PDA

View Full Version : Saviez-vous que... - 1340 - comme au =?ISO-8859-1?Q?Moyen-=C2ge?=


D'Iberville
8 november 2006, 11:45
.... pour les soldats russes de Stalingrad, mieux valait souvent être tué
au combat que simplement blessé.

"ils étaient laissés sans soins sur les bords de la Volga jusqu'au
moment où, longtemps après la tombée de la nuit, ils étaient chargés
comme des sacs de pommes de terre sur les bateaux (...) qui retournaient
* vide de l'autre côté du fleuve. L*, ils étaient déchargés et laissés
sur place dans des conditions pires encore.

(...) ""* perte de vue, des milliers de blessés" abandonnés sur le
sable. (...) Mourants de soif, ils "criaient et hurlaient". Certains
avaient perdu "bras et jambes""

(...) Même si les blessés parvenaient * atteindre l'un des hôpitaux de
campagne dispersés sur la rive orientale de la Volga, leur survie était
loin d'être garantie. Malgré la présence de quelques-uns des meilleurs
médecins de Russie, ces installations précaires ressemblaient souvent
plus * des boucheries en gros qu'* des établissements hospitaliers

(...) l'impitoyable logique soviétique voulait que les meilleures
rations aillent aux soldats en état de combattre. Les blessés, quand ils
avaient de la chance, recevaient trois portions de bouillie de céréales
par jour et rien de plus.

(...) Pour les transfusions, c'était le personnel médical qui devait
bien souvent donner son sang - parfois deux fois de suite dans une
soirée - tant et si bien qu'il arrivait * des infirmières ou infirmiers
de perdre connaissance" (1)

(1) Beevor, pages 220 * 223



--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".