PDA

View Full Version : =?iso-8859-1?Q?Programme_de_la_IV=B0_Internationale=2C_6=B0_c hapitre_:?=


wen.kroy
10 november 2006, 19:35
Pour information :

************************************************** ***************************************

Programme de Transition ou programme de la IV° Internationale (rédigé en 1938).

Ce manifeste du marxisme révolutionnaire * l'époque de l'impérialisme - celle des guerres et des révolutions constitue
le programme de la IV°Internationale devenu nécessaire après l'échec des 3 internationales précédentes.
Léon Trotsky : « Le vrai titre de ce programme est celui de la mobilisation des masses, autour des revendications
transitoires, comme préparation * la prise du Pouvoir dans le cadre de l'agonie du Capitalisme. »
6° Chapitre :

Les comités d'usine :

Le mouvement ouvrier de l'époque de transition n'a pas un caractère régulier et égal, mais fiévreux et explosif. Les
mots d'ordre, de même que les formes d'organisation, doivent être subordonnés * ce caractère du mouvement. Rejetant la
routine comme la peste, la direction doit prêter attentivement l'oreille * l'initiative des masses elles-mêmes.

Les grèves avec occupation des usines, une des plus récentes manifestations de cette initiative, sortent des limites du
régime capitaliste "normal". Indépendamment des revendications des grévistes, l'occupation temporaire des entreprises
porte un coup * l'idole de la propriété capitaliste. Toute grève avec occupation pose dans la pratique la question de
savoir qui est le maître dans l'usine : le capitalisme ou les ouvriers.

Si la grève avec occupation soulève cette question épisodiquement, le COMITÉ D'USINE donne * cette même question une
expression organisée. Élu par tous les ouvriers et employés de l'entreprise, le Comité d'usine crée d'un coup un
contrepoids * la volonté de l'administration.

A la critique que les réformistes font des patrons de l'ancien type, ceux qu'on appelle les "patrons de droit divin", du
genre de Ford, en face des "bons" exploiteurs "démocratiques", nous opposons le mot d'ordre des comités d'usine comme
centres de lutte contre les uns et les autres.

Les bureaucrates des syndicats s'opposeront, en règle générale, * la création de comités d'usine, de même qu'ils
s'opposeront * tout pas hardi dans la voie de la mobilisation des masses. Il sera, cependant, d'autant plus facile de
briser leur opposition que le mouvement aura plus d'ampleur. L* où les ouvriers de l'entreprise, dans les périodes
"calmes", appartiennent déj* tous aux syndicats (closed shop), le comité coïncidera formellement avec l'organe du
syndicat, mais il en renouvellera la composition et en élargira les fonctions. Cependant, la principale signification
des comités est de devenir des états-majors de combat pour les couches ouvrières que le syndicat n'est, en général, pas
capable d'atteindre. C'est d'ailleurs précisément de ces couches les plus exploitées que sortiront les détachements les
plus dévoués * la révolution.

Dès que le comité fait son apparition, il s'établit en fait une DUALITÉ DE POUVOIR dans l'usine. Par son essence même,
cette dualité de pouvoir est quelque chose de transitoire, car elle renferme en elle-même deux régimes inconciliables :
le régime capitaliste et le régime prolétarien. L'importance principale des comités d'usine consiste précisément en ce
qu'ils ouvrent, sinon une période directement révolutionnaire, du moins une période pré-révolutionnaire, entre le régime
bourgeois et le régime prolétarien. Que la propagande pour les comités d'usine ne soit ni prématurée ni artificielle,
c'est ce que démontrent amplement les vagues d'occupations d'usines qui ont déferlé sur un certain nombre de pays. De
nouvelles vagues de ce genre sont inévitables dans un prochain avenir. Il est nécessaire d'ouvrir * temps une campagne
en faveur des comités d'usine pour ne pas se trouver pris * l'improviste.
************************************************** ****************************************
Ce post est destiné * ceux qui veulent discuter et s'informer : Les autres ne sont pas obligés de le lire et encore
moins de sortir les insultes et
injures habituelles... du reste leur place n'est pas sur les forums.
Salutations révolutionnaires :
wen.kroy@wanadoo.fr
PS : On peut prendre contact avec le Courant Communistes Internationaliste
(Section Française de la IV° Internationale en écrivant * :
CCI,
87 rue du Faubourg St Denis,
75010 Paris.
PS (bis) : On peut aussi refuser le débat et se moquer bêtement de l'actualité de ce programme
sans arguments : Mais, ceux-la, n'ont rien * faire sur les forums et sont de tristes nihilistes
plein de haine autant que d'ignorance.

Colonial
10 november 2006, 20:45
wen.kroy wrote:
> Pour information :
>
> ************************************************** ***************************************
>
> Programme de Transition ou programme de la IV° Internationale (rédigé
> en 1938).


je m'y interessais il y a quarante ans. C'est dire si j'étais con...

Quarante ans plus tard, tu t'y interesses encore? Tu es encore plus con que
moi... rofl

fda
10 november 2006, 22:35
Colonial wrote:
> wen.kroy wrote:
>> Pour information :
>>
>> ************************************************** ***************************************
>>
>> Programme de Transition ou programme de la IV° Internationale (rédigé
>> en 1938).
>
>
> je m'y interessais il y a quarante ans. C'est dire si j'étais con...
>
> Quarante ans plus tard, tu t'y interesses encore? Tu es encore plus con que
> moi... rofl


A moins qu'il n'ait quarante ans de moins, auquel cas vous seriez ex-aequo.

Colonial
11 november 2006, 05:25
fda wrote:
> Colonial wrote:
>> wen.kroy wrote:
>>> Pour information :
>>>
>>> ************************************************** ***************************************
>>>
>>> Programme de Transition ou programme de la IV° Internationale
>>> (rédigé en 1938).
>>
>>
>> je m'y interessais il y a quarante ans. C'est dire si j'étais con...
>>
>> Quarante ans plus tard, tu t'y interesses encore? Tu es encore plus
>> con que moi... rofl
>
>
> A moins qu'il n'ait quarante ans de moins, auquel cas vous seriez
> ex-aequo.

C* n'est pas le cas! Tout comme moi, il est retraité de l'état bourgeois!