations de Hubble. On ne dit presque jamais que ce "on" n'est pas
> Einstein qui ne voulut tout d'abord pas y croire, mais un chanoine belge.

Excellente intervention... Preuve que les drapeaux sont méprisables.
MH